• mercredi le 20 février, 2019

Fermeture officielle du bureau de promotion touristique du Mexique: les ambassades devraient prendre le relais

Partagez nous!

Moins de deux semaines après la fermeture des bureaux de l’Office du tourisme du Mexique à Montréal, nous avons la confirmation que presque tous les bureaux internationaux de promotion du Mexique fermeront leurs portes. Cependant, les employés du bureau de Montréal n’ont pas encore été remerciés. 

Entre-temps, les économies réalisées grâce à la dissolution du CPTM et à la fermeture des bureaux du MTB seraient consacrées au financement du train Maya, la ligne de chemin de fer de 1 500 kilomètres reliant Campeche, Chiapas, Quintana Roo, Tabasco et le Yucatan. Le projet de voie ferrée proposé, d’une valeur de 7,4 milliards de dollars, vise à créer davantage de développement économique dans certaines des principales destinations touristiques du Mexique.

Travel Weekly rapporte ce matin que 18 bureaux internationaux vont fermer leurs portes. Compte tenu de l’importance du tourisme pour le Mexique, la nouvelle de ces fermetures engendrent rumeurs et confusion! Quel est le plan pour l’avenir?

Dans un article paru dans l’édition du 24 janvier 2019 de Travelweek, Marc Murphy, directeur général du CVB Riviera Nayarit, a également confirmé que la décision de fermer les bureaux du Conseil du tourisme du Mexique avait déjà été prise et que les fermetures se dérouleront cette année.

Comme l’a dit Murphy, c’est une nouvelle triste et toujours incroyable compte tenu de tout le travail que fait le Conseil de Promotion Touristique et de la valeur que leurs bureaux apportent sur les marchés émetteur.

Les rumeurs ont commencé à tourbillonner à l’automne 2018 selon lesquelles le nouveau gouvernement du Mexique envisageait de fermer éventuellement les bureaux de l’Office de Promotion du Mexique afin de réduire les coûts.

Le nouveau gouvernement présidé par le président nouvellement élu, Andres Manuel Lopez Obrador, a pris ses fonctions le 1er décembre 2018, mais même avant cela, fin novembre 2018, les médias spécialisés dans les voyages au Mexique annonçaient que le Conseil de promotion du tourisme du Mexique “disparaîtrait”. Luis Alegre Salazar, président de la Commission du tourisme de la Chambre des députés, a déclaré que «le Conseil de promotion du tourisme du Mexique se désintègrera».

La nouvelle semble avoir été confirmée début décembre par le nouveau secrétaire au Tourisme, Miguel Torruco, qui a déclaré que l’élimination du CPTM était bel et bien en cours dans le cadre de la stratégie d’austérité du nouveau gouvernement.

Selon Salazar et Torruco, les consulats et les ambassades du Mexique sont censés prendre le relais pour promouvoir le Mexique sur les marchés mondiaux.

Partagez nous!

Postes connexes

Menu