• dimanche le 24 mars, 2019

La planète des singes: où rencontrer nos frères primates?

Partagez nous!

Franck Laboue
L’aventurier épicurien
Lire plus d’articles de Franck

La sortie du dernier opus de la récente trilogie de la “Planète des Singes” met plus que jamais de l’avant l’humanité de nos frères d’ADN. Une sensibilité rare émane de cette série d’œuvres tirées du livre mythique de Pierre Boulle. À bien des moments, nous semblons nous regarder à travers un miroir lorsque nous les observons. Tantôt cocasses, tantôt magnétisants et d’une intelligence foudroyante, nos amis les primates nous fascinent. Nombreux sont les circuits et excursions proposant d’aller à leur rencontre de par le monde. Le plus beau des zoos pourtant se trouve dans la nature et non derrière des barres de métal. J’ai rencontré de nombreux clients désireux d’aller à la rencontre des singes. Après leur première expérience, le désir de connaître les autres espèces était fort. Des lémurs aux orang-outans, dans quelles régions du monde pouvez-vous observer nos majestueux “lointains cousins”? Petit tour d’horizon de quelques-unes des espèces les plus emblématiques et des parcs où faire leur “rencontre”.

GORILLES (OUGANDA – BWINDI NATIONAL FOREST)

Les images des braconniers restent encore gravées sur notre rétine. L’imposant gorille est un animal en danger. Sur les terres où Diane Fossey combattit pour leur préservation, vous pourrez arpenter la montagne afin d’aller à leur rencontre. Au coeur de l’Afrique, le petit pays d’Ouganda accueille les parcs nationaux qui sont les derniers refuges des familles de gorilles de montagne. Les droits d’entrée sont élevés, il vous faudra partir en trek accompagné de rangers et de pisteurs. Marche éprouvante, elle vous fera arpenter des pentes raides parfois pendant une journée entière. Une bonne condition physique est nécessaire pour enfin apprécier les gorilles dans leur habitat. Sans bruit et dans le calme, vous pourrez alors vivre un moment d’une intense émotion en vous approchant à quelques mètres de ce grand cousin éloigné. Une aventure peu commune. Bwindi Forest National Park

CHIMPANZÉS (CONGO – PARC DE CONKOUATI)

Dans les forêts humides et les terres gorgées d’eau du Congo, de nombreuses aires naturelles protégées sont le sanctuaire de nos frères les chimpanzés. Dans l’un d’entre eux, au parc national de Conkouati, dans le nord du pays, à la frontière gabonaise, vous attend une aventure pas comme les autres. La sauvegarde des chimpanzés y est, ici, un cheval de bataille. Mer et mangrove se croisent dans un environnement tropical des plus dépaysants. Ici, leur habitat naturel est composé des îles formées sur la mangrove, une vision magnifique. Avec leur caractère, leurs mimiques, leur gestuelle, la rencontre a tout d’un moment mythique. Parc de conkouati

ORANG-OUTANS (BORNÉO & SUMATRA – PARC DE SEMENGGOH & SÉPILOK)

Rencontrer l’orang-outan et sa crinière orange au milieu de la jungle: un rêve d’enfant que j’ai réalisé en voyage à Bornéo. En voie de disparition, le seul grand singe en dehors d’Afrique se promène tant qu’il le peut dans les forêts d’Asie du Sud, entre Bornéo et Sumatra. Son habitat étant sacrifié pour l’exploitation de l’huile de palme, cet animal magnifique se concentre dans quelques zones de protection disséminées entre la Malaisie et l’Indonésie. À Sumatra, tout au long d’une randonnée épique vous pourrez “tenter” de les apercevoir dans leur habitat. C’est pourtant à Bornéo que la rencontre est la plus facile. Dans le centre de protection de Semenggoh au Sarawak, les imposants adultes côtoient les plus jeunes femelles pour le plaisir des yeux lors des nourrissages. Enfin, au centre de réhabilitation de Sépilok au Sabah, vous aurez le bonheur d’observer les plus jeunes orang-outans faisant leurs roulades entre les branches. Un moment d’une rare magie. Parc de Semenggoh & Sépilok

LÉMURIENS (MADAGASCAR – LEMUR’S PARK) 

Oublions un instant le dessin animé du même nom et ses lémurs adeptes de “Dance Music”. À Madagascar, c’est un écosystème unique que l’on retrouve dans cette île décrochée du continent africain. Les espèces de lémurs et leurs longues queues noires et blanches serpentent au gré de leurs sauts. Vous pourrez apprécier ce singe pas comme les autres sur la célèbre “île des lémuriens” ou encore au parc de Mananara Nord. Votre voyage est court? Rendez-vous au “Lemur’s  Park” à quelques encablures d’Antananarivo, la capitale. Ici, au milieu des collines malgaches orange et vertes , vous pourrez observer neuf différentes espèces de lémuriens rassemblées au sein d’un même parc. Lemurs Park

TARSIERS (PHILIPPINES – ÎLE DE BOHOL) 

Si le gorille impressionne par sa taille, le tarsier, lui, est difficile à repérer. L’une des plus petites espèces de singe se retrouve sur une île au coeur de l’archipel Philippin. Avec les os des mains et des pieds proéminents (d’où son nom), le tarsier est un animal unique. Vivant la nuit, faisant des bonds impressionnants, le voyageur peut l’observer de jour, dormant sous une feuille, bien agrippé à une branche. Restez bien attentifs, vous pourrez apprécier ses immenses yeux globuleux lui permettant de voir la nuit. Une belle rencontre d’un animal frêle aux allures de Golum qui risque de vous marquer. Philippine Tarsier and Wildlife Sanctuary

NASIQUES (BORNÉO – PARC NATIONAL DE BAKO) 

Celui-là vous avez déjà vu sa photo. Mais bien sûr vous savez: le singe avec le gros nez! Le nasique et son appendice proéminent arbore une silhouette peu commune. Vivant en bandes, seuls les mâles possèdent un atout si remarquable. Volontiers chahuteurs, les nasiques sont affectueusement appelés les “hollandais” par les Malais, en référence à la petite bedaine ainsi qu’au poil roux de l’animal! Croisés sur les rives des rivières à Bornéo, on les retrouve en nombre au parc national de Bako, en bord de mer de Chine dans le cadre enchanteur de la jungle de Malaisie. Une rencontre pas comme les autres. Bako National Park


MACAQUES (GIBRALTAR)

Des singes en liberté en Europe? C’est sur le petit rocher anglais de Gibraltar, au sud de l’Espagne qu’il faudra vous rendre. Bien accrochés à leur morceau de roche, les “macaques de Barbarie” seraient en fait venus du Maroc. La vision de l’Union Jack côtoyant ces bêtes à poils offre un étrange panorama, avec les côtes africaines en toile de fond. Intrigant! Visit Gibraltar

Partagez nous!

Postes connexes

Menu