• dimanche le 24 mars, 2019

Tourisme: Le succès de trois anciens villages olympiques

Partagez nous!

Tandis que beaucoup de villes organisatrices des jeux olympiques ne réfléchissent pas assez à la reconversion des infrastructures, d’autres s’en sortent avec brio. Zoom sur 3 villes modèles.

Rio, comme beaucoup d’autres villes organisatrices des jeux olympiques, connaît déjà des retombées positives en matière économique, avec davantage de tourisme, et une réputation mondiale boostée. Mais si l’on fait un saut dans l’histoire, les choses ne se sont pas toujours passées comme prévues. Pékin est ainsi restée célèbre pour avoir organisé les Jeux les plus chers de l’histoire, tandis que les infrastructures, chères à entretenir, sont délaissées par les habitants.

Par conséquent, les exemples de reconversion réussie de villages olympiques ne sont pas légion, mais ils existent: Londres, Barcelone ou Salt Lake City constituent ainsi 3 modèles du genre dont les villes candidates continuent de s’inspirer.

LONDRES, 2012

londres«Le Parc olympique Reine Elizabeth est rapidement en train de devenir l’une des destinations incontournables de la ville». Ces mots de l’ex-maire de Londres, Boris Johnson, extraits du troisième rapport annuel publié depuis les Jeux, Inspired by 2012: The legacy from the Olympic and Paralympic Games, révèlent l’impact positif et durable qu’ont eu les Jeux sur la capitale de l’Angleterre.

Dans le Parc olympique Elizabeth, ouvert au public depuis avril 2014, il est aujourd’hui possible de s’abandonner paresseusement sur la plus grande plage urbaine du pays, de faire un tour en bateau ou encore de nager dans les piscines jadis réservées aux plus grands sportifs. Des installations déjà été visitées par plus de 5 millions de personnes, et utilisées par près de 400.000 licenciés sportifs.

Quant au Stade olympique, il a été le théâtre de plusieurs concerts et de grandes compétitions sportives , dont la Coupe du monde de Rugby en 2015. Il est aujourd’hui le domicile du club de football de la Premier League, West Ham United.

Et que dire de la plus grande sculpture d’Angleterre qui trône à l’entrée du parc, sponsorisée par ArcelorMittal et édifiée par Anish Kapoor, le célèbre – et controversé – plasticien britannique? Cette dernière ne se cantonne pas qu’à son aspect esthétique. Elle abrite également le plus long toboggan fermé du pays: symbole d’une initiative supplémentaire mise en place pour capitaliser sur l’enthousiasme initial.

SALT LAKE CITY, 2002

salt lake cityDepuis les jeux olympiques d’hiver organisés en 2002, l’Utah et sa capitale sont devenus des destinations pour le ski ultra prisé aux États-Unis. L’événement a en effet grandement contribué à la renommée de Salt Lake City sur le plan sportif, à tel point qu’en 2015, ils étaient 4,5 millions de visiteurs à visiter l’État, connu pour être également le siège de la communauté Mormone.

Les habitants, les touristes, ainsi que les athlètes du monde entier, peuvent ainsi profiter pleinement d’équipements de classe mondiale en patinage, hockey-sur-glace, curling, boblseigh, ou saut à ski.

De nombreuses chambres d’hôtels ont vu le jour, le réseau autoroutier a été entièrement refait et des lignes de train construites. De quoi faire de Salt Lake City un beau centre de sports d’hiver, mais également un véritable point de départ l’été pour se rendre au parc de Yellowstone ou à Bryce Canyon, situés non loin de là. .

BARCELONE, 1992

paulo sant jordi barceloneDans la catégorie «héritage des villes olympiques», la capitale de la Catalogne est un modèle du genre: ouverture de la ville sur la mer, construction d’une ligne de métro, réhabilitation de quartiers dits dangeureux, construction d’équipements sportifs encore utilisés aujourd’hui.

Ainsi, le Palau Sant Jordi, salle multisport construite au Sud-Ouest de Barcelone en 1992, est l’un des nombreux legs fructueux que les Jeux ont laissé. Régulièrement utilisé pour des manifestations sportives, il est aussi le théâtre de nombreux concerts: Madonna et Shakira l’ont fait tremblé. La création de 70% d’espaces verts supplémentaires est également à mettre au compte de l’événement.

Au-delà des installations sportives, les Jeux ont profondément amélioré l’attractivité de Barcelone, plébiscité aujourd’hui par les touristes du monde entier pour sa qualité de vie mêlant farnienté, culture et fêtes.

(Source: Le figaro)

 

Partagez nous!

Postes connexes

Menu