• lundi le 24 septembre, 2018

[Miss Curieuse] Quand pourrons-nous retourner à Saint-Martin?

Partagez nous!

Gwendoline Duval
Spécialiste marketing du tourisme & tendances
Lire plus d’articles de Gwendoline

Saint-Martin vous manque? Moi oui! Il y a quelques mois, cette île des Caraïbes brillait sur tous les marchés internationaux, notamment au Québec. Pourtant, le passage de l’ouragan Irma, en septembre dernier, a totalement rayé des brochures cette destination. Rappelons que plus de 80% de son parc hôtelier a été détruit. Aujourd’hui, beaucoup se demandent, tout comme moi, si on pourra un jour revenir passer des vacances à Saint-Martin. Vous avez certainement vu des images atroces dans les médias qui n’ont pas pu vous laisser indifférent, ni vous donner envie d’y retourner! J’ai rencontré les représentants de l’Office de tourisme de Saint-Martin à l’événement « Destination France », organisé par Atout France, et je suis désormais rassurée. Je craignais d’avoir vraiment manqué quelque chose avec cette destination mais je vais avoir la chance de le voir certainement sous un meilleur jour.

Visiter Saint-Martin était sur ma « To do list » et puis l’ouragan est arrivé, ruinant tous mes plans. J’avais, jusqu’à hier, un petit sentiment de regret, car je n’avais pas eu la chance de faire partie de ceux qui avaient connu la Saint-Martin d’avant… Désormais, j’ai simplement hâte de découvrir la Saint-Martin de demain, qui semble encore plus attrayante qu’avant. De nouveaux hôtels plus beaux et plus luxueux sont en construction, ainsi qu’un aéroport plus grand et un nouveau port de croisières, etc. D’importants investissements sont en cours. L’île est loin d’avoir tiré sa révérence et compte bien revenir avec d’autres expériences touristiques à offrir. Une nouvelle page blanche s’ouvre et tout est à réécrire. Profondément affectée, et loin d’oublier le traumatisme vécu par toute le population locale et les touristes présents, la Saint-Martin de demain se veut plus orientée sur le développement durable.

« Saint-Martin a la possibilité de réécrire son avenir et de devenir un modèle de développement durable dans la Caraïbe. C’est dans cet esprit qu’a d’ailleurs été adoptée la stratégie de développement touristique de la destination sur 10 ans. La « Friendly Island » a cependant besoin des touristes et de l’appui des professionnels du voyage pour relancer son économie. Nous comptons sur vous pour le lancement de la saison 2018-2019 et espérons vivement vous revoir. Nous vous remercions pour votre confiance et votre soutien», précise Valérie Damaseau, 1ere vice-présidente de la Collectivité de Saint-Martin et présidente de l’Office de tourisme.

Si vous voulez soutenir la « Friendly Island », ne la fuyez pas! C’est le bon moment pour nouer des liens avec la population locale et vivre une expérience de voyage différente. La mer et la plage sont toujours là pour vous relaxer et sans Internet c’est encore mieux!

RETROUVEZ NOTRE ENTREVUE AVEC LA DIRECTRICE DE L’OFFICE DE TOURISME DE SAINT-MARTIN

Quand pourrons-nous retourner à Saint-Martin? Comment est l’île en ce moment? Qu’en est-il de la sécurité sur place? Kate RICHARDSON, la directrice de l’Office de tourisme de Saint-Martin, a répondu aux questions de Profession Voyages dans une entrevue vidéo. 

(Selon l’appareil utilisé pour écouter cette vidéo, le son semble très faible. Une solution pourrait être d’utiliser des écouteurs. Le son devrait être amplifié.)

À RETENIR

  • Presque 6 mois après le passage de ce phénomène, des signes clairs de redémarrage et la volonté de reconstruire se font sentir.
  • 57 000 visiteurs en 2017.
  • Le tourisme représente 85% du PIB, donc l’île n’a pas le choix et doit se relever!
  • Il y a de l’électricité, de l’eau, mais Internet ne fonctionne pas toujours bien.
  • La végétation a repris ses droits et les sentiers de randonnées sont accessibles.
  • 300 chambres sont actuellement disponibles à la location en ce moment, ainsi que 80 restaurants rien que du côté français.
  • L’aéroport est ouvert et WestJet reprend ses vols à partir du 23 avril au départ de Toronto (tous les samedis).
  • La situation sur place est stable et il n’y a plus de violences d’après Kate RICHARDSON.
  • Les croisiéristes reviennent peu à peu. Si vous passez en croisière, sachez que votre escale sera agréable, car il y a encore des activités intéressantes à faire pour les touristes.
  • L’île se reconstruit actuellement, donc tout n’est pas parfait. Si vous recherchez particulièrement le confort pendant vos vacances, on vous recommande d’attendre la fin de l’année pour profiter des nouvelles constructions flambant neuves.

LES PLAGES AUTORISÉES À LA BAIGNADE

Il y a 37 plages de sable blanc aux eaux turquoise qui sont autorisées à la baignade.

Exemples: Petite Plage à Grand Case, Grande Caye (Wilderness), Baie Orientale, Baie de l’Embouchure, Baie Longue, Baie aux prunes etBaie rouge, Friar’s Bay, Grand Case, Galisbay, Anse Marcel, l’Ilet Pinel et Tintamarre

POINT SUR LES HÉBERGEMENTS

Voici quelques hébergements disponibles actuellement:

Centr’Hotel ***
Golfe Hotel ***
Hevea Hotel ***
Mercure Hotel Marina & Spa ****

Baie Nettlé Mercure Hotel Marina & Spa****

100% Villas (agence de location de villas de luxe) proposent 17 villas à la location de 1 à 5 chambres.

Pour retrouver la liste complète, cliquez ICI. Cette liste sera mise à jour régulièrement.

DU CÔTÉ DES CROISIÈRES

Plusieurs compagnies de croisières, notamment au départ de Miami ou Fort Lauderdale, proposent des escales à Sint-Maarten, en partie hollandaise :

  • Carnival Cruises
  • Celebrity Cruises
  • Marella Cruises
  • Royal Caribbean Cruises
  • Viking Cruises

Pour lire le communiqué de presse complet sur les planifications de développement de la destination et l’état des lieux actuel sur place, cliquez ICI.

Partagez nous!

Postes connexes

Menu