• mercredi le 3 juin, 2020

Le président d’Air Canada annonce de nouvelles “pénibles” décisions en raison des incertitudes face au COVID19

Partagez nous!

30 mars 2020 – Air Canada a annoncé aujourd’hui qu’en raison des répercussions sans précédent de la COVID-19 sur ses activités, elle diminuera sa capacité de 85 à 90 % pour le deuxième trimestre de 2020, comparativement au même trimestre de l’exercice précédent, et placera 15 200 membres de son personnel syndiqué en mise à pied technique, ainsi que 1 300 gestionnaires en mise en disponibilité. Les compressions de personnel sur les lieux de travail entreront en vigueur aux alentours du 3 avril et se veulent temporaires.

« L’ampleur et la durée de la pandémie de COVID-19 étant impossibles à déterminer, elles requièrent une réaction globale d’envergure, a déclaré Calin Rovinescu, président et chef de la direction. La mise en disponibilité d’une si grande proportion de notre personnel est une décision extrêmement pénible, mais indispensable compte tenu de la réduction draconienne de nos activités pendant quelque temps. Cette mesure contribuera à faire en sorte qu’Air Canada puisse traverser une crise qui touche les sociétés aériennes du monde entier. Nous estimons que la nature temporaire de ces réductions, en partie obtenues grâce à des programmes volontaires et à d’autres mesures d’atténuation, nous permettra de reprendre nos activités normales dès que la situation s’améliorera.

« Je suis conscient et désolé des répercussions que ces mesures auront sur nos employés et leur famille. Je voudrais remercier tous nos employés, ainsi que nos dirigeants syndicaux, de leur collaboration constructive afin de mettre ces mesures en place rapidement. »

En plus des compressions d’effectifs temporaires, voici d’autres mesures mises en œuvre par Air Canada :

  • Un programme de compression des coûts et de report des dépenses d’investissement à l’échelle de la Société, visant à dégager au moins 500 millions de dollars.
  • L’utilisation d’environ 1 milliard de dollars de facilités de crédit de l’exploitation pour accroître la liquidité.
  • Calin Rovinescu, président et chef de la direction d’Air Canada, et Michael Rousseau, chef de la direction adjoint et chef des Affaires financières, ont convenu de renoncer à la totalité de leur salaire. Les hauts dirigeants renonceront à une proportion de 25 à 50 % de leur salaire, et les membres du Conseil d’administration d’Air Canada ont souscrit à une réduction de 25 %. Le salaire de tous les autres gestionnaires de la Société sera réduit de 10 % pour la totalité du second trimestre.
  • Air Canada a suspendu son programme de rachat d’actions depuis le 2 mars 2020.

Plus tôt aujourd’hui, le Premier Ministre du Canada a annoncé un nouveau programme de subvention salariale dont le détail sera communiqué dans le courant de la semaine, et Air Canada en évaluera les répercussions sur ses plans d’atténuation. De plus, le Premier Ministre a reconnu publiquement qu’en raison de la crise qui frappe les industries telles que le transport aérien, une aide allant au-delà des mesures de subvention salariale et de facilités de crédit déjà annoncées par le gouvernement fédéral sera nécessaire.

Sous réserve de restrictions gouvernementales subséquentes, alors que la crise se poursuit, Air Canada compte maintenir un nombre restreint de vols transfrontaliers et internationaux au départ de certaines villes canadiennes après le 1er avril 2020, en plus d’un réseau national réduit. En outre, Air Canada continuera d’exploiter des vols spéciaux internationaux en collaboration avec le gouvernement fédéral afin de rapatrier des Canadiens à l’étranger, ainsi que des vols tout-cargo pour assurer la circulation continue de biens essentiels, comme des fournitures médicales.

Vous trouverez des renseignements sur les gestes d’Air Canada en réaction à la pandémie de COVID-19 et les modifications d’horaire à www.aircanada.com.

Partagez nous!

Postes connexes

Menu