• lundi le 1 mai, 2017

[Héritage St-Bernard] Un joyau au Québec

Partagez nous!

heritage saint bernard au quebec

Ariane Laberge 
Auteure & spécialiste en relations humaines
Lire plus d’articles d’Ariane

UNE ÎLE ET SES ESPÈCES RARES DANS TOUS LES SENS DU TERME!

L’île St-Bernard, c’est une île, c’est une ancienne seigneurie, c’est aussi l’ancien lieu de communion des sœurs grises, c’est un haut lieu de migration pour les oiseaux, c’est la nature à l’état pur dans toute sa splendeur. Bordé d’un côté par le lac Saint-Louis, de l’autre par la rivière Châteauguay qui, telle une écharpe, enveloppe l’île pour se déverser tranquillement dans le lac.

L’île St-Bernard c’est aussi des couchers de soleil magnifique à contempler, bien blotti dans une chaise Adirondack sur le tertre, un moment magique pour soi ou en amoureux.

Nous avons rencontré Dominic Gauthier, responsable du marketing pour en connaître davantage sur les beautés de cette perle du Québec.

P.V. Comment décririez-vous Héritage St-Bernard en 5 mots?
HSB. Valeurs, nature, découverte, créativité et joyaux.

P.V. Quelle est la mission d’Héritage St-Bernard?
HSB. Notre mission est de protéger et de mettre en valeur le milieu naturel et d’offrir des programmes éducatifs sur l’environnement tout en soutenant un volet récréotouristique.

P.V. Comment a débuté l’histoire d’Héritage St-Bernard?
HSB. Tout a commencé en 1987, grâce à la volonté de quelques citoyens de vouloir protéger cet espace naturel. Un petit groupe de gens se sont réunis et ont mis en œuvre des actions concrètes afin de protéger ce territoire. C’est en 1993 qu’une entente entre la congrégation des Sœurs Grises, la Fondation de la faune du Québec et la Ville de Châteauguay a permis de créer le refuge faunique Marguerite-D’Youville. En 2010, l’organisme de conservation Canards Illimités et le ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec sont devenus les propriétaires du refuge faunique, faisant ainsi en sorte que ce territoire naturel soit protégé à perpétuité.

P.V. Quel genre d’expérience les gens vivent en venant ici?
HSB. Je dirais que c’est une forme d’évasion. C’est aussi une expérience de proximité avec la nature, c’est accessible. Même pour les personnes à mobilité réduite. Des trottoirs de bois ont été aménagés dans les endroits plus humides, permettant ainsi des visites tout au long de l’année. Nous accordons beaucoup de soin à la quiétude des lieux, même pendant les journées achalandées, il est possible de se détendre et d’avoir des endroits de silence dans les sentiers.


P.V. Qu’est-ce qui vous distingue dans votre secteur d’activité?
HSB. Nous avons le privilège d’accueillir plusieurs espèces d’oiseaux rares, jusqu’à maintenant nous avons dénoté environ 232 espèces. Cette année, nous avons eu le bonheur d’avoir la visite d’une chouette lapone, elle a attiré des gens de partout au Québec et aussi de l’Ontario, et même des États-Unis! L’île offre aussi une biodiversité extraordinaire. Les marais, les marécages, les rives, les prairies, l’érablière à caryers et la chênaie à chênes bicolores qu’on y retrouve constituent des écosystèmes exceptionnels sont sans aucun doute une plus-value incroyable.

P.V. Quels sont les enjeux de l’industrie pour une OBNL comme vous?
HSB. Que ce soit pour une OBNL ou une petite entreprise, le défi est souvent de rayonner à grande échelle. Nous sommes trop souvent embourbés dans les choses à faire et préoccupés de rayonner dans notre région. Si quelqu’un venait cogner à la porte pour nous dire: « Hey! regarde, il y a ces options-là aussi » ce serait bienvenu. Il existe certes les plateformes gouvernementales comme Bonjour Québec, mais c’est beaucoup de travail que de tout voir et nous faisons des miracles avec les budgets disponibles. Nous devons constamment innover pour faire des levers de fond, car nous nous autofinancions.

P.V. Si vous aviez un conseil à donner aux lecteurs?
HSB. Venez vivre l’expérience. Nous aurons beau expliquer ce qu’est Héritage St-Bernard, je crois qu’il faut vivre l’expérience. La diversité de ce que nous avons à offrir est énorme. Plusieurs activités sont possibles sur un même lieu et tout cela à seulement 40 minutes de Montréal C’est un privilège d’avoir cet endroit!

Pour avoir gouté à ce joyau plusieurs fois, je peux vraiment appuyer les mots de M Gauthier.

Outre les espèces rares d’oiseaux, je dois souligner la qualité du personnel qui, en haute saison, compte près de 40 passionnés qui mettent la main à la pâte. Luc Lécuyer, un des citoyens engagés du début de l’histoire, en est le directeur aujourd’hui. Il dirige cette belle envolée avec humilité et passion.

Sur les lieux vous trouverez, un petit café très charmant, un bistro et ses délicieux produits du terroir, un centre nautique à proximité ou vous pourrez louer canot, kayak et paddle board.

Le printemps arrive et les oiseaux aussi, mai est le mois de la migration et le meilleur temps pour en faire l’observation.
Ajuster vos jumelles, prenez votre appareil photo, une bouteille d’eau et hop! Direction Héritage St-Bernard.
Plusieurs activités sont offertes, d’ailleurs le 23 avril prochain, pour la journée de la terre, il y aura des stations d’interprétations animées par des naturalistes.

Si vous êtes un passionné d’oiseaux, le 7 mai prochain se tiendra une journée fantastique en compagnie de Sophie Thibault, chef d’antenne à TVA, dans le cadre du Grand Défi Québec Oiseaux. Du lever au coucher du soleil, l’équipe d’Héritage St-Bernard tentera d’identifier le plus grand nombre d’espèces d’oiseaux en 24 heures.
Venez explorer et faire de belles découvertes!

Pour connaître toutes les activités et informations, ou pour faire un don à Héritage St-Bernard: http://www.ilesaintbernard.com

Partagez nous!

Postes connexes

Menu