• mardi le 20 novembre, 2018

La Floride et le Mexique seront bientôt accessibles au départ de Saint-Hubert avec Jetlines, une nouvelle compagnie low cost!

Partagez nous!

La nouvelle compagnie aérienne Jetlines est heureuse d’annoncer son intention d’offrir un service à très bas tarif au départ de l’aéroport Montréal Saint-Hubert Longueuil. La compagnie n’a pour l’instant pas commencé à opérer des vols mais prévoit de lancer son premier vol cet été. Pour les montréalais il faudra patienter jusqu’en 2020 pour en profiter car Jetlines souhaite attendre que les projets de l’aéroport de Saint-Hubert soit terminés.

Saint-Hubert est en cours d’agrandissement dans le cadre d’un projet visant à se positionner comme un aéroport low cost desservant la région de Montréal. La piste récemment rénovée a été l’une des premières étapes franchies par l’aéroport afin de devenir l’aéroport à bas coût de choix pour la région de la Montérégie et le Québec. L’aéroport prévoit également de construire un nouveau terminal passagers.

OÙ POURRONT-NOUS ALLER? ET À QUEL PRIX?

Les destinations ne sont pas encore totalement définies mais ce que je peux vous dire pour l’instant, c’est que nous prévoyons d’offrir des vols au départ de St-Hubert vers la Floride et le Mexique. Nous savons que ce sont des destinations très appréciées des québécois et des montréalais, donc cela semble assez naturel pour nous. Evidemment, notre vision est aussi d’offrir des vols nationaux. Notre modèle d’affaires est similaire aux autres compagnies à bas prix comme Spririt par exemple. Nous souhaitons offrir des vols 30% à 40% moins chers que les compagnies régulières. Nous ne prévoyons pas de voler vers l’Europe.” explique JenniferJennifer Paterson, directrice du développement de Canada Jetlines.

LA MISSION: VOLER DEPUIS SAINT-HUBERT PLUTÔT QUE PLATTSBURGH!

«Nous sommes ravis de conclure ce partenariat avec l’aéroport de Saint-Hubert et de soutenir sa vision de la construction d’un aéroport alternatif à faible coût dans la région de Montréal. Les voyageurs montréalais méritent une option nationale à faible coût et ceux qui recherchent des options de transport aérien à bas coût vers le sud ne devraient pas avoir à traverser la frontière pour se rendre à Plattsburgh. L’aéroport de Saint-Hubert bénéficie de tout notre soutien et nous sommes impatients de travailler ensemble à la conception et à la construction de ce qui deviendra la base Jetlines à Montréal », a déclaré Javier Suarez, chef de la direction. « De plus, Saint-Hubert est proche du centre-ville de Montréal. Nos passagers bénéficieront non seulement de tarifs aériens ultra-bas, mais ils auront également un accès pratique, près de centre-ville de Montréal. “

LE CANADA: LE PAYS LE MOINS CHANCEUX DU G7 POUR L’AÉRIEN!

Mark Morabito, président exécutif du conseil, a ajouté: «Le Canada est le seul pays du G7 à ne pas disposer d’un véritable transporteur indépendant à très bas coût. Par conséquent, les Canadiens paient systématiquement trop pour leurs voyages en avion. Jetlines est là pour changer cela. Jetlines s’est engagée à accroître sa présence dans l’est du Canada et du Québec en s’associant à long terme avec l’aéroport de Saint-Hubert. »

L’AÉROPORT VISE UN DÉVELOPPEMENT RAPIDE!

«Étant donné le regain d’intérêt des transporteurs aériens réguliers pour opérer à Saint-Hubert, nous accélérerons nos efforts pour obtenir le statut d’aéroport désigné, ce qui nous permettra de fournir des services de filtrage de sécurité de l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA) à un tarif abordable. Parallèlement, notre intention est d’obtenir des services de douane et d’immigration de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) afin de proposer des vols transfrontaliers, ce qui nous permettra de récupérer l’exode des passagers québécois qui se rendent dans les aéroports américains pour leurs vols. Ces deux conditions, qui dépendent uniquement des décisions du gouvernement fédéral, sont nécessaires pour que nous puissions collaborer avec des transporteurs aériens du calibre Jetlines. Nous tiendrons contact avec le ministre Marc Garneau et nos élus pour accélérer ces décisions. Nous partageons l’objectif déclaré du gouvernement fédéral d’offrir des services abordables et efficaces aux Canadiens et notre partenariat avec Jetlines est une étape importante dans cette direction », a déclaré Jane Foyle, directrice générale de DASH-L, l’association à but non lucratif qui gère l’aéroport.

Partagez nous!
Menu