• mardi le 24 novembre, 2020

Croisière : le CDC lève son ordonnance de non-navigation et dévoile le nouveau protocole de navigation conditionnelle

Partagez nous!

30 octobre 2020 — Les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) a annoncé qu’il autorisera l’expiration de son interdiction de naviguer le 31 octobre comme prévu, ouvrant ainsi la voie à la reprise des activités des navires de croisière.

L’ordonnance de non-navigation est remplacée par le nouveau protocole de 40 pages pour l’ordonnance de navigation conditionnelle, qui s’applique aux opérations de transport de passagers sur les navires de croisière ayant la capacité de transporter au moins 250 passagers dans les eaux soumises à la juridiction américaine. Les phases initiales consisteront en des tests et des dispositifs de santé supplémentaires pour les membres d’équipage. Le CDC veillera à ce que les opérateurs de navires de croisière disposent de protections adéquates en matière de santé et de sécurité pour les membres d’équipage, et à ce qu’ils mettent en place une capacité de laboratoire nécessaire pour tester les futurs passagers.

Les phases ultérieures comprendront des voyages simulés pour tester la capacité des opérateurs de navires de croisière à atténuer le risque COVID-19, la certification des navires qui répondent à des exigences spécifiques et un retour progressif des voyages de manière à atténuer le risque COVID-19 parmi les passagers, les membres d’équipage et la population américaine.

Le CDC émettra des ordonnances supplémentaires en fonction des besoins, qui seront ensuite affichées sur son site web.

“Ce protocole ouvre la voie à une reprise sûre et responsable de la navigation. Il atténuera le risque d’épidémies de COVID-19 sur les navires et empêchera les passagers et les membres d’équipage de provoquer des épidémies dans les ports et dans les zones où ils vivent”, déclare le directeur du CDC, Robert R. Redfield. “Le CDC et le secteur des croisières ont un objectif commun de protection des équipages, des passagers et des communautés et continueront à travailler ensemble pour s’assurer que toutes les procédures de santé publique nécessaires sont en place avant que les navires de croisière ne commencent à naviguer avec des passagers”.

Le CDC reconnaît qu’il est très difficile de naviguer en toute sécurité et de manière responsable pendant une pandémie mondiale. Le protocole de l’ordonnance de navigation conditionnelle exige une approche progressive pour la reprise des opérations avec les passagers. Une approche progressive est nécessaire en raison de la propagation continue de la pandémie de COVID-19 dans le monde entier et du risque de résurgence dans les pays qui ont contrôlé la transmission. Il y a aussi des préoccupations constantes liées à la reprise des croisières internationales et un besoin de temps supplémentaire pour que le secteur des croisières puisse tester l’efficacité des mesures de contrôle de la transmission potentielle de COVID-19 à bord des navires de croisière, sans que cela n’affecte la santé publique.

“Le CDC et l’industrie des croisières ont le même objectif : le retour à la navigation avec des passagers, mais seulement si elle est sécuritaire. Dans le protocole de l’ordonnance conditionnelle du CDC, les compagnies de croisières ont reçu la marche à suivre pour démontrer systématiquement leur capacité à naviguer tout en assurant la sécurité et la santé des passagers, des équipages et des ports de destination”, a déclaré l’ancien gouverneur de l’Utah Mike Leavitt, coprésident du Healthy Sail Panel.

Kelly Craighead, président et directeur général de la Cruise Lines International Association (CLIA), a ajouté : “Nos compagnies membres s’engagent à 100% dans la protection de la santé de nos clients, de notre équipage et des personnes que nous servons, et sont prêtes à mettre en œuvre plusieurs niveaux de protocoles fondés sur les dernières connaissances scientifiques et médicales. Nous sommes impatients d’examiner la nouvelle ordonnance et nous sommes optimistes quant au fait qu’elle constitue une étape importante vers la remise en service de nos navires au départ des ports américains”.

Les membres de la CLIA ont suspendu volontairement leurs activités dans les ports américains depuis plus de sept mois. Pendant ce temps, les compagnies de croisière membres de la CLIA ont travaillé avec des experts externes de premier plan dans le domaine de la santé et de la science pour élaborer des mesures fondées sur la science, afin de renforcer encore les protocoles de santé publique et d’atténuer le risque de COVID-19 pour les passagers, les équipages et les destinations. Grâce aux mesures renforcées mises en place – notamment des tests pour la totalité des passagers et de l’équipage avant l’embarquement, le port de masques, des exigences d’éloignement physique, des excursions à terre hautement contrôlées et bien d’autres – les membres de la CLIA ont progressivement repris la navigation en Europe et dans d’autres parties du monde avec succès.

Le CDC aidera les navires à préparer et à protéger les membres d’équipage pendant les phases initiales grâce à :

  • la mise en place d’une équipe de laboratoire dédiée aux navires de croisière pour fournir des informations et assurer la supervision des tests COVID-19
  • la mise à jour de son système de code couleur pour indiquer le statut du navire
  • la mise à jour de ses instructions techniques, si nécessaire
  • la mise à jour du “formulaire de collecte de données améliorée (EDC) pendant la pandémie de COVID-19” pour préparer la surveillance du virus parmi les passagers.

L’annonce du CDC fait suite à l’annonce faite hier par le ministre canadien des transports, Marc Garneau, qui a prolongé l’interdiction des navires de croisière au Canada jusqu’au 28 février 2021.

Partagez nous!

Postes connexes