• jeudi le 14 décembre, 2017

[Yellowstone] guide pratique d’un géant américain

Partagez nous!

Le Yellowstone, immense parc national couvrant trois états (Wyoming, Idaho, Montana), n’est pas le plus facile à appréhender pour les visiteurs. Avec ses cinq entrées, ses huit secteurs, sa « Grand Loop Road » mais surtout son gigantisme, on peut rapidement se tromper et rater « son » Yellowstone. C’est pourquoi, après deux virées là-bas, on s’est dit qu’un petit tutoriel « comment réussir son Yellowstone » s’imposait.

CHOISIR LA BONNE PÉRIODE

Première chose à faire : voir si les dates de votre roadtrip correspondent à ce que vous souhaitez y trouver. Le Yellowstone est ouvert toute l’année mais la rigueur de l’hiver du Wyoming bouscule la donne. La neige s’y invite très vite. De fin octobre à mi-avril : une seule route est ouverte aux véhicules, celle entre Gardiner et Cooke City, qui passe par Mammoth et Tower Roosevelt dans le nord du parc. Il est en revanche possible de se déplacer en moto-neige, en ski de fond ou en raquettes. Un autre type d’expérience. Pour les ouvertures et fermetures de route, ce lien est indispensable.

PRÉVOIR PLUSIEURS JOURS

Traverser le Yellowstone en un jour, c’est une monumentale erreur. Mais il me semble bien que si vous êtes arrivés jusqu’ici, ce n’est pas pour passer cinq heures dans votre voiture à arpenter le bitume de la Grand Loop Road. Non, le Yellowstone, c’est au moins trois à quatre journées afin d’en découvrir tous les aspects sans faire des centaines de kilomètres. Si vous logez à l’extérieur du parc, revenir à votre hôtel tous les soirs peut prendre un certain temps.

Lire la suite

 

Partagez nous!
Menu