• vendredi le 24 mai, 2019

Plus de 35 000 km à travers 8 pays, en esquivant l’hiver…- Article 2

Partagez nous!

carte petit tour

Par Gwendoline Duval – Voici le 2ème article d’une série de trois.

Mon itinéraire s’est dessiné au cours de mon voyage, suivant les opportunités, les rencontres, les conseils, les bons plans, les aubaines, …

Les grandes étapes:

Abu Dhabi : Le Bonheur des Stand by tickets c’est de pouvoir monter dans l’avion uniquement s’il reste de la place. Premier rebondissement de taille, au lieu d’une escale de 2 jours, j’y suis restée une semaine. J’avais commencé à étudier les options suivantes : acheter un nouveau billet (trop cher) ou modifier mon itinéraire dès maintenant et filer vers l’Asie et non l’Océanie. Dotée d’une stratégie rodée par mon amie hôtesse de l’air, j’ai réussi à obtenir un siège inespéré dans un avion pour l’Australie, un miracle même car les vols pour cette destination sont en surbooking toute l’année.

Sydney : Je voulais voir ce fameux opéra tant photographié, et bien c’est aussi beau en vrai. Bondi Beach, je vous le confirme est plein de beaux surfeurs, on se croirait dans une série TV.

Auckland : J’y suis ! La Nouvelle Zélande, objet de mon fantasme de ces derniers mois. Que l’expédition commence … La capitale ne fut que mon point de chute. Ce pays, je l’ai visité en long, en large et en travers, en van, en bus, en auto, à pied, en kayak, en vélo, seule, en groupe, en duo … Que du bonheur ! J’avais vraiment de la misère à quitter la NZ, si bien que j’ai pris mon billet la veille pour le lendemain en me disant : bon il faut partir ! Mais où ? J’allais laisser les aubaines sur internet décider pour moi… Deux heures après, je conclue: direction l’Indonésie en faisant un petit détour par l’Australie !

gwen

Melbourne : l’un de mes coups de cœur. Une ville dynamique, des quartiers underground où l’art a toute sa place, d’autres plus chic… Entre hype et cool, c’est un mélange de style qui donne un caractère particulier à cette ville. Bien moins prétentieuse que Sydney, c’est une étape à ne pas louper si vous êtes dans ce coin du monde. Les excursions depuis Melbourne sont nombreuses pour visiter les environs.

Bali : Quelle déception ! Où est le Bali des cartes postales ? Celui dont tout le monde parle, tranquille, authentique, avec l’influence bouddhiste … Et bien il n’existe plus ! Une escale à Ubud au centre de l’ile reste appréciable.

Les Iles Gilis : Petit joyaux de l’Indonésie, ces 3 îles ont chacune un positionnement. L’une est uniquement réservée à la fête, l’autre pour les lunes de miel et une dernière calme mais un peu moins intime que la précédente. Je vous laisse deviner celle que j’ai choisie!

La galère : Ce n’est pas une étape mais un tournant décisif dans mon voyage alors je le considère comme incontournable. Perte de ma carte bancaire, plus d’argent, le consulat qui ne veut pas m’aider, une assurance bancaire défaillante… quand on voyage seule et bien ça prend une tournure dramatique! Enfin on s’en sort, merci papa, merci Western Union, présent au milieu de nul part, cela m’a bien sauvé la vie.

Les Philippines : 1 mois à travers les Philippines, des rizières au nord jusqu’aux petites îles des Visayas au sud. Très surprise du coût de la vie qui est bien supérieur à celui en Indonésie. Le riz est votre quotidien, autant dans le paysage que dans l’assiette. Je vous dis tout sur cette destination dans un autre article, cliquez ici.

Singapour : Ville asiatique majeure, Singapour ressemble pourtant plus à une ville américaine. Quelques coups de cœurs sur place, une ville propre, très cosmopolite, ancienne et moderne à la fois. Un beau paradoxe.

mix

Astana : Une brève escale au Kazakhstan, juste le temps de perdre mes bagages, d’avoir un aperçu de ce pays aux nombreux attraits, et d’avoir envie d’y revenir pour voir plus.

Istanbul : Entre Orient et Occident, c’est une ville qui concilie très bien ces deux influences. En pleine effervescence et très animée, elle est distrayante tout en étant très sécuritaire. Elle offre un riche patrimoine et une culture unique. J’ai toutefois trouvé la ville très européenne, même les distributeurs d’argent vous proposent des euros plutôt que des livres turques.

Untitled

Connaissez-vous ces 4 nouvelles tendances de voyager ?

Le couchsurfing : Une communauté de voyageurs sur internet dont les membres vous proposent de vous héberger gratuitement en dormant sur leur sofa. De belles rencontres humaines que je n’oublierai jamais. J’ai utilisé ce système dans chacun des pays visités.

Auto stop : Je pensais prendre le bus pour découvrir la Nouvelle Zélande, puis finalement, faire du pouce au bord de la route fut tellement facile que c’est presque devenu mon unique moyen de transport. Parfois, les gens m’offraient aussi un toit pour la nuit. Pourquoi ? Car les Néo Zélandais sont tellement gentils, ils ont l’habitude de s’entraider car ils vivent sur une île, c’est à peine croyable cette générosité !

Auberges de jeunesse : Moyen économique de passer la nuit, c’est aussi un lieu chaleureux où l’on peut rencontrer des voyageurs du monde entier et partager nos histoires de voyages. Hébergement basique, certaines auberges sont horribles mais d’autres sont ultra modernes et proposent des chambres doubles privatives de qualité qui n’ont rien à envier à un hôtel de premier gamme. On s’y sent parfois un peu comme à la maison.

En Van : En faisant du pouce, on m’a offert la possibilité de partager un bout de voyage en van aménagé. Ce mode d’hébergement/transport permet une réelle liberté, on peut finir sa journée par un magnifique coucher de soleil, se faire bercer la nuit par le bruit des vagues et prendre son petit déjeuner avec une vue panoramique à couper le souffle. Certains sont équipés pour recevoir des familles, ou des voyageurs plus exigeants.

Untitled

Qui dit aventure, dit souvenirs improbables à partager, rendez-vous demain pour la suite …

Pour relire l’article 1 de cette série, cliquez ici

(Source: Gwendoline Duval)

Partagez nous!

Postes connexes

Menu