• mardi le 24 novembre, 2020

Le gouvernement prolonge la quarantaine obligatoire et les restrictions de voyage jusqu’au 30 novembre

Partagez nous!

30 octobre 2020 – La quarantaine obligatoire de 14 jours sera toujours en vigueur pour un mois au moins puisqu’aujourd’hui, le gouvernement fédéral a annoncé qu’il prolongera son ordonnance d’isolement obligatoire et ses restrictions de voyage jusqu’au 30 novembre.

L’ordonnance devait expirer demain, le 31 octobre, mais elle a déjà été prolongée plusieurs fois depuis le début de la pandémie de COVID-19 en mars dernier.

Notre devoir en tant que gouvernement est de protéger la population du Canada et nous suivons les meilleures directives de santé publique pour prendre des décisions concernant les restrictions temporaires de voyage, y compris la prolongation des restrictions frontalières temporaires pour les voyageurs américains et internationaux”, a déclaré Bill Blair, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile.

De petites modifications à l’ordonnance ont également été annoncées aujourd’hui, notamment pour quatre zones éloignées au Canada et aux États-Unis, ainsi que des exemptions à la lumière du nouveau projet pilote de test rapide COVID-19 actuellement en cours à l’aéroport de Calgary.

À compter du 31 octobre, les résidents de Campobello Island (Nouveau-Brunswick) ; Stewart (Colombie-Britannique). ; Northwest Angle (Minnesota) ; et Hyder (Alaska) seront exemptés de la quarantaine obligatoire de 14 jours uniquement pour accéder aux premières nécessités (par exemple la nourriture ou les services médicaux) de la communauté canadienne ou américaine la plus proche.

En outre, les étudiants du Canada et des États-Unis qui traversent régulièrement la frontière pour aller à l’école, accompagnés d’un chauffeur, et les enfants qui font l’objet d’un accord de garde partagée, accompagnés d’un parent, sont exemptés de la quarantaine obligatoire de 14 jours. Les nouvelles dispositions visant à alléger les pressions liées aux étudiants transfrontaliers sont subordonnées au soutien des autorités de santé publique provinciales et locales.

Bill Blair a ajouté : “Les changements limités et pratiques continueront à protéger la santé et la sécurité des Canadiens tout en supprimant les difficultés pour les enfants et les résidents des communautés éloignées touchés par les restrictions frontalières”.

Le gouvernement autorise des exemptions limitées à la quarantaine obligatoire pour permettre la mise en œuvre de projets pilotes de test COVID, en coordination avec les autorités provinciales. Bill Blair affirme que le gouvernement canadien continuera à surveiller de près les alternatives internationales à la quarantaine et examinera l’évolution de la science, notamment le rôle et le calendrier des tests COVID-19, afin de déterminer toute modification des mesures frontalières actuelles du Canada.

La semaine dernière, un nouveau projet pilote de test rapide COVID-19 à l’aéroport de Calgary a été présenté comme une première étape vers le raccourcissement et, espérons-le, l’élimination prochaine de la quarantaine de 14 jours, avec la participation presque certaine d’autres aéroports canadiens dans un avenir proche. Tant que les passagers obtiennent un résultat négatif dans les 48 heures, ils n’ont qu’à retourner pour un nouveau test dans 6 ou 7 jours, tout en restant en quarantaine jusqu’au deuxième test. Les voyageurs canadiens revenant de destinations internationales peuvent suivre le même protocole avec les tests volontaires, mais ne peuvent pas voyager hors de l’Alberta pendant 14 jours.

Il existe certaines exemptions aux restrictions de voyage, notamment pour les membres de la famille immédiate et élargie des citoyens canadiens et des résidents permanents. Le 31 octobre 2020, ces exemptions seront élargies pour inclure les membres de la famille immédiate et élargie des personnes inscrites en vertu de la Loi sur les Indiens.

L’ordonnance d’isolement obligatoire et les restrictions temporaires de voyage ont été prolongées jusqu’au 30 novembre 2020 pour tous les voyageurs non américains, sauf si leur voyage est effectué pour des raisons non discrétionnaires.

Bill Blair indique que le gouvernement fédéral a également l’intention de mettre en œuvre de nouvelles exigences obligatoires pour la soumission électronique d’informations par le biais de l’application ou du site web ArriveCAN.

L’application ArriveCAN a été créée comme une alternative sûre au formulaire de contact papier pour aider les voyageurs à se conformer à ces mesures frontalières. Cela permettra de partager rapidement et en toute sécurité les informations sur les voyageurs avec les provinces et les territoires afin de faciliter la prise de contact avec les voyageurs pour le suivi de la santé publique. Elle facilitera également la vérification de la conformité par les services de police. Ces nouvelles exigences entreront en vigueur le 21 novembre, et d’autres informations seront partagées dans les prochains jours. Des exceptions seront faites pour ceux qui ne peuvent pas soumettre de documents par voie électronique en raison de circonstances personnelles.

Les Canadiens ont fait des sacrifices pour s’adapter à ce nouveau virus, et notre gouvernement continuera à s’appuyer sur des preuves et des données pour les protéger. Les changements confirmés aujourd’hui aideront les personnes vivant dans des communautés éloignées et transfrontalières tout en protégeant les Canadiens contre le risque pour la santé publique posé par le COVID-19″, a déclaré Patty Hajdu, ministre de la santé.

Partagez nous!

Postes connexes