• lundi le 20 mai, 2019

737 Max: Boeing doit revoir ses prévisions de bénéfices pour 2019

Partagez nous!

Boeing

24 avril 2019 – Boeing estime que les reparations du 737 Max leur coûteront un milliard de dollars US. La compagnie a dû revoir ses prévisions de bénéfices pour 2019 à cause des incertitudes entourant l’avion.

Cette estimation a été dévoilée aujourd’hui dans une présentation destinée aux investisseurs alors que Boeing publiait ses résultats financiers du premier trimestre, qui ont n’ont pas atteint les attentes de Wall Street. Un porte-parole a déclaré que l’estimation couvrait des coûts de production plus élevés pour les prochaines années.

Boeing n’est pas rentré dans les détails des coûts liés à la réparation des logiciels de contrôle de vol qui ont joué un rôle dans les accidents ou à la formation supplémentaire des pilotes. Malgré tout, les révélations ont donné une image claire des dégâts financiers causés par les accidents au géant de l’aérospatiale.

Le PDG de Boeing, Dennis Muilenburg, a répété que la société progressait dans la mise à jour du logiciel de Max et dans la persuasion des régulateurs de laisser l’avion voler à nouveau.

La compagnie, basée à Chiacago, a déclaré que ses prévisions pour l’année complète, précédemment publiées, ne prenaient pas en compte les impacts du 737 Max. Elle envisage de publier de nouvelles prévisions à une date ultérieure.

La société a également déclaré suspendre les rachats d’actions.

Le bénéfice net de Boeing pour le premier trimestre s’est établi à 2,15 milliards de dollars, en baisse de 328 millions de dollars ou 13% par rapport à l’année précédente. Les revenus ont glissé de 465 millions de dollars, ou 2%, avec moins de livraisons de 737.

737 MAX de Boeing

Les investisseurs et les consommateurs surveillent de près Boeing depuis que deux avions Max se sont écrasés en octobre 2018 et mars 2019. Les accidents ont porté atteinte à la réputation de l’entreprise en matière de sécurité, causé la mise au sol mondiale d’environ 370 avions Max et soulevé des questions sur l’approbation du gouvernement américain de l’avion en 2017.

La société a annoncé qu’elle progressait bien sur la voie de la certification finale d’une mise à jour logicielle du 737 MAX, après avoir effectué plus de 135 vols d’essai avec le logiciel mis à jour, qui limite la capacité de l’avion à piquer du nez automatiquement dans certaines circonstances.

Des rapports préliminaires indiquent que des lectures de capteurs défectueuses ont poussé le logiciel à faire piquer du nez les avions lors des crash des avions de Lion Air le 29 octobre 2018 au large de la côte indonésienne et d’Ethiopian Airlines Max le 10 mars dernier. Boeing a commencé à travailler sur une mise à jour logicielle du système immédiatement après l’accident de Lion Air.

Les investisseurs estiment que le marché des avions commerciaux va rester fort pendant de nombreuses années et que les compagnies aériennes n’ont pas beaucoup de choix pour les gros avions; Boeing et Airbus forment un duopole et les deux ont un carnet de commandes énorme.

La semaine dernière, un groupe d’experts de la Federal Aviation Administration a estimé que la correction logicielle du Max serait opérationnelle, et que les pilotes de ligne connaissant déjà les versions précédentes du 737 n’auraient pas besoin de plus de temps sur des simulateurs de vol pour en savoir plus sur le nouveau logiciel unique au Max.

Jim Corridore, un analyste de la compagnie aérienne CFRA Research, a déclaré que bien que Boeing ait encore beaucoup de travail à faire, la détermination du panel de la FAA « montre que le retour de l’avion dans les airs est désormais une question de “quand” plutôt que de “si”… nous restons convaincus que Boeing survivra à cela avec son carnet de commandes en grande partie intact ».

Le ministre des Transports, Marc Garneau, a déclaré la semaine dernière que les compagnies aériennes souhaitant piloter le Boeing 737 Max 8 dans l’espace aérien canadien devaient d’abord entraîner leurs pilotes à l’aide d’un simulateur de vol.

Source: The Associated Press

Partagez nous!

Postes connexes

Menu