• lundi le 24 février, 2020

L’Australie fait une mise au point concernant la situation sur place

Partagez nous!

Image: Kangaroo Island, South Australia

12 février 2020 –  Après une semaine de fortes pluies tant attendues, l’Australie a tenu à Toronto cette semaine un événement pour rencontrer les conseillers en voyages et les rassurer sur la situation sur place. Les portes du pays sont grandes ouvertes et les Australiens sont prêts à recevoir, de nouveau, des visiteurs.

Grâce aux trois jours de pluie torrentielle qui ont balayé la région du New South Wales, et encore plus à venir d’après les prévisions, le service d’incendies affirme que les feux de forêts qui brûlent depuis septembre seront en grande partie éteints. Actuellement, il reste encore 24 feux, loin des 150 premiers qui ont rasé presque 12 millions d’hectares dans la région.

Maintenant que le pays peut se concentrer sur la relance et la restauration du territoire, Tourism Australia s’est lancé dans une tournée à travers 11 villes nord-américaines pour redonner aux touristes l’envie de visiter Australie. De passage à Toronto, Jane Whitehead, Vice-Présidente chez Amérique chez Tourism Australia, a expliqué à notre équipe qu’il est plus important que jamais que l’industrie touristique reçoive l’information exacte sur la situation, et ce, en temps réel.

« Notre mission pendant cette tournée est de faire la mise au point sur la situation et de s’assurer que les agents et leurs clients comprennent que l’Australie est encore très accessible, et que la majorité des régions touristiques n’ont pas été affectées » explique-t-elle. « Il y avait certainement une mauvaise compréhension de l’ampleur des incendies. L’Australie est un très grand pays et notre objectif immédiat est de clarifier cette information »

Jane Whitehead s’est également empressée de mentionner que les feux de forêt sont un incident naturel qui revient chaque année en Australie. Toutefois, cette dernière saison était « sans précédent » et pour certaines des régions atteintes, comme les Blue Mountains et Kangaroo Valley, les incendies ont affecté, de façon importante, les communautés locales et la faune.

Image: Blue Mountains

Malgré la couverture médiatique constante, les voyageurs ont vite imaginé que l’Australie au complet était en feu. Ceci, ajoute Jane Whitehead, était bien loin de la vérité. Seulement 8 % du pays a été affecté, ce qui veut dire que 92 % sont restés ouverts aux touristes.

Image: Jane Whitehead, Vice-Présidente chez Amérique chez Tourism Australia

« Nous essayons de contrer ces mauvaises informations avec les vrais faits, car les gens ont vu des images dans les médias et ça a eu un impact sur les nouvelles requêtes et réservations. C’est pourquoi nous nous concentrons vraiment à stimuler l’industrie et rétablir la demande. », explique-t-elle en ajoutant que plus de 60 000 Australiens dépendent de l’industrie touristique comme moyen de subsistance” explique Jane.

Pour obtenir l’information la plus récente, les agents de voyages et les voyageurs peuvent se rendre au www.australia.com où se trouve une carte illustrant les régions affectées (Impacted Areas Map). Elle est mise à jour quotidiennement et met clairement en évidence qu’elles régions de l’Australie ont été partiellement touchées par les feux de forêt et celles qui sont intactes.

Ceci fait partie du plan de redressement en trois phases de Tourism Australia, soit la gestion de crise en cours, la restauration et l’adoption de ses initiatives à l’échelle mondiale. Le Gouvernement fédéral australien mène également un plan de redressement et dès le mois dernier annonçait une enveloppe de 76 $ millions AUS pour la crise des feux de forêt. Des campagnes marketing pour le tourisme domestique (20 $ millions) et pour le tourisme international (25 $ millions) seront lancées entre les mois d’avril et juin.

« Nous voulons transmettre le message aux Canadiens que c’est maintenant le meilleur moment pour aller en Australie, mais n’y allez pas seulement pour nous aider, allez-y parce que le pays offre vraiment ce qu’il y a de mieux pour vos vacances », déclare Jane Whitehead.

Elle fait appel directement aux Canadiens, qu’elle désigne comme un important marché. 191 000 Canadiens visitent l’Australie annuellement. De janvier à novembre 2019, le marché canadien était en croissance de 7 %, alors que les dépenses, elles, étaient en hausse de 9 % jusqu’à septembre, avec 906 $ millions.

Ces nombres reflètent bien le « lien particulier » entre les Canadiens et les Australiens, dit Jane Whitehead, ce qui explique également pourquoi le Canada a été parmi les premiers à nous offrir son aide.

« Nous sommes très émus en tant que pays et industrie touristique et nous n’oublierons jamais l’aide grandement appréciée des pompiers canadiens. », dit-elle. « Et dans les premières semaines, lorsque la situation s’est aggravée rapidement, nos compères de l’industrie touristique au Canada ont été très proactifs et efficaces à communiquer la bonne information à leurs clients et en les réassurant que, dans la plupart des cas, leurs plans de voyage ne seraient pas affectés. Pour ceux qui avaient fait des réservations dans les régions touchées, les itinéraires ont été adaptés pour que les touristes puissent tout de même voyager en Australie. Par les réponses de l’industrie, nous avons remarqué que cela a contribué grandement à atténuer et minimiser le nombre d’annulations. »

La sympathie et la générosité venant du Canada et de la communauté internationale, dont Whitehead a été témoin, la rendent optimiste d’une reprise complète des activités. Même si les régions affectées prendront des années à se reconstruire, on peut déjà voir un peu de vert germer à travers le paysage, un présage pour ce qui s’en vient.

« Plus que jamais, nous voulons que les Canadiens viennent en Australie afin qu’ils voient d’eux-mêmes ce qui en fait une destination vacances idéale ; des villes animées à une faune incroyable, sans oublier une cuisine et des vins d’exception et une hospitalité des plus chaleureuses » dit Jane Whitehead. « Nous savons à quel point les dernières semaines ont été difficiles pour nos tour-opérateurs et agents de voyages partenaires et nous tenons à les remercier chaleureusement. »

Source : Cindy Sosroutomo

Traduction par : Camille R-Tremblay

Partagez nous!

Postes connexes

Menu