• samedi le 16 février, 2019

Des employés d’Aéroports de Montréal dénoncent une gestion «inhumaine»

Partagez nous!

17 décembre 2018,

Alors que l’Aéroport de Montréal se prépare a accueillir un pic de fréquentation pendant les fêtes de fin d’année, les employés ont le coeur lourd. Une centaine d’employés d’Aéroports de Montréal (ADM) et de représentants syndicaux ont manifesté dimanche devant l’aéroport international Pierre-Elliot-Trudeau pour protester contre l’attitude «injustifiée» de leur employeur depuis les dernières semaines.

L’administration de l’aérogare a lancé il y a quelques jours un ultimatum à 93 de ses préposés à l’accueil et agents d’administration, à quelques semaines seulement du temps des Fêtes. Selon les employés, ils pourraient perdre leur emploi au profit de la sous-traitance.

«En gros, soit ces employés acceptent de réduire de beaucoup leurs salaires, soit ils vont être congédiés et remplacés par des sous-traitants», a expliqué à Métro le porte-parole de l’Alliance la fonction publique du Canada, région du Québec (AFPCQ), Yvon Barrière.

Pour la présidente de l’Union des cols blancs d’ADM, Josée Dubois, la situation est «inacceptable». «Considérant la situation financière de l’organisation et la croissance des passages qui ne cesse d’augmenter, on voit mal pourquoi il faudrait couper des salaires de 27 à 33%.»

«Les huit dirigeants d’ADM se sont partagé 1 million $ en boni l’an dernier, et là, ils veulent mettre à la porte 93 employés pour sauver à peu près le même montant, a déploré le vice-président exécutif régional de l’AFPC-Québec, Yvon Barrière. Ces gens-là ont choisi de s’enrichir sur le dos des travailleurs. Ils ont choisi d’appauvrir la collectivité, de s’attaquer à 93 familles en pleine période de Noël, plutôt que de s’attaquer à leurs bonus. C’est une décision inhumaine que je ne m’explique pas.»

«On va voter une résolution qui va faire en sorte que 650 000 ouvriers vont venir appuyer une section locale de 93 membres.» – Yvon Barrière, porte-parole de l’AFPCQ, estimant que la force du nombre pourra convaincre la direction de négocier.

Lire la suite

Partagez nous!

Postes connexes

Menu