• vendredi le 26 avril, 2019

Air Canada réduira l’utilisation des plastiques à usage unique avec une première action dès l’été 2019

Partagez nous!

 

Des économies d’un océan à l’autre : lorsqu’on met tous les bâtonnets utilisés pendant un an bout à bout, on obtient suffisamment de plastique pour relier Vancouver à Halifax.

MONTRÉAL, le 31 janv. 2019 – Dans le cadre de son engagement continu à réduire les déchets, Air Canada réduit la quantité de plastiques à usage unique utilisés à bord de ses avions et dans ses lieux de travail. À compter de l’été 2019, Air Canada remplacera les mélangeurs en plastique fournis avec les boissons qu’elle sert par des bâtonnets en bois, et ce, à bord de tous ses vols, ce qui permettra d’économiser 35 millions de bâtonnets en plastique par année – qui, mis bout à bout, permettraient de relier Halifax à Vancouver.

« Air Canada a axé ses processus décisionnels et ses méthodes de gestion sur le développement durable, ce qui comprend la nécessité d’agir dans le respect de l’environnement. Qu’il s’agisse de mesures en apparence modestes, comme l’élimination des bâtonnets en plastique, ou d’investissements majeurs, comme la modernisation de notre parc aérien au coût de 10 milliards de dollars, nous faisons de grands progrès dans l’exécution de nos programmes continus de développement durable : nous avons notamment amélioré l’efficacité énergétique de 43 % depuis 1990, a déclaré Teresa Ehman, directrice – Affaires environnementales d’Air Canada. Le magazine Air Transport World a reconnu l’efficacité de nos programmes environnementaux lorsqu’il a décerné à Air Canada le titre de transporteur écologique de l’année pour 2018, en citant sa participation au développement et au soutien des carburants de remplacement au Canada, ainsi que ses programmes novateurs en matière de développement durable. »

Le nouveau bâtonnet d’Air Canada sera fabriqué en bambou et certifié par le Forest Stewardship Council, qui s’assure que les produits proviennent de sources responsables afin que les forêts demeurent des milieux prospères pour les générations à venir.

Les efforts continus d’Air Canada en matière de réduction de la consommation de plastique comprennent également la recherche ainsi que la remise en question de décisions importantes prises à diverses étapes de la chaîne d’approvisionnement. La Société soutient cette initiative en partenariat avec des étudiants de l’Université de Toronto en dernière année de maîtrise en sciences qui se spécialisent en gestion de la durabilité. Les étudiants travaillent avec Air Canada pour trouver des solutions de rechange à l’utilisation du plastique à bord de ses avions.

La réduction de l’utilisation des plastiques à usage unique s’ajoute à d’autres efforts environnementaux et communautaires d’Air Canada.
D’ici 2020, Air Canada s’est fixé des objectifs environnementaux visant à recycler 50 % des articles approuvés à bord, ainsi qu’à réduire de 20 % les déchets envoyés aux sites d’enfouissement à partir de ses bureaux, de ses installations et des salons Feuille d’érable, soit l’équivalent du poids de deux appareils 787-9 Dreamliner de Boeing vides.

À Air Canada, la réduction des déchets va au-delà du recyclage du papier et des canettes en aluminium. À titre d’exemple, depuis 2016, Air Canada s’associe à Partners in Project Green pour distribuer des édredons légèrement usagés à des organismes de services sociaux qui viennent en aide aux personnes dans le besoin, et d’autres édredons sont donnés à des chenils locaux. À ce jour, plus de 13 000 édredons ont été donnés, ce qui équivaut à plus de 20 000 kilogrammes de matériau.

De plus, lorsque Air Canada a annoncé le lancement de ses nouveaux uniformes en 2017, des solutions créatives pour réduire les déchets d’enfouissement ont été formulées :

  • Des éléments d’uniforme d’employés ont été offerts sous forme de dons à Brands for Canada, qui a retiré toutes les représentations de la marque et donné les articles aux personnes qui réintègrent le marché du travail et qui n’ont pas les moyens d’acheter de nouveaux vêtements, mais qui souhaitent commencer une nouvelle carrière.
  • Des uniformes ont été déchiquetés et réutilisés dans des sacs de frappe qui ont été donnés à des centres communautaires, transformés en articles de rechange comme le rembourrage automobile ou incinérés pour produire de l’énergie.
Partagez nous!

Postes connexes

Menu