• lundi le 20 mai, 2019

Transat: le chef de la direction de Quebecor envisage l’acquisition de la compagnie

Partagez nous!

transat

13 mai 2019 – Le chef de la compagnie de communication Quebecor Inc. a déclaré qu’il envisageait l’acquisition éventuelle du voyagiste basé à Montréal, Transat A.T., mais un autre acheteur potentiel a déjà pris une longueur d’avance.

Le chef de la direction, Pierre Karl Peladeau, a annoncé jeudi avoir commandé une analyse financière par une entreprise d’investissement.

« Je pense que c’est une très bonne marque. Je pense que les Québécois aiment Transat », at-il déclaré jeudi après la réunion annuelle des actionnaires de Quebecor. « Je continuerai à me battre pour que les entreprises québécoises restent ici. Je pense que cela pourrait être une opportunité intéressante. »

Pierre Karl Peladeau

Image: Pierre Karl Peladeau, chef de la compagnie de communication Quebecor Inc.

Peladeau, actionnaire majoritaire de Quebecor et fils du fondateur de la compagnie, à présent décédé, a déclaré avoir personnellement commandé l’analyse (et non sa société) mais qu’il « est prématuré de fermer toutes sortes de portes ».

Peladeau n’est pas le seul intéressé par cette acquisition. Le développeur montréalais Vincent Chiara, propriétaire du Groupe Mach, qui a acheté l’ancienne tour de la SRC à Montréal en 2017, a déclaré à La Presse Canadienne qu’il avait déjà présenté une offre après plusieurs mois de discussions.

« Nous souhaitions construire un portefolio dans le secteur de l’hôtellerie et ils avaient une plate-forme et des projets qui allaient dans ce sens », a déclaré Chiara, faisant référence au plan de 750 millions de dollars de Transat visant à développer une chaîne hôtelière sur la Riviera Maya, au Mexique et dans les Caraïbes.

Il a ajouté que la flotte d’environ 40 avions de Transat était particulièrement attrayante pour le groupe Mach, qui se concentrait jusqu’à présent sur l’immobilier au Québec.

« Ils ont les moyens de déplacer les passagers jusqu’à la destination… Ils ont une capacité importante de remplissage de chambres et avec cette capacité, nous éliminons beaucoup de risques pour le développement hôtelier. Bien sûr, nous voulons privatiser… Notre proposition est de racheter tous les actionnaires », a-t-il ajouté.

Le ministre de l’Économie du Québec, Pierre Fitzgibbon, a déclaré que plus de deux acheteurs potentiels étaient intéressés par Transat.

Ces affaires s’adressent aux « adultes avertis », a-t-il déclaré lors d’un rassemblement à Québec, soulignant la concurrence féroce des industries du transport aérien et des circuits touristiques.

« Historiquement, beaucoup de gens ont dû faire faire à des échecs… Je ne m’attends pas à recevoir 25 acheteurs. »

Transat a confirmé la semaine dernière avoir discuté avec plusieurs parties d’une possible vente de la société.

L’année dernière, l’agence de voyages a acheté deux propriétés adjacentes dans le village de Puerto Morelos, à moins de 40 km de Cancun, dans le but de construire un complexe hôtelier en bord de plage.

Quebecor a plus que doublé son dividende et a annoncé que son bénéfice du premier trimestre avait augmenté par rapport à l’an dernier.

La société de médias et de télécommunications a annoncé jeudi qu’elle verserait désormais un dividende trimestriel de 11,25 cents par action, en hausse de 5,5 cents par action.

L’augmentation du paiement aux actionnaires est survenue alors que Quebecor a déclaré avoir gagné 189,0 millions de dollars, soit 74 cents par action, au premier trimestre de 2019, en hausse par rapport à 57,1 millions de dollars ou 24 cents par action un an plus tôt.

Ses revenus ont atteint près de 1,03 milliard de dollars pour le trimestre qui s’est terminé le 31 mars, contre 1,00 milliard de dollars au premier trimestre de 2018.

Sur une base ajustée, la société basée à Montréal a déclaré qu’elle gagnait 44 cents par action des activités poursuivies, contre 38 cents par action il y a un an.

Partagez nous!

Postes connexes

Menu