• mercredi le 20 février, 2019

[Islande] En harmonie avec dame nature

Partagez nous!

DESTINATION_ISLANDE_DAME_NATURE

Christian Lessard
Professeur, organisateur de voyages étudiants
Lire plus d’articles de Christian

Plusieurs destinations de voyage deviennent marquantes pour des raisons bien spécifiques. On n’a qu’à penser à la Grèce et son histoire, au Pérou et ses paysages montagneux ou encore à l’Inde et sa culture dépaysante, pour ne nommer que celles-là. Lors de mon dernier voyage estival en famille, je me suis laissé conquérir par l’Islande, un pays fait sur mesure pour le tourisme et qui a beaucoup à offrir: des légendes divertissantes (Vikings au menu!), une faune différente de la nôtre (avec ses fameux macareux), une végétation dominée par les terres volcaniques, un climat particulier (comme le soleil de minuit déroutant que nous avons vécu!), un peuple accueillant et une multitude de richesses naturelles.

Parlant de ces dernières, je vais vous présenter dans cet article quelques-uns des endroits incontournables que j’ai visités dans la nature islandaise en rappelant parfois au passage quelques notions de cours d’univers social! Geysers, volcans, failles et chutes: on comprendra pourquoi cette région magnifique du globe mérite son surnom de « Terre de Feu ».

CHALEUR SOUTERRAINE

Un spectacle naturel étonnant que je me dois de mentionner dès le départ est celui de Strokkur, un geyser qui explose devant nos yeux à chaque intervalle de cinq minutes environ.

Mais avant d’en dire davantage sur cet attrait touristique, laissez-moi vous rappeler ce qui caractérise un geyser. Selon Wikipédia, sans entrer dans les détails, un geyser est « un type particulier de source d’eau chaude qui jaillit par intermittence en projetant à haute température et à haute pression de l’eau et de la vapeur ». Le terme geyser tient justement son origine du plus célèbre geyser d’Islande nommé Geysir, celui-ci étant devenu presque inactif.

Le Strokkur représente donc le geyser le plus actif du pays. Après avoir croisé sur le chemin diverses zones d’eau bouillonnante et respiré la bonne (!) odeur de soufre, on ne peut qu’aller se joindre aux dizaines de touristes massés en cercle autour du Strokkur, attendant qu’une impressionnante bulle bleue se gonfle et finalement explose, laissant jaillir une colonne d’eau d’environ 20 mètres de hauteur. Grandiose!


UN PAYS SANS FAILLES? NON! 

Revenons à notre cours de géographie! Les plaques tectoniques sont de grands morceaux de la lithosphère qui se déplacent en surface du manteau terrestre. Si on regarde bien une carte de ces plaques, on voit que l’Islande est traversée par la ligne séparatrice des plaques nord-américaine et eurasienne.

Le début de ce fossé d’effondrement causé par l’éloignement progressif de ces plaques se trouve au parc national de Thingvellir dans le fameux Cercle d’Or. Dès notre arrivée au parc, il est possible de marcher au fond de la faille Almannagja (la faille de tous les Hommes) et de contempler le relief de ses hautes parois, signe de la « déchirure » qui s’est produite il y a  de nombreuses années déjà. On se sent bien petit face à ces falaises et rochers imposants et on saisit rapidement pourquoi les premiers Islandais avaient choisi ce lieu pour constituer le premier parlement démocratique. Un endroit à ne pas manquer, surtout que le reste du parc recèle de trésors à découvrir (comme la chute Oxararfoss ou la résidence d’été du premier ministre)!

Islande Almannagja

DANGER: ZONE VOLCANIQUE?

Les volcans et zones géothermales restent bel et bien omniprésents en terre islandaise, cependant le pays est loin d’être dangereux! Au contraire, il faut plutôt se laisser émerveiller par les paysages de fumerolles qui émanent des montagnes, les champs de lave qui s’étendent à perte de vue ou les étendues d’eau qui bouillonnent en bordure de la route. Voici trois endroits à visiter si l’activité volcanique vous passionne…

  • SELTUN

Située sur la péninsule de Reykjanes (tout près de l’aéroport de Keflavik), Seltun est une zone géothermique qui permet de voir des bassins de boue en ébullition et des évents de vapeur. Des sentiers balisés permettent de survoler les dépôts de soufre et des affiches explicatives aident à comprendre le phénomène. Le sol y est très chaud, voire entre 80 et 100 degrés Celsius! Voilà un arrêt de quelques minutes bien intéressant!

  • KERID
    Étant un cratère vieux de 6 500 ans, Kerid en fascine plus d’un! Très accessible, on parvient rapidement à contempler ce trou historique d’une profondeur de 55 mètres dans lequel on retrouve une eau cristalline d’un bleu splendide. Il est possible de marcher tout autour pour l’admirer de haut ou d’aller se nicher en son cœur pour profiter du calme de l’endroit.

Islande Kerid

  • LES VOLCANS DE L’ILE D’HEIMAEY

Accessible en traversier, cette île du sud de l’Islande fait partie des îles Vestmann. Qui n’a jamais rêvé de gravir les flancs d’un volcan? Eh bien l’Helgafell et l’Eldfell demeurent à la portée de tous ici! Entré en éruption la dernière fois en 1973, c’est à ce dernier que j’ai choisi de m’attaquer. Après avoir vécu une courte montée (15-20 minutes) peu exigeante  dans la roche volcanique, j’ai pu profiter d’une vue panoramique à couper le souffle sur la ville de Vestmanneyjar et ses environs.

Islande Volcan Eldfell


CHUTES À VOLONTÉ! 

Je ne rappellerai pas ici le principe scientifique d’une chute. Sachez par contre qu’elles se comptent par dizaines dans les contrées islandaises et qu’elles sont souvent bien différentes de celles qu’on connait chez nous. En plus de leur beauté naturelle, c’est souvent la légende derrière chacune d’elles qui suscite l’intérêt. En voici quelques-unes, outre la célèbre Gullfoss (ci-dessous) que les touristes connaissent bien…

Gullfoss Islande

  • HRAUNFOSS ET BARNAFOSS

Un peu plus au nord, on retrouve Hraunfoss, des chutes surnommées « les chutes de la lave ». Elles consistent en d’innombrables sources d’eau limpide qui se rejoignent dans un champ de lave datant de la fin du 8ème siècle et se déversent dans la Hvita. Sublime!

Quelques mètres plus loin, on retrouve Barnafoss, la chute des enfants. On raconte que, le jour de Noël, toute  la maisonnée de Hraunsas s’était rendue à la messe, à l’exception de deux enfants, restés à la maison. Lorsque les gens revinrent de l’église, les enfants avaient disparu. Toutefois, leurs traces menaient à l’arche de pierres qui enjambait la rivière. Ils y étaient tombés et s’étaient noyés. La mère des enfants fit alors abattre ce pont naturel pour empêcher que d’autres ne connaissent le même sort.

Islande Hraunfoss

  • SKOGAFOSS

Skogafoss est largement considérée comme étant une des plus belles chutes d’Islande. Il est possible de marcher et se retrouver au pied de la chute pour contempler toute la force de la nature ou monter par un escalier pour profiter d’une splendide vue du haut de la cascade.

Selon la légende, un Viking nommé Prasi aurait caché son coffre empli d’or derrière la chute de Skogafoss, où il serait difficile à trouver. Pendant un long moment, une extrémité du coffre était visible à travers la chute. Ainsi, un jour, trois hommes de Skogar essayèrent de s’emparer du coffre en insérant un crochet dans un anneau situé sur le côté. Ils tirèrent de toutes leurs forces et arrachèrent seulement l’anneau. Ce dernier fut installé sur la porte de l’église de Skogar pendant un certain temps et on peut maintenant le retrouver au musée de Skogar.

Skogafoss Islande

  • SELJALANDSFOSS ET GLJUFRAFOSS

Depuis la route circulaire, on aperçoit les belles chutes élevées de Seljalandfoss, qui se précipitent d’un escarpement rocheux dans un profond bassin vert. Ce qui fait la particularité de cette chute, c’est qu’un sentier (glissant) se faufile derrière le rideau d’eau.

Quelques centaines de mètres plus loin, la chute de Gljufrafoss se déverse au creux d’un canyon caché et nous fait voir la chute comme si elle tombait sur nous!

Islande Seljalandsfoss

  • BRUARFOSS

Pas de légende autour de cette chute. Si elle est digne de mention, c’est tout simplement parce que peu de touristes parviennent à la voir, car elle est bien cachée! Nous avons même rebroussé chemin une première fois avant de persévérer et la dénicher après une randonnée en forêt d’une quinzaine de minutes. Sa forme particulière et sa couleur étincelante nous ont bien récompensés!

Bruarfoss Islande

DIGNES DE MENTION… 

Dans la catégorie des richesses naturelles qui méritent d’être vues, je me dois d’ajouter les deux sites suivants:

  • REYNISFJARA

Sur une longue plage de galets et de sable noir, à quelques mètres d’une caverne sise sous la falaise de Reynisfjall, on trouve les plus impressionnantes orgues basaltiques d’Islande. En prime, on peut également y observer au loin les colonnes rocheuses (stacks) de Reynisdrangur et un rocher percé qui vous rappellera le Québec…

Islande Reynisfjara

  • CAVERNE RUTSHELLIR

On compte près de deux cents cavernes faites par l’homme sur 90 terres dans le sud de l’Islande, Rutshellir en est une. On raconte de nombreuses anecdotes au sujet de Rutshellir, qui se trouve d’ailleurs sur une route très fréquentée.

Islande Rutshellir

En terminant, je suis bien conscient que ces quelques endroits marquants ne constituent qu’un échantillon de tout ce que l’Islande peut vous faire découvrir sur le plan naturel. Ce pays est vraiment dans une classe à part!

Partagez nous!

Postes connexes

Menu