• lundi le 10 août, 2020

Coronavirus: certaines compagnies aériennes coupent leurs liaisons vers la Chine

Partagez nous!

29 janvier 2020 – La pression monte du côté de l’épidémie du Coronavirus et les compagnies aériennes prennent des mesures. En parallèle, les croisiéristes ont aussi ajustés leurs itinéraires.

Air Canada est en train de réduire son horaire vers la Chine alors que la demande pour les routes diminue à la suite de l’épidémie de coronavirus.

Hier, Air Canada a annoncé renoncer aux frais de modification pour les vols vers Pékin et Shanghai (et Wuhan via un transporteur partenaire). Maintenant, la compagnie aérienne annule certains vols vers le pays, car d’autres compagnies aériennes du monde entier font de même ou suspendent temporairement le service.

Lufthansa Group a annoncé aujourd’hui que Lufthansa, Austrian Airlines et Swiss suspendraient leurs vols vers la Chine continentale jusqu’au 9 février. Les trois compagnies aériennes continueront de se rendre à Hong Kong comme prévu.

British Airways a également interrompu tous les vols à destination de la Chine et American Airlines a suspendu ses vols à destination et en provenance de Shanghai et de Pékin.

American Airlines a rejoint son rival United pour suspendre une partie de ses services vers la Chine. Le transporteur annule ses vols de Los Angeles à Shanghai et vers Pékin du 9 février au 27 mars. American Airlines continuera d’offrir son service vers Hong Kong dans ce période.

«Nous continuerons de revoir nos horaires de vol pour nous assurer que nous pouvons répondre aux besoins de nos clients et effectuerons des mises à jour au besoin» a précisé American Airlines.

Air India et la compagnie aérienne sud-coréenne Seoul Air interrompent également tous les vols à destination du pays, et Lion Air en Indonésie prévoit de faire de même. Les autres transporteurs incluent Finnair, Cathay Pacific et Jetstar Asia.

Rappelons que d’après la Commission nationale de la santé, 1 771 nouveaux cas ont été confirmés en Chine, portant le total national à 4 515 dont 976 personnes étaient dans un état grave. La forte augmentation des infections ces derniers jours suggère qu’il y a eu une importante propagation interhumaine du virus, bien que cela puisse également s’expliquer par des efforts de surveillance accrus, a déclaré Malik Peiris, chaire de virologie de l’Université de Hong Kong. Peiris, un conseiller du comité d’urgence des coronavirus de l’Organisation mondiale de la santé, a déclaré qu’il est rassurant de constater qu’en dehors de la Chine, la maladie ne s’est pas propagée largement au-delà des personnes qui l’ont amenée de Wuhan.

 

Partagez nous!

Postes connexes

Menu