• vendredi le 14 août, 2020

[ENTREVUE] Les projections et attentes d’Air France-KLM pour 2020/2021

Partagez nous!

3 juillet 2020 — Le début de l’année 2020 était de bon augure pour Air France-KLM, mais c’était sans compter la crise du Covid-19. Le virus est venu bouleverser les plans de la compagnie aérienne et a installé un climat d’incertitude. Quels sont les projets d’Air France-KLM pour cette fin d’année 2020 et l’année 2021? Nous avons poser la question au directeur d’Air France-KLM pour le marché canadien.

UN RALENTISSEMENT, MAIS PAS UN ARRÊT

Comme nous l’a déclaré Vincent Etchebehere (directeur d’Air France-KLM au Canada) lors d’une entrevue avec Profession Voyages, l’année 2020 avait commencée de manière très positive pour la compagnie, qui enregistrait des chiffres records durant les mois de janvier et février. Entre le Canada et l’Europe, le marché était plus que dynamique. Un nouvel avion avait même vu le jour, le A350, qui a effectué un vol Toronto-Paris. Le Covid-19 est venu chambouler ce début d’année positif et a contraint Air France-KLM, comme de nombreuses autres compagnies aériennes, à réduire drastiquement sa capacité de vols. Cependant, la compagnie franco-néerlandaise n’a jamais cessé entièrement son trafic, en continuant d’assurer, depuis mars, 3 à 5%des vols. En ce mois de juin, la compagnie prévoit d’en assurer 15%.

DES PROJECTIONS À COURT TERME

Air France-KLM espère pouvoir reprendre une activité de plus en plus dynamique au cours de l’été 2020, mais toujours de manière progressive et dans le respect des mesures sanitaires. En effet, la crise a réellement impacté l’industrie aérienne et des évolutions se font connaître chaque jour. L’idée est de ne pas trop se projeter, ou du moins toujours avancer progressivement et penser à court terme. Et pour cause, selon le IATA (International Air Transport Association), la demande du trafic aérien aurait connu une chute significative de 55%. En comparaison, les événements du 11 septembre avaient fait chuter la demande de 7%. Selon Vincent Etchebehere, il va falloir non pas des mois, mais bien des années pour que le trafic aérien connaisse un retour à la normale. C’est pour cette raison que les professionnels de l’aérien ne peuvent pas encore prédire une reprise à long terme.

L’ESPOIR DU PLAN DE RELANCE

À l’heure où les incertitudes demeurent, l’un des objectifs principaux pour Air France-KLM est de bâtir un véritable plan de relance. Ce plan s’articulerait autour de trois S:

  • Sécurité des vols
  • Santé (mettre en place et garantir toujours plus de mesures sanitaires efficaces)
  • Soutenabilité (l’environnement comme engagement)

L’environnement était déjà un point sur lequel la compagnie insistait, et ce sera d’autant plus le cas après cette crise du Covid-19. L’entreprise a d’ailleurs déjà annoncé certains engagements à l’horizon 2030. Réduction de l’empreinte sonore, réduction de 50% des émissions de CO2 par passager/km, neutralité carbone des opérations au sol et réduction de 50% des déchets non recyclés… Le développement durable semble être une des priorités de l’avenir de la compagnie.

Vincent Etchebehere, directeur d’Air France-KLM au Canada, a d’ailleurs déclaré: “L’environnement est au cœur des attentes des clients de demain.”

Consultez ici les actions menées et prévues par Air France-KLM.

LE DIGITAL COMME ALLIÉ

Les nouvelles technologies ont été très présentes au cours de cette crise, pour les voyageurs et pour les professionnels du voyage. Le futur de l’aérien post-Covid devra probablement s’inspirer des pratiques digitales déjà mises en œuvre depuis l’explosion du virus, notamment l’habitude du sans contact. L’application ArriveCAN a d’ailleurs vu le jour. L’Agence des services frontaliers du Canada a lancé cette application afin de permettre aux voyageurs de fournir plus facilement leurs coordonnées lorsqu’ils entrent dans le territoire canadien. L’objectif: réduire les temps d’attente et limiter les points de contact.

Le parcours client a été impacté et connaîtra forcément des changements suite à cette crise. Air France-KLM travaille et communique de manière étroite avec les aéroports et les agences de voyage, qui ont eux aussi un rôle dans ce changement du parcours client qui concerne la santé, le digital et l’évolution des prix.

POUR REVOIR L’ENTREVUE DANS SA VERSION INTÉGRALE, CLIQUEZ CI-DESSOUS :

Partagez nous!

Postes connexes

Menu