• mercredi le 20 février, 2019

Pourquoi texter plutôt qu’appeler?

Partagez nous!

Il n’y a pas si longtemps, nous avons intégré à notre quotidien les messages textes. J’y ai vu, comme pour tout autre nouveau moyen de communication, des lacunes d’utilisation. Simplement parce que les gens ne se questionnent pas avant de poser une action et ensuite, ils constatent que leur horaire et la gestion de leur précieux temps en souffrent.

L’avantage du texto

Je suis une personne qui préfère le téléphone ou l’échange de vive voix à tout autre moyen de communication. Par contre, je dois avouer que les messages textes m’ont grandement aidée à plusieurs reprises. La première fois que je me suis familiarisée avec cette nouvelle technologie, j’ai découvert, en solitaire, l’Europe, à l’été 2006. Une amie française m’a gentiment prêté son téléphone, en m’indiquant que les textes étaient beaucoup moins coûteux que les appels interpays (j’allais visiter l’Espagne, la Belgique, la France et l’Allemagne durant un mois et demi). Cela allait me permettre de communiquer avec les gens qui devaient m’accueillir à chaque point de mon itinéraire, et ce, sans vider mon portefeuille.

Plus tard, lorsque j’ai été de retour au Québec (après avoir travaillé à l’étranger pendant deux ans où mon horaire n’était plus de 9 à 5), j’ai réalisé que les messages étaient grandement pratiques pour communiquer avec des gens à des heures tardives. N’osant pas téléphoner pour réveiller tout le monde, une petite sonnerie de texto se fait plus discrète, et j’ai l’impression que mon interlocuteur préfère cette option. Il y a aussi plus de chance qu’il me réponde avec un texto que par un coup de téléphone. Ce sont, selon moi, des lois non écrites, et je peux avouer que j’y adhère sans me cacher! Aussi, lorsque je suis en fin de réunion et que je désire aviser quelqu’un que je serai légèrement en retard, le message texte nous permet de prévenir. Finalement, quand j’ai une pensée pour quelqu’un et que mon emploi du temps ou les circonstances immédiates ne me permettent pas de lui parler au téléphone, le message texte s’avère, encore une fois, une option utile.

Prenez le téléphone et parlez-moi!

J’ai des cas où, parfois, les messages textes ont leurs limites. Souvent, je me rends compte jusqu’où ça peut aller, comme nuire à nos relations et interférer avec nos communications courantes. Par exemple, quand je suis au restaurant et que la personne n’arrive pas à lâcher son téléphone pour répondre à ses textos! Arggg! Ça m’est déjà arrivé et je fais mon possible pour me corriger, ou du moins, m’en rendre compte. Une alarme devrait se faire entendre: «MOMENT PRÉSENT». Donnez la priorité à la personne devant vous, et pas à vos amis virtuels. Cela devient une mauvaise habitude et il est très difficile d’y remédier. Quand vous devez expliquer les indications sur un itinéraire, poser des questions suivies de plus de 2 autres questions à développement, décrochez le téléphone et donnez vous la peine d’appeler directement. Vous sauverez temps et énergie, c’est garanti.

Nous nous posons rarement la question: pourquoi choisit-on tel ou tel outil de communication? Faites une liste des moyens de communication que vous utilisez le plus souvent. Demandez-vous combien de temps vous passez à l’utiliser et à quel point c’est rentable pour vous. Est-ce que le moyen de communication choisi est le meilleur pour transmettre votre message? Certains ont développé des expertises dans le domaine. N’hésitez pas à demander des conseils et consultez-les pour maximiser vos appareils de communication, rentabiliser les coûts s’y rattachant (frais excédentaires inutiles parce que notre forfait n’est pas adéquat par exemple!). Vous verrez les avantages qui s’en suivront dans votre quotidien, tout en peaufinant votre art de communiquer.

Simplement,

Ariane Cloutier – ariane@professionvoyages.com

 

Partagez nous!

Postes connexes

Menu