• mardi le 26 janvier, 2021

“Nous veillerons à ce que les Canadiens soient remboursés” : le sauvetage des compagnies aériennes est en cours

Partagez nous!

 

9 novembre 2020 — Après des mois de spéculation, le gouvernement canadien a finalement annoncé “un programme d’aide” pour les compagnies aériennes, les aéroports et le secteur aérospatial canadiens. Le ministre des transports, l’honorable Marc Garneau, a annoncé la nouvelle aujourd’hui, en précisant que “des prêts et éventuellement d’autres formes d’aide” pourraient être inclus dans ce programme.

Des discussions entre le gouvernement et le secteur aérien devraient avoir lieu cette semaine. La question des remboursements et des rappels de commissions a galvanisé le secteur du voyage au détail après des mois de difficultés et de défis extrêmes. Les agents ont exprimé leur frustration face à cette situation.

Dans une déclaration officielle, M. Garneau a souligné l’importance du secteur aérien canadien et la nécessité pour les Canadiens de le soutenir. Voici l’intégralité de sa déclaration :

“Une industrie du transport aérien forte et compétitive est vitale pour l’économie du Canada et le bien-être des Canadiens. En raison de notre vaste géographie, les Canadiens dépendent plus fortement du transport aérien que les autres pays. Le Canada a réussi à mettre en place un système de transport aérien solide qui relie les communautés entre elles, soutient une chaîne d’approvisionnement aéronautique écologique et de premier plan au niveau mondial, le secteur du tourisme et le développement économique régional, et emploie directement plus de 100 000 Canadiens.

La pandémie a frappé le secteur aérien plus durement que tout autre secteur et est confronté à une reprise lente et tardive.  Le nombre de passagers ayant encore baissé de près de 90%, les transporteurs aériens et les aéroports ont été contraints de prendre des mesures drastiques pour rester viables. Des aides gouvernementales de grande envergure, comme la subvention salariale d’urgence du Canada, ont contribué à atténuer les graves conséquences pour les employés du secteur.

Cependant, nous avons écouté de nombreux Canadiens qui ont été affectés négativement. Lorsque cette pandémie sans précédent a éclaté au printemps, les Canadiens qui avaient déjà réservé un voyage se sont retrouvés avec des crédits de voyages qu’ils ne pouvaient pas utiliser au lieu d’être remboursés. Ils se sont retrouvés dans une situation où ils ont accordé des milliers de dollars en prêts sans intérêt aux compagnies aériennes.

Nous avons entendu des Canadiens travaillant dans le secteur du transport aérien et les secteurs connexes qui ont perdu leur emploi ou craignent pour leur sécurité d’emploi. Nous avons entendu des Canadiens qui ont perdu le service aérien vers leurs communautés régionales. Les Canadiens sont à juste titre en colère face à ces situations.

Le secteur aérien ne peut pas relever ces défis à lui seul, étant donné les répercussions sans précédent sur ses activités. Pour protéger les Canadiens, le gouvernement du Canada élabore un ensemble de mesures d’aide aux compagnies aériennes, aux aéroports et au secteur aérospatial canadiens. Dans le cadre de ce programme, nous sommes prêts à établir un processus avec les principales compagnies aériennes concernant l’aide financière qui pourrait inclure des prêts et éventuellement d’autres formes de soutien afin d’obtenir des résultats importants pour les Canadiens.  Nous prévoyons d’entamer des discussions avec les compagnies cette semaine.

La connectivité régionale est importante pour les Canadiens qui voyagent maintenant et à l’avenir. Nous veillerons à ce que les Canadiens et les communautés régionales conservent leurs liaisons aériennes avec le reste du Canada, et à ce que les transporteurs aériens canadiens conservent leur statut de clients clés de l’industrie aéronautique canadienne. Toute aide fournie par le gouvernement du Canada sera assortie de conditions strictes visant à protéger les Canadiens et l’intérêt public“.

En réponse à l’annonce de M. Garneau, WestJet a publié sa propre déclaration, disant qu’elle évaluera la nouvelle et “attend une plus grande clarté sur ce que le soutien au secteur de l’aviation pourrait inclure”.

WestJet a conclu : “Tandis que nous déterminons comment procéder dans le meilleur intérêt de nos clients, de notre peuple et des communautés que nous servons, nous ne ferons pas d’autres commentaires.”

La nouvelle de M. Garneau arrive huit mois après le début de la pandémie COVID-19, qui a forcé les compagnies aériennes au Canada et dans le monde entier à immobiliser leurs avions au sol et à annuler la grande majorité des vols. Ainsi, l’IATA s’attend à ce que le trafic pour l’année 2020 soit en baisse de 66% par rapport à 2019, tandis que les revenus totaux de l’industrie en 2021 devraient être en baisse de 46% par rapport au chiffre de 838 milliards de dollars de 2019.

Partagez nous!

Postes connexes