• mercredi le 24 avril, 2019

EUROPE: oui, il faudra faire une demande d’exemption de visa en ligne et cela sera payant!

Partagez nous!

3 avril 2019 – Chaque fois qu’un pays ou une région impose une quelconque condition de visa, même s’il s’agit d’une simple formalité, l’industrie du voyage soupire, en prévision des obstacles et des maux de tête à venir! Les agents et les voyagistes qui vendent l’Europe gardent donc un œil sur l’ETIAS de l’UE. La rédaction de Profession Voyages et de Travelweek aussi!

Les Canadiens font partie du programme d’exemption de visa ETIAS, mais il y aura toujours un processus de demande et des frais.

Sans obligation de visa et sans frais supplémentaires, finaliser la vente d’un client est déjà un exercice exigeant pour les conseillers en voyages alors cette annonce inquiète. À titre d’exemple, les Français doivent se plier à ce type de procédure pour rentrer au Canada ou aux USA et cela ne les freine pas pour venir visiter notre beau pays. C’est un changement qui devra se mettre en place et le défi sera d’informer les voyageurs. Ceux qui utiliseront les services d’un conseiller en voyages devraient partir serein grâce aux bons conseils de celui-ci!

Cette nouvelle fait débat. La dernière chose dont notre industrie a besoin est de trouver une nouvelle raison pour laquelle les clients refusent de dire « oui » lors de la réservation d’un voyage, en particulier lorsque la destination est une destination de plus en plus prisée en Europe. Et ce ne sont pas seulement les fournisseurs et les détaillants qui partagent cet avis! La section canadienne de la Commission européenne du tourisme (ETC) s’est opposée à l’ETIAS, affirmant que si les considérations de sécurité en matière de voyage étaient primordiales, ETIAS et le programme d’exemption de visa pourraient nuire au tourisme.

« Nous considérons que les nouvelles exigences proposées constituent un fardeau administratif supplémentaire », a déclaré Dana Welch, présidente du chapitre canadien du CTE. « Cette nouvelle intervient au moment où d’autres pays rationalisent actuellement le processus de demande de visa en réduisant les frais et en simplifiant la paperasserie afin de stimuler la croissance du tourisme. »

La CET souhaite plus de libéralisation des visas et une approche plus conviviale pour les voyageurs afin d’atténuer l’impact économique, a-t-elle ajouté.

Qu’est-ce qu’ETIAS et le programme de dispense de visa? Quelles en seront les conséquences pour les clients?

À compter de 2021, dans un peu plus d’un an et demi, les Canadiens qui se rendent en Europe devront demander une dispense de visa ETIAS pour entrer dans l’un des 26 pays de l’espace Schengen européen qui n’ont pas encore besoin de visa.

La zone Schengen comprend la France, l’Allemagne, l’Italie et 23 autres destinations de choix pour les clients à destination de l’Europe.

ETIAS (Système européen d’information de voyage et d’autorisation de voyage) est l’initiative de l’UE visant à réprimer l’immigration clandestine et à se protéger contre les attaques terroristes. Compte tenu de la série d’attaques perpétrées en Europe et dans le monde au cours des dernières années, il n’est pas difficile de comprendre pourquoi l’UE apporterait une nouvelle procédure comme l’ETIAS.

Pour le secteur du voyage, à entendre les clients questionner leurs conseillers en voyages sur la sécurité en Europe, encore et encore, ce dispositif pourrait être bénéfique car c’est un renforcement des procédures de sécurité. Donc, il y a des avantages!

Toutefois, les Canadiens pourront faire une demande de dispense de visa ETIAS pour voyager en Europe, moyennant un coût supplémentaire. Les Canadiens vont demander leur dispense de visa ETIAS en ligne.

Welch dit que la Commission européenne « a assuré que compléter la demande ne devrait pas prendre plus de 10 minutes et n’exiger aucune documentation au-delà d’un document de voyage ». Welch ajoute que l’autorisation de voyage sera valide pendant trois ans ou jusqu’à la date d’expiration du document de voyage enregistré dans la demande. Les demandes seront vérifiées par rapport aux bases de données de l’UE et d’Interpol, etc. Dans à peu près tous les cas, l’autorisation sera délivrée automatiquement, explique Welch.

Et qu’en est-il des frais?

Les Canadiens doivent également payer à l’avance des frais de 7 euros (environ 11 $ CA), par carte de crédit ou de débit sécurisée, pour tous les demandeurs âgés de plus de 18 ans. Une fois approuvée, l’autorisation de voyage ETIAS sera envoyée par courrier électronique.

Welch indique que lors de l’introduction d’ETIAS, il est crucial que le système en ligne soit « aussi simple à utiliser que possible, disponible dans un très grand nombre de langues et accessible de manière égale via les appareils mobiles ».

« Le message que les professionnels de l’industrie du voyage devraient indiquer est qu’ETIAS vise à renforcer la confiance des consommateurs dans la sécurité et les voyages sans frontières en Europe », ajoute Welch.

Enfin, quiconque vend de la Nouvelle-Zélande devrait savoir que les Canadiens qui se rendent dans ce pays doivent également faire face à une exemption de visa. eTA New Zealand entrera en vigueur en juillet et sera obligatoire pour les citoyens des pays dispensant de l’obligation de visa (y compris le Canada) à partir d’octobre.

Comme pour l’exemption de visa ETIAS en Europe, l’eTA de la Nouvelle-Zélande sera en ligne et exigera des frais de traitement. L’eTA sera valable 2 ans mais sera nécessaire même si un client vient de transiter par la Nouvelle-Zélande.

Il est important de faire sa demande uniquement sur le site officiel du gouvernement. Vérifiez bien l’adresse du site Internet sur lequel effectuer une demande avant de procéder au paiement. Par exemple, de nombreuses fraudes existes concernant l’ESTA, le document dont les français doivent se munir pour rentrer aux USA. Il est inévitable que l’ETIAS et eTA connaîtrons les mêmes problèmes.

Partagez nous!

Postes connexes

Menu