• vendredi le 14 août, 2020

[ENQUÊTE] Les Québécois voyageront en auto cet été d’après Ipsos

Partagez nous!

 

3 juillet 2020 – Les Québécois sont impatients de prendre la route pour explorer les nombreux trésors cachés de la province et du pays. Et, bien que les voyages en voiture soient depuis longtemps une activité incontournable de l’été québécois, un récent sondage révèle que les vacances en famille de cette année pourraient être quelque peu différentes. En effet, plus du deux tiers (67 %) des Québécois ont modifié leurs projets de vacances estivales en raison de la pandémie. Répondant à un désir de tourisme local et de renouer avec la famille, les amis et la nature, l’excursion d’une journée est devenue la nouvelle escapade préférée de l’été, selon un sondage pancanadien réalisé par Ipsos pour le compte de Toyota Canada sur 2001 répondants dont 478 Québécois.

Les excursions d’une journée ont remplacé les longs voyages

Alors qu’à peine plus d’un quart (28 %) des Québécois se disent prêts à prendre l’avion en ce moment, la voiture sera vraisemblablement le mode de transport privilégié par une majorité de gens cet été. Près du trois quarts (74 %) des Québécois se déclarent en effet prêts à voyager en voiture en dehors de leur ville, et 40 % prévoient effectuer au moins une excursion d’une journée au cours des deux prochains mois. Cette année, cependant, les Québécois sont davantage à la recherche de destinations à explorer proches de chez eux.

Moins de la moitié (45 %) se disent prêts à s’aventurer hors de leur province et seulement 25 % à se rendre aux États-Unis dans un avenir proche. Parmi ceux qui ont l’intention de prendre la route cet été, la plupart choisissent une destination dans un rayon de 100 kilomètres de chez eux, préférant les excursions d’une journée.

L’accent sur la sécurité

Ce n’est pas parce que les Québécois prendront la route cet été qu’ils ne se protégeront pas contre la COVID-19. Une majorité écrasante (93 %) de ceux qui planifient un voyage en voiture disent qu’ils prendront des précautions supplémentaires pour se protéger et protéger leur entourage. Parmi ceux qui partiront en excursion, plus de la moitié disent qu’ils limiteront leur exposition aux foules (57 %) et leurs contacts avec des personnes extérieures à leur entourage immédiat (56 %). Lors de leurs expéditions routières, les Québécois comptent aussi porter un masque en public (51 %) et bien prendre le temps de nettoyer et désinfecter les surfaces à l’intérieur de leur véhicule (38 %).

« Ce n’est peut-être pas l’été que nous avions tous imaginé, mais nous sommes heureux de voir les Québécois reprendre le volant et prendre le temps de partir à la découverte des magnifiques paysages de leur province et de leur pays », a déclaré Stephen Beatty, vice-président, Affaires commerciales chez Toyota Canada Inc., depuis son chalet transformé en bureau quelque part près du parc Algonquin. « Qu’il s’agisse d’une excursion d’une journée ou d’une expédition de plusieurs jours, le Canada recèle une immense variété de lieux fabuleux à explorer sans les foules. Alors que nous continuons à nous adapter à la nouvelle situation, le voyage en voiture est une excellente solution pour les Québécois qui veulent s’évader en toute sécurité, changer de décor et vivre des moments mémorables avec leurs proches. »

Un retour à des plaisirs estivaux plus simples

Après ces trois derniers mois, il n’est pas surprenant que les Québécois aient envie de renouer entre eux. Les visites à des membres de la famille et à des amis cet été (46 %) sont donc le principal objectif de leurs voyages en voiture. Parmi les autres destinations préférées des vacanciers, citons aussi la découverte d’une autre ville (42 %), une journée à la plage (38 %), la visite d’un parc national ou provincial (39 %), ou un séjour dans un camping (31 %) ou un chalet (26 %). Quelle que soit la destination, il est clair que les Québécois prévoient un été plus simple, riche en aventures mémorables, au cours duquel ils exploreront tout ce que le Québec et le Canada ont à offrir.

« Quelle différence par rapport à l’année dernière! » a commenté Beatty, faisant référence au sondage national Ipsos commandé par Toyota Canada en 2019 et qui annonçait « la fin de la tradition canadienne des voyages en voiture » en raison de la flambée des prix de l’essence. « Personne n’aurait pu prévoir la situation que nous traversons aujourd’hui, mais cette tendance au retour aux sources pour les vacances estivales est une tendance réjouissante. Pour beaucoup, l’idée de prendre la route est nostalgique, évoquant des souvenirs de moments simples passés en famille, de jeux joués dans la voiture pour passer le temps et le plaisir tiré du trajet lui-même autant que de la destination. »

Sillonner le pays d’une côte à l’autre

Outre les données québécoises, on constate des différences intéressantes entre les provinces alors que les Canadiens de tout le pays prendront le volant de leur voiture, de leur camion ou de leur VUS cet été :

  • Les résidents des provinces de l’Atlantique sont ceux qui ont le plus le goût du voyage puisque 50 % des répondants au sondage ont prévu effectuer un voyage sur la route.
  • Les Ontariens sont ceux qui s’ennuient le plus de leur automobile : 54 % d’entre eux déclarent que la conduite leur a manqué pendant la pandémie.
  • Les résidents de la Saskatchewan et du Manitoba sont les plus ouverts à l’idée de s’aventurer loin de chez eux, près de la moitié (48 %) déclarant qu’ils sont prêts à se rendre hors de leur province.
  • Une bonne consommation d’essence est particulièrement importante pour les Albertains, plus des trois quarts (76 %) déclarant qu’il s’agit de la caractéristique la plus importante du véhicule pour leur voyage estival.
  • Les résidents de la Colombie-Britannique sont ceux prenant le plus de précautions sur la route, alors que 78 % d’entre eux limitent les contacts avec les personnes extérieures à leur cercle restreint.

 Source: Toyota, Ipsos

 

 

Partagez nous!

Postes connexes

Menu