• lundi le 10 août, 2020

Destination Canada annonce un investissement de 30 M$ pour séduire “les locaux” sur le long terme

Partagez nous!

Article publié le 17 juin 2020 sur Travelweek.ca sous le titre : “Préparez-vous à accueillir «un nombre sans précédent de Canadiens voyageant au pays à la suite de COVID-19”

17 juin 2020 – Comment vendre des voyages quand il est interdit aux gens de voyager réellement? Avec des restrictions mondiales toujours en place dans le monde en raison de COVID-19, les agents de voyages ont été confrontés à la tâche unique et apparemment impossible, mais nécessaire de vendre des rêves de voyage pendant cette période sans précédent. Alors, comment se débrouillent-ils? Ils cherchent des solutions et voyager plus près en est une.

Les voyages intérieurs devraient atteindre de nouveaux sommets au cours des prochains mois, car les Canadiens envisagent des vacances dans leur propre arrière-cour en raison de la fermeture continue des frontières. Selon la récente enquête COVID-19 menée auprès de plus de 3 000 consommateurs par Travelweek, (maison mère de Profession Voyages), une écrasante majorité de 42,7% des répondants ont déclaré que le Canada serait leur destination de choix si les voyages internationaux reprenaient demain, par rapport à la prochaine destination préférée des Mexique / Caraïbes / Amérique du Sud (20,5%).

Cela est particulièrement important si l’on considère qu’un nombre croissant de destinations ont annoncé des plans pour assouplir les mesures de verrouillage au cours des prochaines semaines, notamment les Bahamas, le Mexique, la Jamaïque et la République dominicaine. Bien que les frontières soient sur le point de rouvrir, les Canadiens sont toujours confrontés à des défis de taille tels que les quarantaines obligatoires à leur retour au pays (et dans certains cas, à destination), ainsi que l’avis du gouvernement fédéral contre les voyages non essentiels à l’extérieur du Canada. Les problèmes entourant l’assurance médicale de voyage en période de pandémie sont également des facteurs importants.

INVESTISSEMENT DE 30 MILLIONS DE DOLLARS PAR “DESTINATION CANADA”

Il n’est donc pas étonnant, avec tous ces défis et incertitudes, que les voyages intérieurs au Canada soient appelés à augmenter, déclare Gloria Loree, vice-présidente principale, Stratégie marketing et chef du marketing chez Destination Canada.

«Avec un nombre sans précédent de Canadiens voyageant à l’intérieur du pays, il y aura un plus grand nombre de voyageurs qui partageront les faits saillants de leur voyage», a-t-elle déclaré à Travelweek. «Ce type de témoignage peut avoir un impact à long terme et changera la façon dont les Canadiens voient et apprécient leur propre pays pour les vacances et les voyages d’affaires à l’avenir

En prévision des tendances des voyages intérieurs, Destination Canada a annoncé le mois dernier un investissement de 30 millions de dollars réalisé en collaboration avec les provinces et les territoires pour soutenir la reprise du secteur touristique canadien, qui a été dévasté par la pandémie, au cours des 18 prochains mois. Selon l’Association de l’industrie touristique du Canada (TIAC), à la fin de 2018, un emploi sur 11 au Canada était directement lié aux voyages. En avril dernier, le taux de chômage dans le secteur du tourisme a atteint un sommet stupéfiant de 28%.

L’investissement révolutionnaire de Destination Canada vise donc à fournir une bouée de sauvetage au secteur en difficulté juste à temps pour la haute saison estivale. Historiquement, les Canadiens ont dépensé plus de 31,2 milliards de dollars par année au Canada en voyages, à l’intérieur et à l’extérieur de leur propre province. Traditionnellement, beaucoup plus a été dépensé à l’étranger, environ 36 milliards de dollars.

«Si nous devions capturer 60% de ces dépenses, nous pourrions compenser notre perte de voyages internationaux», ajoute Loree.

LES VOYAGES DE PROVINCE À PROVINCE

Bien sûr, le Canada lui-même n’est pas à l’abri des restrictions frontalières, avec plusieurs provinces, dont le Nouveau-Brunswick, Terre-Neuve et l’Île-du-Prince-Édouard, ainsi que les trois territoires, interdisant temporairement aux Canadiens des autres provinces d’entrer afin de protéger la santé de leurs résidents respectifs. .

C’est pourquoi il est impératif de vérifier auprès des organisations locales de marketing de destinations avant de se lancer dans des voyages interprovinciaux pour voir si la destination est prête à accueillir de nouveau les touristes locaux.

«Soutenez les entreprises touristiques locales et explorez votre région. Non seulement c’est une excellente occasion de découvrir des joyaux dans votre propre arrière-cour, mais c’est aussi un excellent moyen de soutenir le rétablissement de votre communauté locale », dit-elle.

“SOYEZ UNE RESSOURCE”

Étant donné que davantage de Canadiens devraient «soutenir la population locale», la question demeure: réserveront-ils leurs escapades canadiennes par l’entremise d’un agent de voyages? Historiquement, ceux qui voyagent au Canada ont tendance à réserver eux-mêmes leur hébergement et leurs modes de transport, ce qui empêche les agents de participer au processus. Alors, comment pouvons-nous réintégrer plus de 6 000 agences de voyages et 23 000 agents de voyages au Canada et inverser la tendance?

Soyez une ressource et restez informé, dit Loree.

«Étant donné qu’il est peu probable que les Canadiens puissent entreprendre des vacances internationales en 2020, les agents de voyages joueront un rôle important dans la promotion des possibilités de voyages intérieurs et, en retour, dans le soutien des économies locales. Ce vaste réseau d’agents est une ressource précieuse pour les Canadiens qui souhaitent voyager mais qui ont probablement besoin d’aide pour naviguer dans le nouveau paysage », dit-elle.

Loree ajoute que Destination Canada collabore actuellement avec des partenaires de l’industrie pour «renforcer notre capacité à augmenter la demande pour l’automne, l’hiver et au-delà» et que l’organisation planifie une série de webinaires à partir du 18 juin. «Soutenir une reprise rapide commence en fournissant aux agents de voyages nationaux les connaissances sur les produits dont ils ont besoin pour mieux guider les Canadiens dans leurs projets de voyage », dit-elle.

NOUVELLES OPTIONS DE VOYAGES DOMESTIQUES

Un nombre croissant de fournisseurs de voyages et de grands détaillants se tournent également vers les options nationales, notamment Transat Distribution Canada (TDC), qui a annoncé plus tôt ce mois-ci un nouveau partenariat avec la société de VR CanaDream. S’adressant à Travelweek, Joseph Adamo, président de TDC, estime qu’il n’y a pas de meilleur moment pour les Canadiens d’explorer leur pays d’origine, et un véhicule récréatif (VR) peut parfaitement s’intégrer dans leurs plans de voyage.

«Nous croyons qu’à court terme, la demande de voyages au Canada est plus élevée que la normale. Bien que certaines provinces imposent certaines restrictions, l’accès à des produits généralement vendus tels que les camping-cars CanaDream, les entrées de parc aux attractions recherchées comme le parc national Banff et les bas prix de l’essence font de cette année la meilleure année pour voir le Canada », a-t-il déclaré. dit. Pour nous assurer de répondre à la demande de voyages intérieurs, TDC lancera plus de produits nationaux dont nous savons que les Canadiens seront ravis. »

Avec 1 300 véhicules de luxe disponibles à partir de sept portes d’entrée au Canada, les VR de CanaDream sont généralement loués à des visiteurs internationaux, mais Adamo espère qu’ils seront remplis de Canadiens à court terme.

«C’est un hôtel en mouvement que vous contrôlez et qui est préalablement désinfecté de haut en bas», explique Adamo.«C’est une option de vacances attrayante pour deux personnes ou jusqu’à huit. Par exemple, les familles sans camp d’été cette année louent des camping-cars et emmènent les enfants pour une aventure incroyable. Comme de plus en plus de personnes vivent des vacances en camping-car, nous pouvons constater que cette option de voyage est là pour rester. C’est certainement une tendance que nous allons observer. »

Les voyagistes nationaux qui se concentrent sur des expériences canadiennes authentiques peuvent également voir une augmentation des affaires après le COVID. L’entreprise East of 80, par exemple, se spécialise dans les voyages privés personnalisés à travers le Québec, les Maritimes et Terre-Neuve, et offre des frais de référence aux agents pour au moins sa première année complète d’opérations. Bien qu’actuellement affectée en raison de COVID-19, la nouvelle société espère organiser environ trois aventures en petit groupe chaque année à partir de l’hiver 2020 pour les voyageurs de luxe haut de gamme.

«Les gens réalisent à quel point leur pays est beau et vaste, et combien de Canadiens ont repoussé leurs destinations intérieures au profit de lieux éloignés», ont déclaré les cofondateurs Mike et Jackie Poppe. «Avec plus de temps libre, les Canadiens explorent davantage leur propre arrière-cour et se passionnent pour les expériences incroyables à vivre plus près de chez eux.»

COUVERTURE D’ASSURANCE EN PROVINCE

Et comme le besoin de voyages à destination du Canada augmente, il en sera de même pour les produits d’assurance voyage. L’assurance voyage Orion, propriété de la CAA, est en tête de la courbe et est devenue plus tôt cette semaine le premier assureur voyage au Canada à offrir une assistance médicale d’urgence virtuelle dans la province. Offert gratuitement, le nouveau service est automatiquement intégré aux forfaits annuels multi-voyages et aux forfaits vacances annuels multi-voyages pour offrir aux Canadiens un accès plus facile à l’aide médicale d’urgence lorsqu’ils voyagent dans leur province d’origine.

Notant la hausse prévue des voyages intérieurs une fois que les restrictions liées au COVID-19 commenceront à se lever, Elliott Silverstein, Directrice des relations gouvernementales de CAA Insurance, a déclaré à Travelweek que c’est la première fois que le service est offert pour des voyages dans la province.

«À la suite de la fermeture de la pandémie, de nombreux Canadiens sont impatients de partir en vacances et seront déterminés à assurer leur sécurité pendant leurs déplacements», dit-il. «Nous croyons que la couverture supplémentaire dans la province sera bien reçue, car elle donnera aux Canadiens le confort de voyager dans leur province d’origine sans avoir à se déplacer dans une clinique sans rendez-vous ou à l’hôpital dans une ville différente, s’ils ont besoin d’une assistance médicale.»

La santé et la sécurité étant un sujet d’actualité pour tous les voyageurs de nos jours.

«Investir dans le tourisme communautaire enrichira ce que nous avons à offrir en tant que pays tout en distribuant les avantages d’une économie de visiteurs à un plus grand nombre de Canadiens», a déclaré Loree. «Le tourisme communautaire nuancé et réfléchi stimule la culture, l’art, la confiance et la fierté de la communauté et, finalement, l’innovation. À l’heure actuelle, nous constatons que les Canadiens sont de plus en plus prêts à accueillir des touristes de l’intérieur du Canada. »

Auteur:  CINDY SOSROUTOMO

Partagez nous!

Postes connexes

Menu