• samedi le 19 août, 2017

[Entrevue] Le voyage spirituel qui change une vie

Partagez nous!

Ariane Laberge 
Auteure & spécialiste en relations humaines
Lire plus d’articles d’Ariane

ARRIVÉ AU BOUT DU ROULEAU? À LA CROISÉE DES CHEMINS? LE VOYAGE SPIRITUEL POURRAIT ÊTRE LA RÉPONSE À TOUTES VOS QUESTIONS!

Parfois la vie nous envoie le message qu’il est grand temps que les choses changent. Notre santé se retrouve hypothéquée, on s’est fait viré, notre relation amoureuse vient d’éclater; bref, peu importe la forme que ça prend, on sent à l’intérieur de nous que quelque chose ne va pas et qu’il serait bon de commencer à faire les choses autrement. On ne sait pas trop par où commencer mais nous avons l’ultime conviction qu’il y a quelque chose à faire, mais quoi?

Le VOYAGE SPIRITUEL pourrait être la réponse à vos questions!

Et pourquoi donc? Il y a plusieurs types de voyages spirituels: les voyages religieux en Terre Sainte ou les pèlerinages à Compostelle ou ailleurs en sont de bons exemples. Compostelle et les marches de longues durées sont AUSSI nullement religieux. Elles agissent telle une méditation, elles font du bien à l’âme, au corps et à l’esprit.  Nul besoin d’en être conscient, ça opère tout seul sans que vous n’ayez besoin de vous asseoir en position du lotus ou enrobé d’orangé.

Ensuite il y a les retraites de yoga, les treks dans le désert, les voyages accompagnés par des thérapeutes ou des coachs en développement personnel, des voyages plus ésotériques en lien avec les énergies des éléments de la nature, etc.

Il y a une multitude d’offres sur le marché et pour démêler tout ça, Profession Voyages s’est entretenu avec Anne Godbout, fondatrice de Spiritours qui opère des voyages spirituels depuis maintenant 14 ans.

P.V. Pourquoi ferait-on un voyage spirituel?

A.G. Il y a plusieurs raisons. Parfois ce sont les transitions de vie qui nous amène vers le voyage spirituel, un besoin de se retrouver. Pour certains, il s’agit de renforcer leur foi, pour d’autres de découvrir la leur. Dans d’autres cas, c’est tout simplement de la curiosité ou un besoin d’évolution. Une chose certaine est que le dénominateur commun, c’est bien souvent le questionnement. Un moment de vie où les gens sont à la croisée des chemins et ils se questionnent sur leur vie, sur qui ils sont, etc. Le voyage spirituel permet souvent de répondre à ces questions.

P.V. Quel est selon toi la différence entre les voyages religieux, spirituels et de développement personnel?

A.G. C’est une très bonne question ça! (rires) Selon moi, les voyages religieux permettent de renforcer sa foi ou de la partager avec des gens qui croient en la même chose que nous. Les voyages spirituels sont plus larges. La spiritualité, c’est un peu comme l’amour, on ne la voit pas mais on sait que ça existe. Ça touche tout ce qui est plus grand que nous: notre âme, la conscience, ce qui n’est pas visible à l’oeil nu mais que l’on sent à l’intérieur de nous. Et pour ce qui est du développement personnel et bien…connais-tu des choses du développement personnel qui ne sont pas spirituelles, me demande-t-elle?

Je crois que la réponse est claire: les deux couchent ensemble. Le développement personnel est directement lié à la spiritualité.

P.V. Quelles sont les meilleures destinations selon toi?
A.G. La première destination qui me vient en tête c’est le désert du Sahara. Je pense aussi à l’Inde, Compostelle et la Terre Sainte.

P.V. Qu’a le désert de si particulier?

A.G. Je crois que c’est la pureté du silence qui en fait toute sa beauté. Aussi, le grand espace, l’horizon infini, c’est ça l’infinitude de l’espace. La voûte étoilée est d’une immensité et nous fait réaliser à quel point nous sommes petits. On dit souvent que ce l’on voit est un reflet de nous-mêmes. La magnificence du ciel nous reflète cette beauté, plus grande que nous, qui est en nous.

P.V. Si tu avais un conseil à donner aux consommateurs pour bien choisir son voyage spirituel?

A.G. Dans un premier temps, je dirais qu’on doit être vigilant. Il est primordial de vérifier si l’agent a un permis. Beaucoup trop de gens encore s’improvisent agents. Comme ils ont une clientèle, ils organisent un voyage et les clients s’arrangent avec leur vol. Les gens doivent savoir qu’il ne sont pas protégés s’il arrive quelque chose.

Deuxième chose, vérifiez l’objectif de l’accompagnateur et le contenu des formations offertes.

Ensuite, la liberté sur place. Je crois qu’il est important que les clients soient libres d’aller ou pas à certaines activités. Ils ne doivent pas être pris en otage.

En terminant, s’assurer que ça correspond à ce qu’ils recherchent. Si c’est le cas, ils seront satisfaits!

P.V. Crois tu que les voyages spirituels sont là pour rester?

A.G. Oui, certainement! Le grand avantage des voyages spirituels c’est qu’ils sont un facilitateur. Quand nous sommes en voyage, nous perdons nos repères, nous ne sommes plus dans les responsabilités. Les rôles tombent, nous avons plus de liberté, de disponibilité et c’est ce qui permet de passer plus facilement de la tête vers le coeur.

Il est là le secret!

Dans nos vies quotidiennes, avec la vitesse et les nombreuses préoccupations, nous fonctionnons à 90% du temps avec la tête.

Anne nous mentionne que 75% des clients sont des femmes (est-ce à dire que les hommes auraient tout avantage à écouter plus leur coeur? ) et que la moyenne d’âge se situe entre 50-72 ans. Cependant, elle remarque que la tendance au niveau de l’âge diminue avec les années. La clientèle rajeunit, ce qui est prometteur, à mon avis.

Je terminerai sur une magnifique citation d’Anne Godbout qui dit tout.

« L’émerveillement ouvre la porte à l’absolu. » -Anne Godbout

Partagez nous!

Postes connexes

Menu