• lundi le 15 juillet, 2019

La Dominique, tropique tranquille

Partagez nous!

voyage et tourisme la dominique

A la Dominique, c’est tous les jours dimanche. Depuis que Christophe Colomb l’a découverte le dimanche 3 novembre 1493, et nommée, faute d’inspiration, comme ce jour de la semaine (domingo en espagnol), le temps s’écoule tranquillement entre mer des Caraïbes et océan Atlantique.

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, il y eut bien des échauffourées pour obtenir le contrôle de l’île. Mais les Britanniques finirent par s’imposer face aux Français, qui avaient eux-mêmes vaincu les Espagnols. Désormais, la nation roule à gauche, parle anglais, joue au cricket et fait partie du Commonwealth. Sur les billets, ­Elisabeth II côtoie tortue et poissons exotiques. Les Dominiquais sont un peu plus de 70 000. Et ce ne sont pas les vacanciers qui font exploser la densité au kilomètre carré… Contrairement à la République dominicaine, avec qui elle est souvent confondue, il n’y a pas de tourisme de masse ni d’immenses “resorts all-inclusive”. Le plus grand hôtel du pays, Fort Young, comporte 80 chambres !

Même un jour férié, veille de carnaval – le plus gros événement national, qui se déroule en février – la magnifique Batibou Beach, sur la côte nord, compte plus de cocotiers que de baigneurs. Avec la Guadeloupe et les Saintes en toile de fond, les familles pique-niquent tranquillement sur le sable clair, s’approvisionnant en boissons fraîches auprès de l’unique paillote de la plage.

tourisme dominique scott head

A l’opposé de l’île, une autre anse offre un décor bien différent mais tout aussi plaisant. La baie de Soufrière, un cratère en partie immergé, abrite dans ses profondeurs une réserve marine qui comble les plongeurs, et, sur ses hauteurs, les bicoques aux peintures éclatantes de Scotts Head. C’est un village de pêcheurs baigné de flots contradictoires : d’un côté de la langue de galets, la mer des Caraïbes se la coule douce ; de l’autre, les vagues de l’océan Atlantique s’agitent inlassablement. Pas de quoi perturber les joueurs de dominos installés sur le perron des gargotes, ni pousser les filets et les barques colorées couchées sur la grève. Pourtant, à quelques encablures de là, la terre n’est pas si sereine : les enfants sautillent en poussant de petits cris quand ils foulent le sable marron-rouge de Bubble Beach, d’où remontent des bulles d’air chaud. Il est brûlant. Cette terre volcanique n’est pas complètement amorphe…

Et ça pétille aussi à Champagne Reef, un bon spot de snorkeling (randonnée aquatique) situé un peu plus haut sur la côte ouest, avec des tortues et des hippocampes parmi les récifs coralliens. Au large, des bateaux mènent à la rencontre des dauphins et des cachalots.

dominique 3

Pas besoin de masque ni de tuba, mais d’une bonne paire de chaussures pour découvrir un site encore plus impressionnant : Boiling Lake, le deuxième plus grand lac d’eau bouillante au monde, classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Il est accessible au bout de trois heures de marche par la fantasmagorique vallée de la Désolation, où fumerolles et geysers s’échappent du sol. A ne pas manquer non plus, les chutes Trafalgar ou d’Emerald Pool, au milieu d’un écrin luxuriant traversé par le sentier de randonnée Waitukubuli National Trail. Ce chemin parcourt toute la Dominique. Il passe au pied du Morne Diablotin, le point culminant, dont les 1 447 mètres dominent la forêt tropicale. Après toutes ces excursions, il est temps de se relaxer dans un spa naturel. Comme celui du village de Wotten Waven, qui accueille plusieurs sources sulfureuses. Ti Kwen Glo Cho (“petit coin d’eau chaude” en créole) propose quatre bassins, dont un froid, des bains de boue et des cascades en guise de douche. Idéal pour reprendre du poil de la bête et suivre l’exemple de Mick Jagger, grand habitué de l’île et adepte de ce type d’ablutions…

Se loger

  • Papillote Wilderness Retreat

Comme Mick Jagger, on déconnecte dans l’un des 7 charmants cottages cachés dans un merveilleux jardin botanique, avec 2 cascades et 5 bassins d’eau sulfureuse. A partir de 172$ la nuit pour 2 personnes, www.papillote.dm

  • Secret Bay

L’hébergement le plus luxueux de l’île, mais sans ostentation : style colonial pour les bungalows (à partir de 574$  la nuit) et villas (à partir de 860 $ la nuit), qui surplombent la superbe côte nord-ouest. www.secretbay.dm

Informations utiles
www.authentique-dominique.com

(Source: Stephanie Condis / Nouvelobs)

Partagez nous!

Postes connexes

Menu