• mardi le 26 janvier, 2021

Cette agence de voyage tente une nouvelle approche pour faire voyager ses clients à Cuba

Partagez nous!

29 octobre 2020 — Une agence de voyage d’Halifax espère étendre la bulle atlantique jusqu’à CubaAbsolute Travel Specialists propose deux séjours d’une semaine à Cuba exclusivement pour les résidents de la bulle du Canada atlantique. Elle annonce qu’elle affrètera deux vols d’Air Canada – un en février et un autre en mars – pour les Canadiens de l’Atlantique qui veulent prendre le soleil en hiver et se protéger de la COVID-19.

“Les gens ont vraiment hâte de sortir”, a déclaré Fred Mack, copropriétaire et vice-président de l’agence, dans une entrevue mardi. “C’est incroyable”. Il a déclaré qu’environ 75 des 146 sièges ont déjà été vendus pour le premier des deux forfaits vacances.

Fred Mack a déclaré que l’hôtel à Cayo Coco sera réservé exclusivement aux Canadiens de l’Atlantique pendant leur séjour. Les voyageurs, a-t-il ajouté, devront rester dans la région atlantique pendant 21 jours avant de prendre l’avion.

Fred Mack a déclaré que la raison pour laquelle ses voyages sont exclusivement réservés aux Canadiens de l’Atlantique est de préserver la bulle du voyage. Depuis juillet, les résidents de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick, de Terre-Neuve-et-Labrador et de l’Île-du-Prince-Édouard sont autorisés à voyager dans la région de l’Atlantique alors que l’accès est limité à tous les autres.

Mais Fred Mack ne recrée pas complètement la bulle avec les vols affrétés vers Cuba – toute personne revenant des Caraïbes devra s’isoler pendant 14 jours à son retour chez elle. Il espère cependant que le projet pilote à l’aéroport de Calgary contribuera à inciter les autorités à modifier les règles d’ici le départ du premier avion en février.

À partir de novembre, les voyageurs étrangers arrivant à l’aéroport international de Calgary ou par le poste frontière terrestre de Coutts seront soumis à un test rapide COVID-19 avant de commencer leur quarantaine. Si le test est négatif, ils seront autorisés à mettre fin à leur isolement après avoir subi un deuxième test une semaine plus tard.

Fred Mack a déclaré que les responsables de l’autorité aéroportuaire d’Halifax lui ont dit qu’ils étaient “impatients” de voir les deux vols de sa compagnie à destination de Cuba. “Cela les incite à pousser le gouvernement fédéral à essayer d’obtenir un éventuel test rapide à Halifax, en essayant d’ouvrir le marché”, a-t-il dit.

Tiffany Chase, porte-parole de l’aéroport d’Halifax, a déclaré mardi que l’idée de Fred Mack pour les voyageurs du Canada atlantique était “créative”. Elle a déclaré que l’autorité aéroportuaire n’a pas entendu parler du projet de test rapide COVID-19 par le gouvernement fédéral ou provincial, mais elle a dit qu’elle était ouverte à ce projet.

Un porte-parole de Global Affairs Canada a déclaré dans un courriel que si les Canadiens de l’Atlantique choisissaient d’ignorer les conseils aux voyageurs du pays – qui mettent en garde contre les voyages non essentiels à l’extérieur du pays – ils pourraient avoir un accès limité aux services consulaires.

L’administratrice en chef de la santé publique de l’Île-du-Prince-Édouard, Dr Heather Morrison, a déclaré lors d’une conférence de presse mardi que les voyages prévus à Cuba n’étaient “pas réalistes”.

“Les insulaires qui partent d’ici pour aller à l’extérieur du pays, à l’extérieur de la bulle, devront s’isoler pendant 14 jours à leur retour”, a-t-elle déclaré.

Le coût du forfait tout compris varie entre environ 1 500 et 1 700 dollars par personne.

Source : The Canadian Press

Partagez nous!

Postes connexes