• dimanche le 19 août, 2018

[Entrevue] Jean-Thomas Henderson: un homme qui révèle les secrets de l’hôtellerie au Québec

Partagez nous!

Ancien étudiant de l’ITHQ et désormais professeur dans ce même établissement, le parcours de Jean-Thomas Henderson est ponctué d’autant d’anecdotes que le livre « Histoires d’hôtels et autres lieux » dont il est coéditeur avec Sylvain Drouin. Professionnel du monde de l’hôtellerie, il connaît bien le domaine et sait à quel point il se passe des choses insoupçonnées dans les hébergements touristiques. Le livre sera uniquement disponible dans le réseau des hébergements et non en librairie. Déjà plus de 2500 copies ont été vendues en prévente, ce qui le place « best-seller » avant même sa sortie en mars prochain. Profession Voyages était curieux d’en savoir plus sur ce livre tant attendu par les professionnels en 2018. 

Prénom: Jean-Thomas​
Nom: Henderson​
Âge: 34 ans​
A grandi à: Montréal​
Années d’expérience dans le tourisme: 16 ans
Poste actuel: professeur en gestion hôtelière à l’ITHQ / cofondateur et v.-p. au développement des affaires au sein du Groupe Henderson-Drouin, maison d’édition.

PV: Comment est née l’idée de faire un livre basé sur les histoires et anecdotes des hôtels?

​Jean-Thomas: C’est en fait une idée de mon associé, Sylvain Drouin, qui remonte à nos années d’études à l’ITHQ, il y a plus de 10 ans!​ C’est seulement il y a près de deux ans que nous avons souhaité concrétiser ce projet. Notre motivation était simple: créer un livre de 15 histoires authentiques tirées de l’hôtellerie québécoise, racontées du point de vue de l’employé par des auteurs d’ici. C’est vraiment un livre pour les professionnels et leurs clients. Ce livre sera disponible dès mars 2018, en français et en anglais, et uniquement dans le réseau d’hébergement touristique (on ne le retrouvera pas en librairie !). Ce livre est à la fois un objet de divertissement pour le client pendant son séjour dans son établissement, un souvenir unique et intemporel, un cadeau VIP unique, une occasion de lire des histoires exclusives jamais racontées au grand public et une façon de mieux comprendre le monde méconnu de l’hôtellerie.

PV: Pourquoi vouloir révéler les secrets des hôtels? Es-tu un grand curieux depuis toujours?

Jean-Thomas: La curiosité doit être un des traits de caractère d’un hôtelier puisque cela le pousse à s’informer, à rester allumé et à faire preuve de réelle empathie! Humblement, j’ai toujours été curieux. Je pose tout le temps des questions à mes collègues, questionne mes étudiants et j’ai ce désir de rester connecté à l’industrie hôtelière. Participer à la création d’un livre sur des histoires provenant de l’hôtellerie allait donc de soi pour moi !

PV: Qu’est-ce qu’on retrouvera dans le livre?

Jean-Thomas: L’objectif n’est pas tant de dévoiler des secrets croustillants (une des prémisses de l’hôtelier est justement basée sur le respect de l’intimité et la confidentialité, c’est la raison pour laquelle nous avons décidé de ne pas nommer les établissements qui ont participé au projet et de changer le nom des employés impliqués dans les histoires) que de présenter des récits qui ont marqué leurs parcours. On est donc plus dans l’humain, la relation, que dans l’anecdote et les micromoments que vit tout hôtelier. On voulait donner un sens aux histoires, aller au-delà du « j’ai vu telle vedette dans sa robe de chambre » et permettre aux lecteurs de comprendre le quotidien d’une gouvernante, d’une barmaid, d’un aubergiste, tout en lisant de la bonne littérature !

PV: Quelle est l’histoire qui t’a le plus surpris et pourquoi?

​Jean-Thomas: « Entre chien et loup », une belle histoire d’amour qui se déroule dans un camping, l’année suivant le verglas de 1998, ou de celle écrite par Julien Champainne, « La dame de la St-Valentin », qui met en scène un concierge d’un grand hôtel montréalais, un coeur en chocolat et une finale hors du commun ! Mais je vais plutôt arrêter mon choix sur le magnifique récit de Sarah-Émilie Nault, journaliste en voyages, qui raconte, dans « Un dernier lever de soleil », une touchante relation, sur plusieurs années, entre un client et une employée d’un établissement en région. En lisant ce texte, qui fut le premier que nous avons reçu, j’ai tout de suite su que c’était pour cela que nous faisons ce livre : mettre en valeur des récits uniques qui ne peuvent se dérouler que dans notre domaine.

PV: Il paraît qu’il y a même une histoire sur le célèbre hôtel de glace que le monde nous envie, est-ce vrai?

Jean-Thomas: Dans le livre, l’auteur Max-Antoine Guérin nous raconte l’Hôtel de Glace avec un angle jamais exploré. Intitulé « Histoires de glace », c’est avec les yeux d’un petit garçon que nous parcourons cet établissement unique, très impressionnant pour les adultes, alors imaginez pour les enfants !

PV: Penses-tu que l’industrie de l’hôtellerie au Québec a beaucoup de secrets et d’histoires méconnues? Plus qu’ailleurs?

​Oh que oui ! Chaque fois que nous parlons à un hôtelier, celui-ci nous dit « Si j’avais le temps, je ferais un livre de toutes les histoires que j’ai vécues ! » Dans notre domaine, quiconque n’y a jamais travaillé se doute qu’on y vit des moments magiques, uniques (autant sur le plan humain qu’historique !), mais n’a pas idée à quel point le quotidien est marqué par des événements hors de l’ordinaire. On retrouve des séries télé et une pluralité de récits sur les avocats, les médecins, la police, les pompiers, les politiciens, mais s’il y a bien un univers qui foisonne d’histoires (vraies !), c’est bien l’hôtellerie ! Il y a beaucoup d’anecdotes presque dignes de la légende, du folklore, qui restent à travers les années, qui marquent les employés, les lieux d’hébergement.

QUESTIONS EN RAFALES:

PV: Ton plus grand défi pour concrétiser ce livre?

Jean-Thomas: La gestion et la coordination furent un défi, car plus de 25 personnes sont impliquées, sans oublier les nombreux hôteliers qui nous ont inspirés. Puis, ce fut difficile de trouver 15 histoires. Nous nous sommes rendu compte que les hôteliers sont des gens très humbles, qui vivent de grandes choses à tous les jours, mais qui, pour eux, sont quasi-normales!

PV: Quel est ton rêve professionnel le plus fou?

Jean-Thomas: ​Au niveau de l’écriture, il est clair que notre rêve le plus fou est d’exporter le concept à l’extérieur du Québec (la première étape pourrait être en Ontario et dans les Maritimes, la deuxième serait à l’international) puisqu’il y a des établissements d’hébergement et des touristes partout dans le monde ! ​

Profession Voyages souhaite beaucoup de succès à ce duo de choc. Un livre sera à gagner sur notre page Facebook dès sa sortie. Restez connecté! :)

Partagez nous!

Postes connexes

Menu