• dimanche le 24 janvier, 2021

“Nous savons que vous devez faire des choix”, déclare la directrice commerciale d’Air Canada aux agents

Partagez nous!

16 novembre 2020 – Lorsque les temps sont durs, quelques mots bien choisis peuvent parfois faire des merveilles.

Lors de son discours d’ouverture du Sommet 2020 de l’ACTA sur l’industrie canadienne du voyage, la semaine dernière, Lucie Guillemette, directrice commerciale d’Air Canada, n’a pas voulu minimiser l’impact de la COVID-19 sur Air Canada, ni sur l’ensemble de l’industrie du voyage. “Mais comme le dit notre PDG Calin Rovinescu, les choses difficiles sont bel et bien difficiles. Et qui ne tente rien n’a rien”.

Air Canada a été à l’avant-garde en réponse à la COVID-19 “et nous avons l’intention de continuer à le faire”, a-t-elle déclaré. Dans les premières semaines de la pandémie, Air Canada a été le premier transporteur des Amériques à contrôler la température des passagers. Elle a introduit le programme SoinPropre+ d’Air Canada en mai et a contribué au lancement d’un programme de dépistage volontaire de la COVID-19 à l’aéroport Pearson en septembre.

Mme Guillemette s’est dite également fière qu’Air Canada ait lancé son nouveau programme Aéroplan. Ce programme lui tient très à cœur. Elle a rejoint Air Canada en 1987 en tant qu’agent de vente et de service à la clientèle et connaît bien le programme Aéroplan original. “On a l’impression que le programme est de retour à la maison, nouveau et amélioré”, dit-elle.

En 2018, Air Canada a repris le contrôle de la précieuse entreprise de fidélisation Aéroplan qu’elle avait créée en 1984, la rachetant pour 450 millions de dollars. L’accord a été conclu en 2019 et la relance du programme Aéroplan a été mise en service la semaine dernière.

La suspension de 30 lignes intérieures et la fermeture de huit stations d’Air Canada ont constitué un défi pour Air Canada dans le cadre de la pandémie. D’autres suspensions – jusqu’à 95 lignes intérieures, transfrontalières et internationales – et d’autres fermetures de stations sont possibles, mais Mme Guillemette a confirmé qu’Air Canada suspendra toute nouvelle réduction jusqu’à ce que les dirigeants de la compagnie en apprennent davantage sur le programme d’aide financière du gouvernement fédéral, annoncé le 8 novembre.

Alors que l’industrie attend le jour où les voyages reprendront, Mme Guillemette a averti que le redémarrage sera long et complexe. “La reprise des opérations sera tout aussi compliquée, sinon plus” que la fermeture en mars, a-t-elle déclaré. “Mais nous sommes prêts. Nous savons tous que les Canadiens veulent voyager. Nous sommes très enthousiastes à l’idée de voir ce que l’avenir nous réserve”.

Mme Guillemette a déclaré qu’elle était impressionnée par la façon dont l’industrie du voyage s’est ressaisie pour traverser la crise. Elle a également fait l’éloge des agents de voyages partenaires d’Air Canada. “Nous apprécions et valorisons toujours notre partenariat avec vous tous”, a-t-elle déclaré aux participants. “Nous sommes toujours conscients que vous avez des choix à faire et nous vous remercions de votre soutien”.

Elle avait encore quelques mots à partager dans son discours au sommet de l’ACTA. Il existe un vieux proverbe qui dit que “tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin”.

Elle a ajouté : “L’espoir n’est pas une stratégie, mais c’est certainement un sentiment que nous avons tous les jours chez Air Canada”.

Source : Kathryn Folliott pour Travelweek

Partagez nous!

Postes connexes