• vendredi le 14 août, 2020

Air Canada annonce une baisse de près de 90% de ses revenus au deuxième trimestre de 2020

Partagez nous!

31 juillet 2020 – Air Canada annonce une perte d’exploitation de 1,555 milliard de dollars au cours de son dernier trimestre, les revenus ayant chuté de 89% en raison de l’arrêt de la plupart des vols en raison de la pandémie du COVID-19.

La compagnie aérienne basée à Montréal affirme avoir perdu 6,44 $ par action, comparativement à un bénéfice net de 1,26 $ par action ou 343 millions de dollars un an plus tôt.

Les revenus pour le trimestre clos le 30 juin se sont élevés à 527 millions de dollars, contre 4,74 milliards de dollars au deuxième trimestre de 2019. Les revenus passagers sont tombés à 207 millions de dollars tandis que les revenus de fret ont augmenté de 52% à 269 millions de dollars.

Air Canada devrait perdre 1 milliard de dollars ou 3,96 $ par action sur 436,3 millions de dollars de revenus, selon la firme de données sur les marchés financiers Refinitiv.

La plus grande compagnie aérienne du pays affirme avoir accès à 9,12 milliards de dollars de liquidités après avoir levé 5,5 milliards de dollars en nouveaux financements en actions, en dette et en avions depuis mars.

Il a réduit les dépenses en grande partie en réduisant les cadres et les employés de première ligne pour économiser 1,3 milliard de dollars, en supprimant définitivement 79 appareils représentant plus de 30% de sa flotte totale, en suspendant certaines liaisons intérieures et en réduisant la capacité de son réseau de 92%.

«Comme pour de nombreuses autres grandes compagnies aériennes dans le monde, les résultats d’Air Canada au deuxième trimestre confirment les effets dévastateurs et sans précédent de la pandémie du COVID-19 et des restrictions imposées par le gouvernement sur les déplacements et les frontières et les exigences de quarantaine», a déclaré le PDG Calin Rovinescu.

«Les restrictions fédérales et interprovinciales du Canada ont été parmi les plus sévères au monde, fermant de fait la plupart de l’aviation commerciale dans notre pays, ce qui, combiné à une demande par ailleurs fragile, a permis à Air Canada de transporter moins de 4% des passagers transportés pendant au deuxième trimestre de l’année dernière.

Calin Rovinescu a ajouté qu’avec les baisses de revenus signalées aujourd’hui, le besoin pour le Canada de rouvrir ses frontières n’a jamais été aussi urgent.

«D’autres juridictions dans le monde montrent qu’il est possible de gérer de manière sûre et responsable les priorités complémentaires de santé publique, de reprise économique et de préservation et de création d’emplois», a-t-il déclaré. «C’est pourquoi Air Canada a récemment ajouté sa voix à celle de nombreux dirigeants d’entreprise et syndicaux, y compris plus de 140 grandes entreprises canadiennes et entreprises de voyages et de tourisme, qui emploient près de trois millions de Canadiens, en exhortant le gouvernement du Canada à prendre des mesures prudentes pour remplacer les restrictions générales de voyage et les quarantaines actuelles par des mesures ciblées fondées sur des preuves qui reflètent les circonstances actuelles. »

Pour consulter le rapport complet, cliquez ICI.

Partagez nous!

Postes connexes

Menu