• mardi le 26 mars, 2019

Boeing 737 MAX 8: l’ACTA conseille de se tenir informé des développements dans les mois à venir

Partagez nous!

ACTA-Manon Martel-Comité Consultatif

15 mars 2019 – Pour les agents de voyages et les voyageurs aériens, des préoccupations subsistent suite à l’écrasement d’un Boeing 737 Max 8.

Il a fallu quelques jours suite à l’accident d’un Boeing 737 Max 8 en Éthiopie pour soulever suffisamment d’inquiétudes en matière de sécurité et décréter la fermeture de l’espace aérien aux appareils 737 MAX 8 de Boeing dans le monde, mais les impacts persistants de l’accident et l’interdiction de ses appareils prendront beaucoup plus longtemps à se résoudre.

L’ACTA a travaillé intensivement cette semaine pour tenir ses membres au courant de l’évolution rapide de la situation en ce qui concerne les sources officielles. Nous continuerons de le faire, car vos préoccupations concernant la sécurité, la responsabilité, les réservations, les annulations et d’autres problèmes qui ne se sont pas résolus suite à l’annonce faite mercredi par le ministre des Transports, Marc Garneau, de restreindre « le décollage, l’atterrissage ou le survol de l’espace aérien canadien pour tous les vols commerciaux de passagers effectué par des appareils Boeing 737 MAX 8 et Boeing 737 MAX 9 exploité par tout transporteur aérien, Canadien comme étranger ».

L’avis de sécurité du ministre est entré en vigueur immédiatement et restera en vigueur jusqu’à nouvel ordre. Cliquez ici pour en savoir plus.

L’annonce a eu un impact immédiat sur les compagnies aériennes, les agents de voyages et les passagers canadiens:

  • Les lignes aériennes canadiennes ont rapidement réagi à l’interdiction de la flotte de Boeing Max 8 et travaillent à la modification des réservations de passagers. Cliquez ici pour en savoir plus
  • Il est important que les agents de voyages comprennent leurs responsabilités en ce qui concerne l’avis de sécurité de Transports Canada. L’ACTA a immédiatement contacté toutes les autorités de réglementation provinciales pour obtenir leurs déclarations officielles aux agences de voyages et aux consommateurs. Nous avons déjà mis en ligne le communiqué de TICO pour les agences de voyages, décrivant leurs responsabilités face à l’interdiction de la flotte de Boeing Max 8 et les conséquences pour les voyageurs. Cliquez ici pour en savoir plus. Les réglementations provinciales peuvent varier et nous publierons les différentes réglementations à travers le Canada dès qu’elles seront disponibles.

En tant qu’agents de voyage professionnel, vos clients comptent sur vous pour votre expertise et s’attendent à ce que vous restiez informés de l’évolution de la situation en ce qui concerne la flotte de Boeing Max 8 et de son incidence éventuelle sur leurs choix de voyages.

L’ACTA a entendu beaucoup de nos membres et, comme prévu, nous sommes impressionnés par le caractère proactif de nos membres et par la qualité de notre service à la clientèle par temps d’incertitude. Ceci est un véritable témoignage de la valeur de la réservation avec un membre d’une agence de voyages ACTA.

En tant qu’association professionnelle, ACTA s’engage à vous fournir des mises à jour régulières sur actafr.ca pour vous tenir au courant des développements qui ont une incidence sur votre entreprise et vos clients.

Partagez nous!

Postes connexes

Menu