• mardi le 26 mars, 2019

Portrait d’un homme passionné

Partagez nous!

Screen shot 2015-12-18 at 8.59.34 AM

Manuel

5@5 avec Manuel Montelongo, directeur du Conseil de Promotion Touristique du Mexique

1 – Manuel, toute l’industrie vous connait bien. Mais que ne savent-ils pas de vous que vous pourriez nous confier?

Il faut être très passionné, je crois, pour travailler dans le tourisme et représenter un pays comme le Mexique. J’aime beaucoup mon métier qui consiste à faire connaître la culture de mon pays ici, au Québec. En grand amateur de culture et de gastronomie, je me plais à découvrir celle du Québec depuis que je suis ici. J’affectionne des endroits comme le Matahari Loft, 1700 La Poste, Espacio Mexico ou le Musée des Beaux-Arts, où j’ai découvert, dans les collections permanentes, un peintre mexicain du nom de Pedro Friedeberg. Coup de cœur aussi pour le Musée Pointe-à-Callière aussi avec qui nous avions collaboré pour l’exposition “Les Aztèques, peuple du soleil”. Pour inciter les gens à venir visiter l’exposition, nous avions, ensemble, organisé plusieurs événements comme une dégustation de plats hispaniques concoctés par le chef du Chalupin qui était venu du Mexique pour l’événement ou encore des visites guidées par un expert du pays. Ce fut un beau succès : un peu plus de 150,000 visiteurs ont été initié à la création du monde aztèque ainsi que leur cosmogonie, incitant les gens à se rendre au Mexique pour en apprendre davantage !

2. Qu’aimez-vous le plus du poste que vous occupez?

C’est difficile à dire mais j’aime avoir la possibilité d’être créatif: faire plus avec les moyens disponibles ! J’apprécie beaucoup aussi de pouvoir créer des alliances avec des partenaires pour leur bénéfice et celui du Mexique.

3. La promotion du Mexique n’a du toujours être facile. Quelle a été la période la plus difficile et pourquoi?

L’année 2009 a été une année vraiment difficile pour le Mexique car la grippe AH1N1 a forcé le pays à fermer ses frontières. De plus, nous devions publier toute l’information que les organismes gouvernementaux du Mexique nous envoyaient : il a été vraiment difficile de dire aux voyageurs qu’ils devaient se faire vacciner avec un médicament expérimental. C’est bien entendu une période où nous eu beaucoup d’annulations de voyages au Mexique.

4. Quand êtes vous arrivés au Canada? Votre parcours ici?

Je suis arrivé au Québec il y a 7 ans quand j’ai commencé à travailler au CPTM. J’y suis depuis et je suis content de pouvoir dire que ces années m’ont donné l’opportunité de bien connaître l’identité, la fierté et la créativité québécoises.

5.Qu’est ce qui vous manque le plus du Mexique?

Au Mexique, nous avons 365 jours ensoleillés. Alors qu’ici, au Québec, l’hiver est trop long ; c’est difficile pour moi et beaucoup d’autres mexicains qui habitent ici d’avoir des jours gris et froids. Ça me fait rêver alors à des promenades au coeur du Coyoacán, le quartier où Frida Kahlo a vécu, où je m’arrêterais pour prendre une délicieuse crème glacée. Ou encore boire une tequila ou un mezcal dans les bars des quartiers Condesa et Roma. Ou tout simplement magasiner sur l’avenue Mazaryck… Comme vous voyez, le Mexique est bien ancré dans mon identité et il me manque très souvent !

(Source: Annie Leclerc)

Partagez nous!

Postes connexes

Menu