• jeudi le 23 novembre, 2017

[Événement] Soirée d’anniversaire de Transat: ce qu’il ne fallait pas manquer

Partagez nous!

Gwendoline Duval
Spécialiste marketing du tourisme & tendances
Lire plus d’articles de Gwendoline

Montréal – 14 novembre 2017,

C’est en compagnie de 375 partenaires et invités que Transat A.T. inc., la plus importante entreprise de tourisme intégrée au Canada, a célébré hier soir ses 30 ans dans ses installations situées dans le périmètre de l’aéroport Montréal-Trudeau. Elle a également profité de l’occasion pour dévoiler la nouvelle livrée de sa flotte qui, à l’image de l’entreprise, allie l’innovation à la continuité.

RAPPEL DES CHIFFRES ET INFORMATIONS CLÉS

  • Premier vol de Transat: Montréal à destination d’Acapulco, le 14 novembre 1987
  • Entreprise fondée par Jean-Marc Eustache, Philippe Sureau et Lina De Cesare.
  • Transat est aujourd’hui la plus grande entreprise de tourisme au Québec et le plus important transporteur de loisirs au Canada.
  • Elle fait voyager plus de 4,5 millions de passagers chaque année.
  • Elle offre à la clientèle 60 destinations dans deux grands marchés, le transatlantique (Europe et Proche-Orient), et le Sud, à partir de 21 aéroports canadiens.
  • 5000 employés passionnés travaillent à l’échelle mondiale, dont 3 000 au Québec.

LES PHOTOS DE LA SOIRÉE

   

TOP 5 DES IMMANQUABLES DE LA SOIRÉE

  1. Une mise en scène et un décor très réussis

Le siège social de Transat a été totalement transformé pour l’occasion. Le grand garage s’est habillé de lumières, meubles et décorations afin de transporter les invités dans l’univers du voyage. Nous avons assisté à une projection numérique sur le rideau géant, ainsi que parcouru un petit labyrinthe où était notamment expliquée l’importance de la relation client pour Transat. Une chambre à coucher était aussi aménagée en lien avec le projet d’hôtels au nom de la marque qui a été annoncé il y a quelques mois.

     2. Une nouvelle identité visuelle

Pour ses 30 ans, Transat se donne un coup de jeune! Dévoilée pendant la soirée, la nouvelle livrée des avions d’Air Transat reflète la récente évolution de l’image de marque de Transat. L’étoile, emblème reconnu de Transat, s’affiche fièrement sur l’empennage et le côté du fuselage arrière, mais aussi sur le bout des ailes. Pour souligner le 30e anniversaire, le concept utilise des touches de gris, un clin d’œil à la première livrée d’Air Transat. Cette dernière livrée arbore un dégradé de bleu qui évoque l’action transformatrice des vacances. Enfin, le nom d’Air Transat apparaît sur le côté et sous le fuselage de l’avion pour qu’on le voie même lorsque l’appareil est en vol.

      3. La vraie star de la soirée était l’un de ses fondateurs: Jean-Marc Eustache

Monsieur Eustache a brillé par son intervention avec un discours tourné vers l’avenir. Il parle beaucoup de relève et de la nouvelle page à écrire, comme s’il souhaitait que son oeuvre ne se termine jamais. Il a aussi mis de l’avant un beau travail collectif, fruit du succès actuel de l’entreprise. C’est un homme qui semble très humble devant l’ampleur des réalisations qu’il a accomplies au cours de ces 30 dernières années. Un bel exemple pour la jeune génération.

     4. Une intervention remarquée de Dominique Anglade, vice-première ministre, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique du Québec.

Dominique Anglade a rappelé que la compagnie était un fleuron de l’économie québécoise. Elle considère que Transat est un exemple au Québec, au Canada et même en Amérique du Nord pour son implication auprès des collectivités et dans le développement durable. Elle a également salué la place des femmes dans l’entreprise et la récente nomination de sa consoeur de la Polytechnique, Annick Guérard, chef de l’exploitation de Transat.

« L’évolution de Transat au cours des 30 dernières années est digne de mention. La société est aujourd’hui la plus grande entreprise de tourisme intégrée au Canada et le premier transporteur canadien de loisir. Elle attire également quelque 500 000 voyageurs européens au Québec et au Canada. Par ses activités, cet employeur de choix génère des retombées économiques considérables pour tout le Québec », a déclaré Dominique Anglade, vice-première ministre, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique du Québec, dans son allocution.

      5. Des bouchées délicieuses préparées par Daniel Vézina, le grand chef dont le menu s’est invité à bord des avions d’Air Transat.

Daniel Vézina est l’un des chefs les plus réputés du Québec et c’est aussi lui qui a organisé la restauration lors de la réception d’hier soir. Il développe depuis plus de 30 ans une cuisine raffinée et authentique, et il est propriétaire des prestigieux restaurants Laurie Raphaël de Québec et de Montréal. Si l’on se fie à ce que nous avons eu la chance de déguster, la nourriture à bord devrait être délicieuse. Les bouchées à l’honneur étaient à l’image des différentes destinations desservies par Air Transat.

Plus d’informations sur le menu à bord ICI

UN MOT DE JEAN-MARC EUSTACHE, FONDATEUR DE TRANSAT

« C’est avec beaucoup de fierté que je regarde le chemin parcouru depuis notre premier vol de Montréal à destination d’Acapulco le 14 novembre 1987. Et notre parcours est loin d’être terminé. Si nos activités de voyagiste et nos opérations aériennes sont bien rodées, nos services continueront d’évoluer pour répondre aux attentes des voyageurs d’aujourd’hui et de demain. De nombreuses nouveautés se profilent à l’horizon, comme la livrée de notre flotte que nous dévoilons ce soir et la nouvelle division hôtelière que nous créerons sous peu, car nous visons à demeurer à l’avant-garde de l’industrie du voyage », a déclaré M. Jean-Marc Eustache, président et chef de direction de Transat. 

Il a confié à Profession Voyages que pendant ces 30 ans, il y avait eu bien évidemment des décisions difficiles à prendre. L’une des plus marquantes fut le licenciement temporaire de 25 % des employés en 2001 suite aux attentats du 11 septembre. Monsieur Eustache aura encore de nombreuses décisions à prendre puisqu’il n’est pas encore prêt à quitter Transat mais s’y prépare. 

« Quand je vais partir, je vais tout laisser. Je ne veux pas jouer à la belle-mère.  J’ai toujours voulu transmettre l’entreprise. J’ai délégué tous mes pouvoirs à notre nouvelle chef de l’exploitation, Annick Guérard, et c’est elle qui va me succéder à titre de PDG lorsque notre division hôtelière sera bien structurée », explique-t-il.

(Source: Gwendoline Duval pour Profession Voyages; Transat)

Partagez nous!

Postes connexes

Menu