• mardi le 24 novembre, 2020

De nombreux tour-opérateurs se concentrent sur les voyages au Canada, mais en vendent-ils vraiment?

Partagez nous!

20 octobre 2020 — Le Canada n’est pas un pays très vendeur pour les agents de voyage, les Canadiens préférant le soleil et les loisirs à l’étranger plutôt que des vacances dans leur propre pays. Mais avec la Covid-19 qui limite les voyages dans le monde entier et la mise en quarantaine obligatoire des Canadiens à leur retour au pays, les experts du secteur prévoient une hausse record du tourisme intérieur dans les prochains mois.

Le Québec a aussi mis en place fin 2019 Explore Québec, un programme pour faire voyager les Québécois au Québec grâce par l’entremise des agences de voyages. De récentes études publiées par la Chaire de Tourisme UQAM – Transat et CAA Québec démontraient avant la crise un intérêt grandissant pour le voyage intra-Québec, particulièrement en famille. 

En réaction aux contraintes et tendances, un nombre croissant de voyagistes ont lancé des aventures locales qui s’étendent d’un océan à l’autre. Toutefois, les Canadiens ayant manifesté pendant si longtemps une certaine réticence à voyager au Canada, ces circuits séduisent- ils vraiment ?

Allison Wallace, vice-présidente de la communication d’entreprise chez Flight Centre, a expliqué dans une entrevue avec le groupe Travelweek/Profession Voyages que la compagnie a certainement constaté une augmentation des réservations au Canada au cours des dernières semaines, les vols intérieurs d’Air Canada et de WestJet étant ses meilleures ventes.

Nous nous occupons généralement davantage des voyages transfrontaliers (États-Unis) et internationaux à cette époque de l’année, mais comme nous le savons, rien n’est habituel en ce moment“, dit-elle. “La Covid-19 a certainement souligné l’intérêt de faire appel à un agent de voyage et, bien que beaucoup ne l’aient probablement pas fait pour les voyages intérieurs, nous constatons une demande plus importante en raison des restrictions de voyage et des protocoles de sécurité et du besoin accru des connaissances et de l’expertise [des agents]“.

Lorsqu’on lui demande ce qui, selon elle, est la principale raison pour laquelle les Canadiens voyagent plus près de chez eux, Allison Wallace fait référence à une combinaison de préoccupations, les plus importantes étant l’avis permanent du gouvernement fédéral contre les voyages non essentiels, qui limite à son tour les options d’assurance, ainsi que la quarantaine de 14 jours.

“Certaines personnes n’ont tout simplement pas la possibilité de rester chez elles pendant deux semaines après avoir pris congé, et d’autres ont exprimé leur inquiétude de ne pas se retrouver bloquées à destination si les exigences changent ou si leur vol est annulé”, a-t-elle ajouté.

Chez TL Network, Christine James, vice-présidente pour le Canada, confirme également un intérêt accru pour les voyages intérieurs, notamment pour la location de véhicules de loisirs et l’hébergement dans des villes secondaires ou des centres de villégiature au Canada. Une récente enquête de TL Network envoyée aux clients de ses agences membres à travers le Canada montre que les personnes interrogées sont surtout intéressées par les vols à l’intérieur du Canada et par l’hébergement dans un complexe ou un hôtel local pour leur prochain voyage.

Reconnaissant que les fournisseurs privilégiés ont réagi rapidement et ont élargi les programmes existants pour répondre à cette demande, Christine James affirme qu’il est important que les agences de voyage maintiennent des lignes de communication avec leurs clients au sujet de ces nouveaux produits.

“Généralement, la plupart des agences ne vendent pas beaucoup de voyages nationaux, mais plusieurs découvrent que cela peut être une excellente occasion de générer des revenus à court terme“, dit-elle. “De nombreux consommateurs pensent que les agences de voyage ne s’occupent pas des voyages intérieurs et réservent souvent ce type de voyages directement. Il appartient donc au conseiller en voyages de prendre contact avec sa clientèle pour lui faire savoir qu’il est disposé et capable de s’occuper de ces réservations”.

Contiki, qui a lancé en août dernier une nouvelle gamme de voyages locaux pour les voyageurs canadiens de la génération Y (les millenniaux) et de la génération Z, fait partie de la récente vague de voyagistes qui se concentrent sur les itinéraires locaux. Cette gamme, qui comprend quatre aventures dans les provinces de l’Atlantique, en Ontario et au Québec, en Colombie-Britannique et en Alberta, peut être réservée dès maintenant avec une réduction de 15% jusqu’au 30 octobre et partira à partir de décembre.

S’adressant à notre rédaction, Sheralyn Berry, présidente de Contiki Canada, a déclaré que les premières réservations pour les nouveaux itinéraires montrent qu’il existe une demande pour les voyages intérieurs, en particulier chez les jeunes voyageurs.

Lac Moraine, Canada.

“Il y a eu une demande importante pour nos aventures locales au cours du mois dernier, et en particulier pour notre voyage “Ski Banff”, car les Canadiens commencent à se réjouir des activités hivernales et de nos premiers départs à partir de décembre”, dit-elle. “Sur tous les voyages Contiki réservés au Canada, 20% sont des voyages nouvellement lancés et nous sommes ravis que les jeunes voyageurs continuent de manifester leur intérêt pour l’exploration du Canada cette année et jusqu’en 2021″.

Citant un récent sondage Contiki réalisé auprès de plus de 1 100 Canadiens âgés de 18 à 35 ans, Sheralyn Berry indique que 76% des répondants recherchent des expériences gastronomiques, tandis que 70% s’intéressent à la randonnée, au vélo et à l’aventure. C’est dans cet esprit que Contiki a intégré dans ses itinéraires pour le nouveau Canada des éléments tels que le kayak dans la baie de Fundy et une visite à Poutineville à Québec, afin de répondre directement aux intérêts de la génération Y.

Lorsqu’on lui demande si les itinéraires centrés sur le Canada seront une tendance passagère une fois que la pandémie mondiale se sera calmée, Sheralyn Berry se dit optimiste et pense qu’ils perdureront.

“J’espère qu’une fois que les gens verront tout ce que le Canada a à offrir, nous continuerons à voyager dans tout le pays et ne le remettrons pas à plus tard”, dit-elle. “Nous savons que les gens prennent des vacances plus d’une fois par an, et nous espérons que l’un de leurs voyages se passera au Canada, car c’est un pays incroyable“.

Source : Cindy Sosroutomo pour Travelweek.

Partagez nous!

Postes connexes