• mardi le 31 mars, 2020

Pas facile de travailler dans les trains de VIA Rail

Partagez nous!

16 décembre 2019 – Comme rapporté dans le Journal de Montréal, en plus d’être très souvent en retard sur leur itinéraire et de faire attendre leurs usagers, les trains de VIA Rail sont loin de répondre aux attentes des gens qui ont l’espoir de travailler pendant leur trajet.

Au cours des derniers jours, Le Journal dévoilait que le tiers des trains de VIA Rail sont en retard, parfois même de plusieurs heures. Sur quelque 22 000 déplacements effectués par la société de la Couronne entre 2017 et 2019, plus de 7000 retards ont été enregistrés.

Après avoir attendu en gare que leur train finisse par arriver, les usagers qui le prennent dans le but de travailler pendant leur déplacement se heurtent à un réseau WiFi lent, désuet et souvent inopérant.

Cet automne, lors d’un aller simple dans un wagon datant d’une autre époque, il a été pratiquement impossible de travailler sur le WiFi.

« Une des raisons pour lesquelles on prend le train versus la voiture, c’est qu’on veut profiter de ce temps de déplacement là pour travailler. Or, les conditions ne sont pas au rendez-vous », se désole le spécialiste en planification des transports, Pierre Barrieau.

Inutile de dire qu’à bord, le réseau instable faisait grincer des dents de nombreux passagers, déjà fâchés à cause de l’attente. Durant les quatre heures du trajet, la majorité des passagers ont dû utiliser leur propre réseau cellulaire afin d’accéder à internet.

Questionnée à ce sujet, VIA Rail affirme qu’une mise à niveau de son WiFi dans tous ses wagons sera effectuée en 2020.

Lire la suite de l’article ICI.

Source: Le journal de Montréal

Partagez nous!

Postes connexes

Menu