• dimanche le 22 septembre, 2019

En quoi un 737 MAX 8 ou 9 diffère-t-il des autres versions de 737 ?

Partagez nous!

Boeing

29 avril 2018 – Il y a de nombreuses annonces qui ont été faites suite aux inquiétudes face au Boeing 737 MAX 8. Les compagnies aériennes comme par exemple Air Canada, Delta ou même Sunwing, ont été forcées de revoir leurs plan de vols pour “survivre” sans ces appareils. Des nouvelles sont publiées presque quotidiennement dans la presse sur le sujet, mais dans le fond, avez-vous compris en quoi cet appareil est différent des autres ?

Notre expert Thierry Briand, ancien directeur au développement des affaires pour Corsair et grand passionné d’aéronotique nous explique.

À première vue, ce sont les mêmes avions. La différence principale réside dans les moteurs. De façon générale, et afin d’économiser du carburant, ces derniers, de plus en plus efficaces, ont un diamètre plus important que les générations précédentes.

Pour le 737 qui a un train d’atterrissage relativement court, Boeing a dû recourir à différentes astuces, à savoir entre autres, positionner les moteurs un peu plus en avant, les incliner légèrement vers le haut et rehausser légèrement le train d’atterrissage avant.

À cause de la conception même de l’appareil, le train d’atterrissage principal quant à lui ne peut pas être modifié sans passer par un re-design quasiment complet de l’appareil, d’où le choix de Boeing.

Dans certaines conditions de vol, les forces aérodynamiques résultant de cette nouvelle disposition entraînent naturellement l’appareil à se cabrer. Boeing a donc ajouté un système d’amélioration de la manœuvrabilité (MACS ou Maneuvering Characteristics Augmentation System) qui compense cet effet en agissant sur les commande de vol, en faisant piquer l’avion.

Les pilotes peuvent désactiver ce système afin de reprendre manuellement le contrôle de l’appareil, mais son déclenchement automatique sans avertissement peut entraîner de la confusion et de l’incompréhension.

C’est un problème relié à ce système qui est identifié par plusieurs experts pour avoir contribué aux deux accidents récents.

Boeing indique que la procédure correspondant à ce genre de situation est détaillée dans son manuel de vol, mais certains lui reprochent un manque de communication à ce sujet.

Avec plus de 10,000 avions construits et près de 5,000 en commande, le succès commercial de la famille des Boeing 737 n’est plus à démontrer.

Dans l’attente des conclusions des enquêtes en cours, plusieurs Pays et compagnies aériennes ont décidé d’interdire de vol les 737-MAX.

Cette interdiction ne concerne pas les autres versions de l’appareil qui n’utilisent pas les mêmes moteurs.

La situation va probablement évoluer assez rapidement étant donné les enjeux commerciaux au niveau mondial.

Source: Thierry Briand

Partagez nous!

Postes connexes

Menu