• mercredi le 28 juin, 2017

[Entrevue] Bali au Québec!

Partagez nous!

Ariane Laberge 
Auteure & spécialiste en relations humaines
Lire plus d’articles d’Ariane

UNE PERLE ENCORE BIEN GARDÉE, DÉCOUVRIR BALI EN MONTÉRÉGIE!

J’avais une profonde envie d’aller à Bali, cependant rien ne me permettait de partir pour le moment. J’ai donc, pour satisfaire ma curiosité, ouvert mon moteur Google et fait une recherche en tapant: Bali au Québec. Quelle ne fut pas ma grande surprise de constater que des passionnés de Bali, surnommée l’île des Dieux, nous invitaient à découvrir Bali, chez nous, au Québec, dans la Montérégie! J’ai sauté dans ma voiture, direction Roxton Falls, près de Granby, pour en connaître davantage et voir ce qui s’y cachait là.

C’est la Villa Nao que j’ai découverte!

Un beau trésor encore bien gardé…mais pas pour longtemps, j’en ai bien l’impression.

Niché au bord de la rivière Noire, dans un lieu bucolique où la nature est invitante.

Une petite randonnée en nature nous attend. Un magnifique pont traverse la rivière, bordé de drapeaux de prière. On a vraiment l’impression d’être ailleurs.

La Villa Nao est une auberge entièrement décorée d’oeuvres d’art qui proviennent de Bali. Des pièces de collection d’une grande beauté, importées par le designer et artiste bien connu, Joël Dumas. Des pièces choisies avec soin et réalisées par des artisans. Des couleurs et des matières qui nous donnent envie de nous lover, de relaxer, de contempler et d’y rester.

Chaque chambre décorée avec soin évoque, par son nom, un lieu que l’on retrouve sur l’île de Bali et respecte le caractère de l’endroit. Chacune est empreinte de sa propre histoire, de son énergie propre. Par exemple, la Uluwatu rend hommage à la magnifique plage du même nom. Elle surplombe, telle la falaise à Bali, la rivière Noire en vous offrant une vue exceptionnelle. Les oeuvres se déplacent d’un endroit à l’autre afin de vous faire voyager en énergisant différemment les lieux.

La salle à manger, lumineuse et aérée,  est entièrement vitrée sur la rivière et offre des repas de qualité réalisés par Émilie avec des produits locaux. Le menu est très varié et pas seulement végétarien comme l’on retrouve bien souvent dans les centres santé.

Dominique Spénard, directrice aux communications et cofondatrice du projet me mentionnent qu’ils sont en train de mettre sur pied des dimanches BBQ. Ce sera de belles journées!

Et que dire de la salle de relaxation au rez de jardin avec ses rideaux entièrement faits de coquillage. C’est tout simplement sublime et vraiment relaxant. Le lit balinais sur lequel vous pouvez vous détendre est majestueux!

Sur le site web de la Villa Nao, il est spécifié « petit spa ». Dominique me partage qu’ils ne veulent pas que les gens arrivent avec des attentes de grand spa, C’est avant tout le site qui est enchanteur et magique. Les installations sont très bien et vous y trouverez: hammam, sauna sec, bain à remous et petit bain d’eau d’eau froide.

P.V. Comment vous décriveriez Villa Nao en 5 mots?

V.N. Nature, relaxation, balance, ressourcement, bonheur.

P.V. Comment a débuté l’histoire de la Villa Nao?

V.N. Je vivais entre Bali et Montréal depuis un bout, j’avais l’intention d’ouvrir un café à Bali et partir vivre là-bas. Puis, j’ai rencontré mon amoureux, Vincent, photographe et grand voyageur. Par l’entremise de Joël Dumas, nous avons visité cet endroit qui manquait de beaucoup d’amour, ce fut le coup de foudre. Nous avons contacté le propriétaire des lieux et lui avons proposé de donner une nouvelle vie à la villa. Villa Nao était née! Ensuite Émilie s’est jointe à nous pour s’occuper de la cuisine qu’elle réalise avec brio.

P.V. Quel genre d’expérience les gens vivent-ils en venant ici?

V.N. Nous offrons aux gens le luxe d’être seul. Dans un monde constamment en mouvement où il y a abondance de tout, être seul est devenu un luxe. C’est pour cette raison que nos entrées sur le site sont limitées et que tout est fait sur réservation. Les gens ne peuvent pas arriver ici sans réservation pour profiter des lieux. Nous tenons à garder l’espace à grandeur humaine, dans la tranquillité et la sérénité. Le maximum de visiteur est de 14 personnes. Vous aurez toujours l’impression que vous êtes seul, comme si toute la beauté de la nature était là, juste pour vous!

P.V. Qu’est ce qui vous distingue dans votre secteur d’activité?

V.N. Notre façon de réinventer l’hôtellerie. Nous tenons à ce que ce soit convivial et simple.

Pour garder des services de qualités, nous fonctionnons sur réservations pour tout; les entrées, les repas, les chambres. De cette façon, nous pouvons offrir un service personnalisé. Notre intention est que les gens se sentent comme s’ils étaient au chalet.

Nous offrons aux gens la liberté d’être,  de choisir. Oui, c’est un lieu de ressourcement, mais c’est aussi un lieu convivial où il fait bon être. Il y a des options végétariennes au menu et aussi de la bavette de veau. Il y a des jus santé et il y a aussi de la bière et du vin. Je crois que c’est une question d’équilibre.

Je suis bien d’accord avec Dominique, la vie, la spiritualité, l’amour, la santé, le bonheur, c’est d’abord et avant tout une question d’équilibre. Nous le savons tous, l’équilibre est précaire bien souvent, voilà pourquoi, nous avons besoin de beaux endroits comme la Villa Nao afin de nous reconnecter à soi. À son vrai soi,vous vous rappeler?

La Villa offre des classes de yoga les vendredis et différents ateliers; « eat, pray & love », herboristerie, etc.

Partagez nous!

Postes connexes

Menu