• samedi le 17 avril, 2021

Certains voyageurs de l’aéroport international Pearson de Toronto enfreignent la loi sur la quarantaine

Partagez nous!

Plusieurs voyageurs internationaux arrivant à l’aéroport international Pearson de Toronto ont refusé de se conformer à la nouvelle règle exigeant une quarantaine de trois jours dans un hôtel, a déclaré la police locale mercredi 24 février. 

La police de la région de Peel, Ontario, a déclaré que si la plupart des cas ont été résolus après des conversations avec les agents, certaines personnes ont refusé de suivre les règles qui sont entrées en vigueur le 22 février et ont été condamnées à une amende de 880 dollars en vertu de la réglementation ontarienne.

La police a déclaré qu’elle n’arrêtera personne pour avoir enfreint la règle de quarantaine de l’hôtel, sauf en cas de circonstances aggravantes, comme une infraction pénale.

Ils ont ajouté que l’Agence de santé publique du Canada serait responsable de toute autre amende potentielle en vertu de la loi sur la quarantaine, qui stipule que toute personne arrivant au Canada doit passer trois nuits dans un hôtel d’isolement. Les voyageurs ne peuvent partir qu’après un test COVID-19 négatif, mais ils doivent s’isoler pendant 14 jours au total.

L’Agence de santé publique du Canada a déclaré qu’elle était “consciente de la situation” et qu’elle se penchait sur la question.

“Les voyageurs sont légalement tenus de suivre les instructions d’un agent de contrôle ou d’un agent de quarantaine pendant la période de 14 jours, que ce soit en ce qui concerne les tests, le transit vers les lieux, leur séjour obligatoire à l’hôtel ou pendant la quarantaine à domicile ou dans un autre lieu approprié”, a-t-elle déclaré.

“S’ils ne suivent pas les instructions, des sanctions sont prévues, notamment une amende maximale de 750 000 dollars ou un emprisonnement de six mois“.

Le Dr Lawrence Loh, médecin hygiéniste de la région de Peel, a déclaré mercredi que les mesures de quarantaine sont en place pour protéger le public.

“Il est malheureux (…) que cela puisse se produire”, a-t-il déclaré. “N’oubliez pas que c’est une maladie qui se transmet de personne à personne et que nous devons tous faire notre part“.

Patrick Brown, le maire de Brampton, Ontario, juste au nord de l’aéroport, a déclaré que les gens qui choisissent d’ignorer les règlements sont égoïstes.

“En ne tenant pas compte du fait que vous pouvez introduire des variants dangereux dans le pays, vous êtes égoïstes envers vos voisins, envers votre ville”, a déclaré M. Brown. “J’espère que les gens respecteront les nouvelles directives plus strictes“.

Pendant ce temps, la GRC de Vancouver, qui dispose d’un autre aéroport international où les voyageurs peuvent atterrir, a déclaré qu’elle n’avait reçu aucun rapport de personnes ne se conformant pas aux nouvelles règles.

Les fonctionnaires fédéraux ont déclaré que le séjour dans un hôtel d’isolement approuvé par le gouvernement pouvait coûter jusqu’à 2 000 dollars pour les trois nuits. Les tarifs de certains de ces hôtels indiquent toutefois que le séjour pourrait coûter beaucoup moins cher.

Les séjours à l’hôtel, qui doivent être payés par les voyageurs, font partie d’une série de mesures entrées en vigueur le 22 février pour limiter la propagation du COVID-19 et des variants plus contagieux du virus.

La plupart des voyageurs aériens devront se soumettre à un test de dépistage du virus à leur arrivée, puis à la fin de leur quarantaine obligatoire de 14 jours.

Les voyageurs arrivant aux frontières terrestres recevront des kits d’autocontrôle, et des tests seront effectués sur place à cinq postes de frontières à forte affluence.

Les nouvelles règles s’ajoutent aux précédentes ordonnances qui exigeaient un résultat de test négatif 72 heures avant l’arrivée. Les voyageurs devront effectuer un deuxième test le dixième jour de leur période d’auto-isolement.

Le Premier ministre Justin Trudeau a déclaré que le renforcement des contrôles frontaliers vise à assurer la sécurité de tous.

Source : La Presse
Groupe Travelweek/Profession Voyages.

Partagez nous!

Postes connexes