• dimanche le 8 décembre, 2019

À l’ère du numérique: l’heure des choix est difficile

Partagez nous!

05.29_FR_FGonzalo03

05.29_FR_FGonzalo01Alors qu’il s’apprête à lancer son livre, Social Media Best Practices in Travel Marketing, nous sommes parties à la rencontre de Frédéric Gonzalo, un expert du marketing touristique et plus particulièrement du e-marketing.

Vous n’aviez pas encore entendu parlé de lui? Frédéric Gonzalo a d’abord travaillé pendant plus de 17 ans pour des entreprises de toutes tailles et autant au Québec qu’à l’international. Puis, fort de cette expérience reconnue au fil des années, Frédéric devient conférencier, formateur et consultant en entreprise dans le milieu touristique. « J’agis autant auprès des auberges, des hôteliers, des destinations, des associations que des agences de voyage forfaitistes », confirme t-il.

À l’ère du numérique, chaque prestataire touristique doit renforcer sa position auprès du consommateur. Et, si cela n’est pas encore fait, un certains nombres de changements s’imposent. « Oui, cela requiert un investissement minimal. Mais si celui-ci ne s’effectue pas dans les règles de l’art, l’agence de voyage traditionnelle mettra la clé sous la porte dans les 3 ou 5 prochaines années », insiste Frédéric Gonzalo. « Si vous n’y êtes pas. Votre compétiteurs y sera ».

« Le marketing touristique », c’est l’étude et l’analyse du comportement des consommateurs face au processus d’achat de prestations de voyages. Comment le voyageur effectue t-il ses recherches? Pourquoi? Combien de temps cela prend-il? Auprès de qui le consommateur réalise t-il son achat final? Autant de questions auxquelles Frédéric tente de répondre lors ses conférences, mais de plus en plus, au cas par cas, avec des propriétaires d’agences de voyage.

« Je rencontre souvent des professionnels qui savent qu’ils doivent accélérer leur présence sur Internet. Mais l’ampleur de la tâche et les couts potentiels les effraient » explique Frédéric Gonzalo. Pourtant la tâche n’est pas si ardue, comme il nous le confie. Il existe un flot de possibilités. Aussi, l’efficacité de sa stratégie numérique passe par la priorisation de ses actions. Inutile, par exemple, d’être actifs sur tous les médias sociaux. Certains demeurent plus appropriés que d’autres selon la cible visée. « La base, c’est un bon site internet ». D’ailleurs, là encore, les temps ont changé et l’optimisation d’un site internet devient de plus en plus abordable.

05.29_FR_FGonzalo02« À l’ère du numérique: l’heure des choix est difficile », nous confirme Frédéric Gonzalo. Il est vrai qu’une décennie auparavant, le marketing s’avérait être plus simple en terme de choix d’outils ou encore de tactiques. Mais aujourd’hui, la réalité est toute autre. Les propriétaires d’agences de voyage et leurs responsables marketing font face à une explosion des canaux. «Nous n’avons pas seulement le choix d’un seul média traditionnel mais d’une multitude. Sans parler des tactiques numériques possibles ».

Alors comment s’y retrouver? Pas de panique. Il s’agit de prioriser en affinant sa cible, en comprenant comment l’atteindre et de quel canal se servir. Mais aussi et surtout, en s’assurant de disposer des bonnes bases :

  • Un site internet optimisé et adapté à la réalité mobile; qui soit accessible depuis toutes sortes de plateforme (cellulaire, Ipad, desktop…) « C’est votre pignon sur rue dans l’environnement numérique », renforce Frédéric Gonzalo. Le site demeure une vitrine qui vise à séduire l’internaute. « Un bon call to action, ou pourquoi pas un chat sur votre site internet, sont des outils simples qui peuvent faire une grande différence dans le processus d’achat »
  • Une solide stratégie de marketing relationnel pour mettre en place une véritable conversation avec le client. Cela passe, notamment, par l’envoi régulier d’infolettres aux clients existants « Il est aujourd’hui, plus payant au Québec et à l’ère du numérique, de se concentrer sur la fidélisation de ses clients plutôt que de chercher à en obtenir de nouveaux»
  • Assurer une présence sur les réseaux sociaux mais en identifiant les canaux les plus pertinents. Êtes-vous une agence de voyage spécialisée; quelle est votre typologie de clients? Autant de questions que le gestionnaire doit se poser pour demeurer efficace dans cette démarche.

En conclusion, Frédéric Gonzalo nous confie que le rôle du conseiller en voyage demeure, plus qu’auparavant, indispensable. Les produits sont devenus plus complexes à vendre et le voyageur, très éclairé. L’agent de voyages assure, selon lui, une sécurité, une paix d’esprit et un gain de temps incomparables.

Si vous êtes dans la région de Québec, vous pourriez rencontrer Frédéric Gonzalo le 11 juin prochain lors de la sortie officielle de son prochain libre :

À Montréal le 10 juin: https://www.facebook.com/events/1014554318568666/

Et à Québec le 11 juin: https://www.facebook.com/events/680982378713925

Pour en lire plus, visitez : http://fredericgonzalo.com/

(Source : rédaction)

Partagez nous!

Postes connexes

Menu