• lundi le 10 août, 2020

Étienne Boulay dans le Sud

Partagez nous!

Etienne Boulay 1

Parce que la vie va vite et qu’il travaille fort, voyager, pour le très sympathique Étienne Boulay, veut dire le Sud, les tout-inclus et la farniente. C’est d’ailleurs pourquoi il laisse son cellulaire sur le comptoir de la cuisine avant son départ. Survol des coups de cœur d’un sportif pour décrocher.

GRAND BAHIA PRINCIPE, LA ROMANA

Etienne Boulay 2
« J’en arrive tout juste et c’est l’un des voyages les plus cool que j’ai fait dans ma vie! Notre objectif à ma conjointe et moi : décrocher et s’amuser avec les enfants. Si je laisse mon cellulaire sur le comptoir pour avoir la paix, j’aime bien aussi quand je peux être le plus « incognito » possible en voyage.
Il y avait beaucoup d’européens dans notre resort ce qui a fait en sorte que je n’ai pas trop été reconnu et sollicité. Ce n’est pas que je n’aime pas qu’on vienne me parler, bien au contraire, mais en voyage, j’aime bien avoir ma petite bulle avec ma famille.

Nous nous sommes fait quelques amis québécois et nous étions tous d’accord pour dire que c’était un resort idéal pour les familles car après 23h, il n’y a plus beaucoup d’activités. J’aime quand tout est proche et là-bas, de la piscine, on voyait très bien la mer. Ce qui facilitait grandement les transports avec Hayden et Anna. Nous avions une belle petite routine dans la journée, les enfants se couchaient autour de 20h30, et j’allais jouer quelques parties de black-jack pendant une heure avant d’aller au dodo. Nous sommes revenus ravis et reposés… »

LE TURTLE BEACH RESORT, LA BARBADE

turtle beach resort la barbade
« Alors que je jouais encore au foot et faisais partie de l’association des joueurs, nous avons eu un meeting annuel à la Barbade. Nous étions un gros groupe, avec deux ou trois représentants de chaque équipe, la famille des joueurs et quelques fans qui avaient remporté un concours. Notre resort était une petite place, assez privée, avec une superbe plage qui n’était pas très loin. Le village était aussi à proximité, ce qui nous permettait à l’occasion d’aller manger en ville. L’une de mes activités préférées de la semaine a été les compétitions amicales avec des défis sportifs. Les gens ont aussi fait en sorte que ce voyage a été mémorable. »

LE ROYAL DECAMERON , PUERTO VALLARTA

Royal Decameron« C’est avec mon bon ami Éric Lapointe (le joueur de foot, pas le chanteur!) et nos familles respectives que nous sommes partis pour le Mexique. J’ai bien aimé avoir deux semaines de vacances parce que ça nous a donné le temps de décrocher et de passer du temps tant entre gars, avec nos blondes, qu’en famille. Je me souviens que je m’entraînais encore à l’époque et que j’avais apprécié le fait que le resort était sur le bord de la rue principale.

Si c’est beau de jogger sur le bord de la mer, ce n’est pas l’idéal quand ce n’est pas ton rituel d’entraînement alors j’allais courir sur la rue asphalté tout en profitant du paysage. Je me rendais jusqu’au village, agréable façon de découvrir les environs. »

HARD ROCK CAFÉ, PUNTA CANA

Etienne Boulay 3« Voyage très différent que celui-là car je suis parti avec les boys, dont Bruno Heppell, pour un voyage de golf. Je jouais au foot à l’époque alors je ne pouvais pas trop me permettre de faire la fête. C’est pourquoi j’étais le premier sorti du lit et j’avais le temps de m’entraîner avant que les boys ne se lèvent autour de 11h. Nous allions alors déjeuner puis c’était chaque jour ensuite la partie de golf. En fin d’après-midi, nous allions prendre un verre et compter nos sous car nous faisions quelques paris sur les parties disputées plus tôt! Pour le souper, plusieurs choix s’offraient à nous sur le resort, ce que nous avons beaucoup apprécié. Il y avait aussi un casino où l’on pouvait traîner un peu et se délier les doigts aux cartes.

Côté golf, le Punta Espada Golf Club a été un coup de cœur instantané : les terrains étaient parfaits, les paysages magnifiques et c’était très agréable de pratiquer un de mes sports préférés tout en me sentant autant en vacances, au chaud, avec ma gang. Je n’y mettrais pas les pieds avec les petits mais c’était l’endroit parfait pour une gang de boys!»

(Source: Profession Voyages)

Partagez nous!

Postes connexes

Menu