• lundi le 16 septembre, 2019

Acquisition de Transat : Mise au point d’Air Canada

Partagez nous!

21 août 2019 – À la suite d’un communiqué de presse émis aujourd’hui par M. Pierre-Karl Péladeau dans le contexte de la convention d’arrangement définitive prévoyant l’acquisition par Air Canada de toutes les actions émises et en circulation de Transat ainsi que le regroupement des deux sociétés, approuvée à l’unanimité par le Conseil d’administration de Transat, Air Canada fait la mise au point suivante.

Contrairement à ce qu’affirme M. Péladeau, qui a lui-même tenté de structurer une offre sans succès, la transaction avec Air Canada est avantageuse et dans le meilleur intérêt non seulement des deux entreprises, mais aussi de leurs employés, des consommateurs québécois et de l’économie du Québec. Rappelons qu’Air Canada a augmenté son prix d’achat pour le faire passer de 13 $ à 18 $ par action, ce qui représente un prix d’achat total d’environ 720 millions de dollars. Elle est dans l’intérêt public comme en font foi les déclarations d’Air Canada quant à l’emploi, au siège social et aux marques, sa présence et sa croissance importante au Québec et à Montréal durant les dernières années, et les nombreux appuis reçus de la part d’organismes québécois en faveur de cette transaction. De plus, Letko Brosseau, le plus grand actionnaire de Transat, détenant environ 19,3 % des actions en circulation, a conclu une convention de blocage et de soutien, affirmant son soutien à l’acquisition d’Air Canada.

En voici les faits saillants.

Faits saillants

  • Le siège social et les principales fonctions de Transat seront conservés à Montréal. La combinaison de chefs de file établis au Québec fournira aux employés des deux sociétés une plus grande sécurité d’emploi grâce à des perspectives de croissance accrues.
  • Air Canada maintiendra la stabilité dans ses relations de travail, un élément clé de la croissance de l’entreprise au cours des dernières années. Air Canada a négocié des ententes à long terme avec tous ses syndicats, permettant l’amélioration des conditions de travail et le rétablissement de la solvabilité de son fonds de pension, qui assure la retraite de milliers d’employés et de retraités au Québec.
  • Les marques Air Transat et Transat seront maintenues en parallèle aux marques Air Canada, Air Canada Rouge et Vacances Air Canada.
  • Le rôle de plaque tournante de Montréal pour le transport aérien, où Air Canada a ajouté 35 liaisons depuis 2012, sera accru au bénéfice des collectivités de Montréal et du Québec.

Présence au Québec

  • Air Canada emploie 36 000 personnes dans le monde, dont près de 10 000 au Québec. Sa stratégie commerciale ambitieuse a créé 2 600 emplois au Québec depuis 2013.
  • Air Canada dessert 11 aéroports au Québec. L’aéroport Montréal-Trudeau est une plaque tournante stratégique reliant le réseau intérieur du Québec et du Canada atlantique d’Air Canada à ses vols internationaux.
  • Air Canada a effectué une commande historique de C Series (Airbus 220) en 2016 comptant jusqu’à 75 appareils (45 fermes et 30 options).
  • En 2017, Air Canada a octroyé un contrat de 500 M$ sur 10 ans pour l’entretien des cellules de sa flotte de 125 appareils à fuselage étroit (Airbus 320/Embraer E 190) aux installations de Trois-Rivières d’AAR (auparavant Premier Aviation), assurant le maintien de 350 emplois spécialisés.
  • Air Canada contribue par ailleurs au développement de nombreuses entreprises de la grappe aéronautique au Québec, telles qu’Airbase (intérieur de cabine), AJ Walter (composantes), Avianor (reconfiguration de cabine), CASP Aérospace (composante), et M1 Composite (nez d’avions).
  • L’économie québécoise profitera pleinement de la présence à Montréal d’un champion mondial axé sur la croissance dans le domaine de l’aviation, le secteur le plus international du monde.
  • La Fondation Air Canada appuie de nombreux organismes et institutions au Québec, dont, notamment, la Fondation du Centre hospitalier de l’Université de Montréal, la Fondation Jovia, la Fondation CHU Ste-Justine, la Fondation de l’Hôpital de Montréal pour enfants, la Fondation des étoiles, la Fondation de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, la Fondation de l’Hôpital Royal-Victoria, la Fondation Sur la pointe des pieds, l’organisme de bienfaisance Voyage de rêve et le Club des petits déjeuners;
  • Air Canada a un programme de soutien aux collectivités qui supporte plusieurs évènements et organismes au Québec dont, notamment, Fierté Montréal, la Gouvernance au féminin, le Grand Défi Pierre-Lavoie, le Musée National des Beaux-Arts du Québec, l’Orchestre symphonique de Montréal, le concours des Châteaux de Sables des Îles-de-la-Madeleine, le Tour cycliste de l’Abitibi et le Festival en chanson de Petite-Vallée.

Présence à Montréal

  • Le siège social d’Air Canada est l’un des sièges sociaux mondiaux les plus importants au Québec. Avec plus de 2 000 employés, le siège social à Montréal est en croissance. Depuis trois ans, plus de 500 gestionnaires y ont été embauchés. Air Canada a été nommée un des meilleurs employeurs à Montréal par Mediacorp pour une sixième année consécutive.
  • Tous les membres du comité exécutif d’Air Canada (le président et chef de la direction, le chef des Affaires financières, la chef des Affaires commerciales et le vice-président général – Exploitation) ainsi que d’autres membres clés de l’équipe de la haute direction sont en poste à Montréal, incluant notamment les départements des affaires juridiques, de la direction financière, de la direction des affaires commerciales, des ressources humaines, des communications, de la planification du réseau, des affaires informatiques et du cargo.
  • Depuis 2012, Air Canada a lancé 35 nouvelles liaisons entre Montréal-Trudeau et des marchés mondiaux tels que Shanghai, Beijing, Tokyo, Tel-Aviv, Lima, São Paulo et Casablanca. Cette croissance a permis à Montréal de se classer parmi les 50 villes les plus reliées internationalement dans le monde. Air Canada a accueilli plus de 10 millions de passagers à Montréal en 2018.

Avantages pour les consommateurs et l’économie

  • L’intégration de Transat au réseau d’Air Canada permettra de développer davantage l’offre de transport aérien au Québec et de renforcer la position de Montréal comme plaque tournante de calibre mondial.
  • Le réseau de correspondance nord-américain d’Air Canada permettra de soutenir et de développer les vols internationaux d’Air Transat.
  • Les voyageurs pourront profiter des moyens accrus dont disposeront les deux sociétés regroupées, de l’accès à de nouvelles destinations, de plus de correspondances ainsi que de vols plus fréquents.

Appuis québécois et syndicaux

Air Canada et Transat ont reçu l’appui formel de plusieurs organismes ayant une connaissance approfondie des domaines de l’aviation et du tourisme, notamment le syndicat UNIFOR, l’ALPA, qui représente les pilotes de Transat, la Fédération des chambres de commerce du Québec, Tourisme Montréal, Aéroports de Montréal, la Chambre de commerce du Montréal Métropolitain, le Conseil du patronat, plusieurs agences de voyage et de nombreux autres joueurs de l’industrie. Voici quelques extraits de déclarations publiques :

« Au cours des cinq dernières années, le nombre de passagers à l’aéroport Montréal-Trudeau a augmenté de près de 40 % et, à la faveur du regroupement de ces deux champions locaux, nous anticipons une croissance accélérée, ce qui renforcera le statut de Montréal en tant que plaque tournante mondiale. »1
Philippe Rainville, président d’Aéroports de Montréal.

« Nous sommes heureux de constater que le regroupement d’Air Canada et de Transat créera un chef de file mondial à Montréal spécialisé dans le voyage d’agrément, le tourisme et la distribution de voyages, proposant un plus grand choix de destinations au départ de Montréal, attirant un trafic en transit grandissant et axé sur la promotion du tourisme bidirectionnel. »
-Yves Lalumière, président-directeur général de Tourisme Montréal.

« L’acquisition de Transat par Air Canada renforcerait l’une des entreprises phares de Montréal, qui doit naviguer dans un contexte mondial extrêmement concurrentiel. L’engagement de maintenir le pouvoir décisionnel concernant les activités de Transat à Montréal est aussi de bon augure pour le maintien et la création d’emplois dans la métropole. C’est une bonne nouvelle pour notre économie. » 1
Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

« Le regroupement de ces deux entreprises québécoises sera bénéfique pour la création d’emplois et le développement économique du Québec. En plus de stimuler l’activité touristique, qui est fort importante pour plusieurs de nos régions, la fusion d’Air Canada et de Transat permettra de créer de nouvelles occasions d’affaires pour les secteurs stratégiques de l’innovation et de l’aéronautique. »
Yves-Thomas Dorval, président-directeur général du Conseil du patronat du Québec.

« Nous saluons l’entente intervenue entre ces deux grandes entreprises et le potentiel de croissance que ce regroupement représente. Les synergies possibles entre les deux transporteurs devraient assurer un accès accru aux régions en offrant davantage de destinations internationales et d’options de correspondances aux passagers en provenance et à destination des aéroports régionaux, notamment à travers le Québec. » 1
-Stéphane Forget, président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ).

 « … Air Canada … est clairement le meilleur choix pour les travailleurs et les clients. Seule Air Canada est engagée à continuer d’exploiter Air Transat, qui dessert une partie importante du marché, et de préserver sa présence corporative à Montréal. » 2  (Traduction) – (le 16 juillet)
 –Jerry Diaz, président d’Unifor.

« Nous croyons qu’une transaction avec Air Canada offrira une plus grande protection de la main-d’œuvre et de sécurité d’emploi à long terme aux employés de première ligne d’Air Transat. » 3  (le 9 août)
-Air Line Pilots Association, International (ALPA).

Partagez nous!

Postes connexes

Menu