• mardi le 16 juillet, 2019

Grève des taxis: les voyageurs devront trouver d’autres alternatives pour se rendre à l’aéroport

Partagez nous!

25 mars 2019 – Aujourd’hui, ce n’est pas les travaux sur la route de l’aéroport qui obligeront les voyageurs à anticiper leur départ, mais bien une grève générale des taxis en raison du projet de loi 17 du gouvernement Legault. D’après les taxis québécois, cette loi risque de les mener à la faillite!  Une grève illimitée des chauffeurs de taxi a été lancée à 7h00 (heure locale) dans la province canadienne pour protester contre la déréglementation du secteur. Il faudra donc trouver une autre alternative pour se rendre à l’aéroport.

“Le gouvernement veut détruire notre industrie, on va détruire leur agenda pour une journée, ou deux, ou trois. Serge Lebreux, porte-parole des taxis en région.

« Le gouvernement donne tout à Uber, il n’y a rien d’équitable là-dedans. Vous voulez nous anéantir, mais ça ne fonctionnera pas. » a déclaré hier Abdallah Homsy, un porte parole des taxis.

Plusieurs activités de ralentissement de la circulation sont à prévoir sur le réseau routier à Montréal et à Québec.

L’aéroport Montréal-Trudeau a émis un communiqué « se désolant que ses passagers soient pénalisés par la décision des chauffeurs de taxi d’amorcer des moyens de pression dans le conflit qui les oppose au gouvernement du Québec. »

Les autorités aéroportuaires dirigent les voyageurs vers des transports alternatifs ; le service d’autobus de la ligne 747, offert 24 heures par jour, les voitures des chauffeurs Uber et les trains de Via Rail, entre autres.

 

Partagez nous!

Postes connexes

Menu