• dimanche le 7 mars, 2021

Les séjours en quarantaine et les tests dans les hôtels à la hausse

Partagez nous!

21 janvier 2021 — Personne n’aurait pu prédire il y a un an à peine que la tendance des séjours en quarantaine serait à la hausse en 2021. 

Un nombre croissant d’hôtels et de complexes, en particulier dans les destinations soleil, proposent désormais des séjours gratuits pour les personnes dont le test COVID-19 est positif pendant leurs vacances, ce qui constitue une réponse rapide et efficace aux nouvelles exigences des gouvernements canadien et américain en matière de tests. Le Canada a été le premier à annoncer le 30 décembre sa nouvelle règle de test avant l’arrivée. Les États-Unis et le Royaume-Uni ont suivi peu après avec des exigences similaires.

Selon la Destination Wedding & Honeymoon Specialists Association (DWHSA), les sociétés comme AIC Hotel Group, AMResorts, Blue Diamond, Hotel Xcaret, Karisma, Palace Resorts et The Excellence Collection offrent toutes en moyenne 14 jours d’hébergement gratuit dans des chambres d’isolement désignées à tout client dont le test est positif pendant son séjour et qui ne peut prendre un vol de retour vers son pays d’origine. Dans la plupart des cas, une fois qu’un médecin les a autorisés à voyager et qu’ils ne présentent plus de symptômes, ils sont libres de partir et de rentrer chez eux. 

Ces séjours en quarantaine, comme on les appelle maintenant, s’ajoutent aux tests COVID-19 sur place que les hôtels et les complexes proposent désormais aux clients qui ont besoin d’un test PCR ou d’un test antigénique (rapide) avant leur départ. Parmi les premiers adeptes des tests sur site, Sandals et The Excellence Collection sont parmi ceux qui proposent des tests PCR gratuits dans les hôtels. Beaucoup d’autres, comme Palace Resorts, Playa Hotels & Resorts, AMResorts et Couples Resorts, proposent des tests antigéniques gratuits, principalement à l’intention des clients américains qui ont besoin d’un test viral pour entrer aux États-Unis (les tests PCR et antigéniques sont tous deux admissibles).

La voie à suivre pour l’industrie hôtelière semble s’articuler autour du test et de la mise en quarantaine gratuite, mais si ces deux mesures constituent certainement une valeur ajoutée et une commodité pour les clients, elles représentent également une dépense supplémentaire potentielle et un défi logistique pour les hôtels et les complexes.

“Nous savons que de nombreuses sociétés de villégiature ont encore des difficultés financières après neuf mois de COVID-19 et qu’elles ne sont pas prêtes à absorber les dépenses supplémentaires liées aux tests gratuits sur place”, déclare John Hawks, directeur exécutif de la DWHSA, à la rédaction du groupe Travelweek. “Les complexes qui ne peuvent pas offrir de tests gratuits sur site peuvent se retrouver désavantagés par rapport à leurs concurrents“.

Source : Cindy Sosroutomo pour le Groupe Travelweek/Profession Voyages

Partagez nous!

Postes connexes