• dimanche le 22 septembre, 2019

Les visiteurs du Grand Canyon pourraient avoir été exposés à des radiations toxiques

Partagez nous!

Les responsables du parc national du Grand Canyon ont déclaré qu’ils enquêtaient actuellement pour déterminer si des visiteurs ont été exposés des rayonnements dangereux suite à des échantillons de minerai d’uranium présents sur le site. Ils étaient placés dans des seaux en plastique dans un bâtiment de recherche du parc.

Trois seaux de 5 gallons (18,93 litres) ont été retirés d’un bâtiment situé à environ huit kilomètres de la bordure sud, qui abrite notamment les archives du parc. Environ 550 personnes visitent les collections chaque année, principalement sur rendez-vous.

Le Service des parcs nationaux collabore avec les responsables de la santé et de la sécurité du travail de l’Arizona pour mener l’enquête. “L’agence prévoit également de mettre en place une ligne téléphonique pour toutes les personnes préoccupées par une exposition potentielle à des radiations, a déclaré la porte-parole, Vanessa Lacayo. «L’un des éléments importants est la recherche et la détermination du niveau d’exposition et du risque», a-t-elle déclaré.

L’État de l’Arizona a mis en cause le directeur de la sécurité du Grand Canyon, Elston Stephenson, affirmant que le parc n’avait pas averti les travailleurs ou le public du danger potentiel qui existait depuis des années. Stephenson n’a pas souhaité répondre aux accusations pour l’instant.

L’uranium est naturellement présent dans le nord de l’Arizona et est exploité depuis des décennies, notamment à la mine Orphan située sur la rive sud du Grand Canyon, qui a cessé ses activités en 1969. Une interdiction temporaire interdit de déposer de nouvelles concessions minières dans un rayon de 1 million d’acres en dehors des limites du parc national du Grand Canyon. La nation Navajo n’autorise plus l’exploitation d’uranium après avoir laissé un héritage de mort et de maladie dans la réserve.

Néanmoins, les entreprises ont des revendications actives qui n’ont pas été touchées par l’interdiction et pourraient reprendre l’exploitation minière.

La porte-parole du parc a déclaré que la zone où les seaux en plastique étaient entreposés ne faisait pas partie de la visite du bâtiment bien que des gens l’aient contournée. Stephenson a déclaré que les seaux se trouvaient à proximité d’une exposition sur la taxidermie où les enfants s’arrêtaient parfois pour des présentations et que le couvercle de l’un des seaux n’était pas scellé.

Jani Ingram, professeur de chimie et de biochimie à la Northern Arizona University, a déclaré qu’il n’était pas rare que le minerai d’uranium soit utilisé dans la recherche. Mais, il est généralement scellé dans un conteneur en métal de sorte que le radon et la poussière ne soient pas libérés dans l’air. 

L’uranium peut être nocif pour la santé des gens cependant il faut prendre des précautions avant de tirer des conclusions. “Vous ne pouvez pas dire:” Mon Dieu, tous ces enfants vont développer un cancer dans cinq ans parce que vous ne savez pas à quel point ils étaient proches, combien de temps ils sont restés là-bas”, a-t-elle déclaré. «Mais ce seau ouvert était probablement le plus inquiétant”.

Partagez nous!
Menu