• mardi le 9 mars, 2021

Les compagnies d’assurance couvriront-elles le coût des tests PCR?

Partagez nous!

11 janvier 2021 — L’industrie du voyage est encore sous le choc de la nouvelle : tous les voyageurs doivent désormais présenter une preuve de résultat négatif au test PCR COVID-19 avant de prendre leur vol pour le Canada, une nouvelle exigence annoncée par le gouvernement fédéral dans les derniers jours de décembre, avec un préavis d’une semaine seulement.

Alors que les compagnies aériennes canadiennes ont déjà fait part de leurs inquiétudes à propos de cette nouvelle, des organisations telles que l’IATA, l’ACTA et l’ACITA s’étant penchées sur la question, les voyageurs canadiens devraient également se heurter à un autre obstacle qu’ils doivent surmonter avant de prendre l’avion pour rentrer chez eux. 

Associée à la quarantaine actuelle de 14 jours, la nouvelle exigence de test, qui est à la charge du voyageur, pourrait dissuader encore plus de Canadiens de voyager à un moment où le secteur en a le plus besoin.

Un test PCR, considéré comme la référence en matière de détection de COVID-19, diffère d’un test antigénique, souvent appelé test rapide, qui donne des résultats en 15 minutes seulement. Le prix d’un test PCR, dont le résultat s’obtient généralement en deux ou trois jours, varie selon les pays, mais son coût varie généralement entre 100 et 200 dollars, y compris au Canada où quelques programmes de pré-tests sont déjà en cours. 

Le programme d’Air Canada avec Shoppers Drug Mart, lancé en novembre, s’adresse aux voyageurs asymptomatiques dont le vol international est imminent et qui doivent subir un test COVID-19 négatif ; diverses destinations, notamment dans les Caraïbes, exigent actuellement que les visiteurs aient un test COVID-19 négatif avant leur arrivée. Ces tests coûtent 199 dollars, plus les taxes, en Ontario, et 150 dollars, plus les taxes, en Alberta. 

Dans le prolongement du programme de tests pré-voyages “Safe Travels Hawaii”, WestJet, en partenariat avec les laboratoires DynaLIFE, propose également des tests aux Canadiens se rendant à Hawaii en Ontario pour 199 dollars plus taxes, en Colombie-Britannique pour 250 dollars plus taxes et en Alberta pour 150 dollars plus taxes. 

Mais pour les voyageurs internationaux qui arrivent au Canada par avion et les Canadiens qui rentrent chez eux après un séjour à l’étranger, la nouvelle règle du gouvernement fédéral en matière de test PCR exige qu’ils passent un test PCR à destination dans les 72 heures précédant le départ (ceux qui arrivent par avion des Caraïbes et d’Amérique du Sud peuvent passer leur test dans les 96 heures précédant l’embarquement, jusqu’au 14 janvier). En Jamaïque, par exemple, un test PCR coûte environ 115 dollars ; au Royaume-Uni, les tests PCR effectués par des entreprises privées se situent généralement dans une fourchette de 150 à 250 euros par personne, mais peuvent coûter plus cher si l’on choisit une option express. 

Et bien que le nouveau programme de test de Toronto Pearson et le projet pilote de l’aéroport de Calgary offrent des tests gratuits aux voyageurs internationaux à leur arrivée en Ontario et en Alberta, ils sont entièrement volontaires et sont conçus pour ajouter un niveau de protection supplémentaire pour les communautés canadiennes. 

Bien que de nombreuses compagnies aériennes, dont Air Canada et WestJet, et des compagnies d’assurance comme Manuvie, Allianz et Croix Bleue offrent déjà une couverture COVID-19, ces plans ne couvrent généralement pas le coût des tests pour les Canadiens, que ce soit au départ d’un vol international ou à destination avant de rentrer chez eux. Mais maintenant que le gouvernement fédéral a rendu obligatoire le dépistage pour tous les voyageurs se rendant au Canada, peut-être le feront-ils à l’avenir?

Le groupe Travelweek a contacté l’Association canadienne des compagnies d’assurances de personnes (ACCAP), une association professionnelle volontaire dont les sociétés membres représentent 99% des compagnies d’assurances vie et maladie du Canada, pour lui demander si les régimes d’assurance maladie de voyage – qu’ils soient souscrits auprès d’un employeur, par carte de crédit ou individuellement – couvriront les tests COVID-19. 

Brève réponse : non, mais rien n’est exclu pour l’instant.

“Les plans de santé pour les voyages couvrent par définition les services d’urgence requis à destination“, a déclaré Kevin Dorse, vice-président adjoint, Communications stratégiques et affaires publiques. “Un test COVID-19 asymptomatique requis et prévu avant le départ ne répondrait pas à la définition de la couverture des services d’urgence telle qu’elle est rédigée aujourd’hui”.

Mais cela ne veut pas dire que les politiques ne changeront pas à l’avenir, ajoute M. Dorse.

La situation continue d’évoluer et les assureurs adaptent leurs politiques en conséquence, donc beaucoup de choses changent“, dit-il. “Comme toujours, nous encourageons vivement les personnes qui prévoient de voyager à l’étranger à s’adresser à leur assureur pour obtenir plus de détails sur ce qui est et n’est pas couvert par une police particulière”. 

Le groupe Travelweek s’est également renseigné auprès de plusieurs compagnies d’assurance sur la question. Voici les réponses de la Croix Bleue de l’Ontario et d’Allianz Global Assistance.

À la Croix Bleue de l’Ontario, Natalie Correia, responsable marketing, explique à Travelweek que les tests PCR ne sont pas du tout couverts par ses régimes.  

“La prestation de soins médicaux d’urgence couvre les services de diagnostic dans les situations d’urgence lorsqu’ils sont prescrits par un médecin. Un test de diagnostic nécessaire pour se conformer aux exigences du gouvernement n’est pas considéré comme une urgence médicale“, dit-elle.

Et chez Allianz Global Assistance, qui offre une assurance COVID-19 et une assistance aux clients dont le test COVID-19 est positif lors d’un voyage, un test COVID-19 ne sera pris en charge par l’entreprise que si les résultats du test sont positifs

“Tant le coût du test que les frais médicaux ou les frais de quarantaine qui en résultent seront couverts, sous réserve des conditions de la police”, confirme Julia Deanne Koene, directrice de la communication d’entreprise chez Allianz.

Pour un contexte supplémentaire et des conseils de voyage à l’étranger, les Canadiens sont invités à consulter le plus récent avis de l’ACCAP, disponible ICI

Source : Cindy Sosroutomo pour le Groupe Travelweek/Profession Voyages.

Une professionnelle du voyage nous a indiqué que les Assurances Covid Club Med ne couvrent pas les tests PCR.

Notons que certains hôtels prennent désormais en charge l’organisation des tests. Palladium sera en mesure de fournir le test PCR pour la COVID-19 sur place (Mexique, République Dominicaine et Jamaïque). Une conseillère nous informe : ” Il est important de mentionner qu’il s’agit d’un service tiers fourni par des laboratoires / hôpitaux locaux certifiés en partenariat avec nos médecins internes. Nous prenons cette initiative à des fins non rentables pour faciliter la tâche des clients, afin qu’ils n’aient pas à quitter l’hôtel, mais plutôt à passer le test dans le confort de nos propriétés, bien que les clients ont toujours la possibilité de visiter une clinique locale pour passer le test par eux-même.” (Les coûts restent à la charge du client et sont d’environ 150 USD, et jusqu’à 350 pour la Jamaïque).

Partagez nous!

Postes connexes