• mardi le 4 août, 2020

Le Sri Lanka offrira des visas gratuits aux touristes canadiens et d’autres pays

Partagez nous!

sri lanka

Image: Sigirîya

31 juillet 2019 – Le Sri Lanka a annoncé ce mercredi qu’il offrira un visa gratuit d’un mois aux visiteurs de près de 50 pays, dont le Canada, alors qu’il cherche à redynamiser le secteur du tourisme, très touché par les attentats de Pâques, qui ont coûté la vie à 263 personnes.

Le ministre du Tourisme, John Amaratunga, a déclaré que les touristes ou les personnes en voyage d’affaires pourront obtenir leur visa gratuit à leur arrivée à destination ou en faire la demande en ligne. Cette mesure prendra effet jeudi, et ce pour 6 mois.

Il a ajouté que le gouvernement s’attend à une augmentation considérable du nombre de touristes. « S’il ne fonctionne pas, nous mettrons fin à ce programme », a-t-il déclaré.

À cause de cette nouvelle mesure, le gouvernement pourrait perdre environ 4,3 milliards de roupies (24 millions de dollars) de recettes qu’il aurait pu gagner avec la facturation de visas.

Normalement, un visa touristique d’un mois au Sri Lanka coûte 35 dollars, ou 20 dollars pour les voyageurs venant d’Asie du Sud.

7 kamikazes appartenant à un groupe local, le National Thowheed Jammath, ont attaqué 3 églises et 3 hôtels de luxe le 21 avril dernier, faisant 263 morts, dont 45 étrangers provenant principalement de Chine, d’Inde, des États-Unis et de Grande-Bretagne.

Suite à ces attaques, de nombreux touristes ont raccourci leurs vacances tandis que d’autres ont annulé leurs réservations, portant ainsi un coup sévère à l’industrie du tourisme du pays, la troisième source de recettes du Sri Lanka.

Selon les données du gouvernement, le nombre d’arrivées de touristes a diminué d’environ 45% en juillet par rapport à l’année précédente. Toutefois, les arrivées de touristes en juillet, au nombre de 117 000, ont enregistré une augmentation modérée par rapport aux 63 072 touristes venus au Sri Lanka en juin.

Le Premier ministre Ranil Wickremesinghe a assuré que les touristes n’avaient pas à s’inquiéter et que « la sécurité était revenue à la normale » dans le pays.

Il a déclaré mercredi que toutes les personnes impliquées dans les attaques meurtrières étaient en garde à vue et que « même les personnes qui entretenaient des liens de longue date avec elles, bien qu’elles ne soient pas impliquées dans les attaques, sont également interrogées. Certaines ont été arrêtées et certaines ont été libérées ».

Environ 200 personnes ont été arrêtées et la police poursuit ses enquêtes, a-t-il déclaré.

Le gouvernement a mis en place de nombreuses mesures pour relancer le tourisme dans le pays, notamment la réduction des taxes au sol des compagnies aériennes ainsi que la réduction des prix du carburant d’aviation et des taxes de départ, et ce pour au moins 6 mois. Il a instauré un délai d’un an concernant le remboursement des emprunts des entreprises liées au tourisme et a abaissé les taux d’intérêt des nouveaux emprunts. Les hôtels ont également annoncé des forfaits de séjours intéressants avec des réductions allant jusqu’à 60%.

« Nous aimerions promouvoir le Sri Lanka en tant que destination sûre pour les visiteurs et nous leur offrons des tarifs avantageux, qu’ils pourraient ne pas obtenir à nouveau avant très longtemps », a déclaré Wickremesinghe.

Environ 2,3 millions de touristes ont visité le Sri Lanka en 2018, lorsque 29 compagnies aériennes proposaient 300 vols par semaine. Après les attaques, 41 vols par semaine ont été annulés, entraînant une perte de 8 000 sièges. Plusieurs compagnies aériennes ont rétabli leurs horaires normaux depuis, mais d’autres non. Le tourisme représente 4,9% du PIB du Sri Lanka. Environ un demi-million de Sri-Lankais dépendent directement du tourisme et 2 millions en dépendent indirectement.

Le gouvernement prévoit actuellement des recettes liées au tourisme de 3,7 milliards de dollars cette année, en baisse par rapport aux prévisions initiales de 5 milliards de dollars.

Partagez nous!

Postes connexes

Menu