• lundi le 24 février, 2020

[Étude] 47 % des Québécois évitent de voyager à l’étranger car ils ont peur de parler une langue étrangère

Partagez nous!

17 janvier 2020 – La barrière de la langue peut représenter un frein pour les voyageurs, même pour les Québécois d’après une récente étude présentée par Babbel. Dans ce contexte, le rôle du conseiller en voyage reste important. Il s’agit d’une ressource francophone précieuse dans le cadre d’un voyage à l’étranger.

On constate que les voyages accompagnés en français prennent de l’essor au sein des agences de voyages et que les services francophones à destination gagnent du terrain.

Les fournisseurs de voyages sont de plus en plus conscients de ce phénomène et tentent de fournir aux professionnels et aux voyageurs plus d’outils et d’informations en français. Un défi qui prendra encore quelques années pour devenir monnaie courante.

CONTEXTE ET RÉSULTATS DE L’ÉTUDE

Dans le cadre d’une nouvelle étude mondiale, l’application Babbel a interrogé 8 000 personnes de 8 pays pour évaluer leur niveau de confiance en soi lorsqu’elles parlent une langue étrangère.

Voici les conclusions du sondage Babbel, appuyé par une récente étude IPSOS sur les langues et accents :

  • 47 % des Québécois interrogés évitent de voyager à l’étranger, car ils ont peur de parler une langue étrangère.
  • 32 % des Québécois interrogés ne voyagent jamais dans un pays où l’on parle une langue étrangère.
  • 45 % des Québécois interrogés se sentent anxieux quand ils parlent une langue étrangère.
  • Seulement 11 % des personnes interrogées ne s’inquiètent pas de leur accent.
  • Alors que 28 % des francophones du Canada sont fiers de leur accent, le meilleur résultat comparativement à tous les autres pays, 29 % des Québécois interrogés ont déclaré qu’ils aimeraient se débarrasser de leur accent.

Source: Babbel

Partagez nous!

Postes connexes

Menu