• mardi le 4 août, 2020

Royal Caribbean et NCLH collaborent pour développer des nouvelles normes en santé et sécurité pour l’industrie des croisières

Partagez nous!

6 juillet 2020 – En mettant de côté le volet concurrence, Royal Caribbean Group et Norwegian Cruise Line Holdings Ltd (NCLH) se sont associés pour développer des normes en santé et sécurité améliorées qui pourraient être adoptées par toutes les entreprises du secteur.

Les deux compagnies de croisière ont formé un nouveau groupe d’experts appelé «Healthy Sail Panel» et ont demandé au gouverneur américain Mike Leavitt et au Dr Scott Gottlieb de co-présider. Le comité est chargé d’élaborer ensemble pour fournir des recommandations pour les compagnie de croisière afin d’améliorer la sécurité en réponse à la pandémie de COVID-19 et de se préparer à la reprise en toute sécurité des opérations.

Le panel travaille depuis près d’un mois et ses premières recommandations devraient être publiées fin août. Toutes les recommandations seront «open source», ce qui signifie qu’elles pourraient être librement adoptées par toute entreprise ou industrie qui bénéficierait des connaissances scientifiques et médicales du groupe.

“Nous nous battons tous les jours pour séduire les consommateurs en vacances, mais nous ne rivalisons jamais sur les normes de santé et de sécurité”, a déclaré Frank Del Rio, président et chef de la direction de NCLH. “Alors que l’industrie des croisières a toujours eu des normes de santé rigoureuses, les défis uniques posés par COVID-19 offrent une opportunité de relever la barre encore plus haut.”

Richard Dr. Fain, président-directeur général de Royal Caribbean Group, a ajouté: «Cette maladie sans précédent nous oblige à développer des normes sans précédent en matière de santé et de sécurité. Le fait de faire appel à ces experts respectés pour nous guider démontre notre engagement à protéger nos clients, nos équipages et les communautés que nous visitons. »

Outre le gouverneur Leavitt, ancien secrétaire du département américain de la Santé et des Services sociaux (HHS) et le Dr Gottlieb, ancien commissaire de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis, les membres du panel sont des experts mondialement reconnus de diverses disciplines, notamment: Dr Helene Gayle, PDG du Chicago Community Trust, qui avait auparavant passé 20 ans avec le CDC; Dr Julie Gerberding, vice-président exécutif et chef de la direction des patients pour Merck et ancien chef du CDC; Dr Steven Hinrichs, professeur et directeur du département de pathologie et de microbiologie au Centre médical de l’Université du Nebraska et directeur du Nebraska Public Health Laboratory (NPHL); Michael Osterholm, directeur du Center for Infectious Disease Research and Policy de l’Université du Minnesota; Le Dr Stephen Ostroff, ancien commissaire par intérim de la FDA et ancien directeur adjoint du National Center for Infectious Diseases du DCD; Dr William Rutala, expert en épidémiologie et virologie; Kate Walsh, doyenne de la School of Hotel Administration de l’Université Cornell; Le capitaine Patrik Dahlgren, vice-président directeur des opérations maritimes mondiales et de l’optimisation de la flotte pour toutes les marques mondiales du Royal Caribbean Group; et Robin Lindsay, vice-président exécutif des opérations des navires pour NCLH.

Le gouverneur Leavitt a déclaré: «Nous avons sollicité la participation d’un groupe diversifié d’éminents experts dans les domaines de la science et de la santé publique qui sont directement liés aux considérations énumérées par le No Sail Order. Nous considérons notre travail comme un effort de santé publique profondément important. La santé et la sécurité des passagers, de l’équipage et des communautés visitées par les navires de croisière seront au centre de ce projet. »

Partagez nous!

Postes connexes

Menu