• dimanche le 7 mars, 2021

Royal Caribbean Group accorde des prêts aux conseillers en voyages, les candidatures sont ouvertes

Partagez nous!

19 février 2021 — Les conseillers en voyages vont recevoir de l’aide! Le programme “Pay It Forward” de Royal Caribbean Group est ouvert aux candidatures.

Dans le cadre de la deuxième phase de son programme “RCL Cares”, qui connaît un grand succès, “Pay It Forward” fournira des prêts sans intérêt sur trois ans d’un montant maximum de 250 000 dollars américains aux conseillers qualifiés. Les prêts seront accordés à partir d’une réserve de fonds de 40 millions de dollars et permettront aux entreprises de se concentrer sur le retour à la croissance.

Les agents de voyages peuvent soumettre des demandes de prêt sur CruisingPower.com. Le site fournit des informations supplémentaires et tout ce que les conseillers doivent savoir, y compris des détails supplémentaires sur le programme et les paramètres d’éligibilité.

Pour être admissible, il faut que :

  • Le demandeur soit le propriétaire ou un représentant autorisé de l’agence de voyages
  • Les commissions d’agence avec le Royal Caribbean Group aient été d’au moins 4 000 dollars pour les réservations effectuées entre juillet et décembre 2019 (ces minimums et les conditions d’éligibilité peuvent varier selon les États)

On ne sait pas encore si le programme sera mis à la disposition des conseillers en voyages canadiens, mais il s’agit certainement d’un pas dans la bonne direction.

“Nous savons que nos amis conseillers en voyages souffrent aussi et nous traverserons ensemble cette période difficile, comme nous l’avons toujours fait”, a déclaré Richard Fain, président et directeur général de Royal Caribbean Group. “Nos partenaires de voyage sont à nos côtés depuis plus de 50 ans et nous sommes déterminés à être là pour eux maintenant. Nous allons surmonter ensemble cette période difficile”.

M. Fain a ajouté que l’arrêt des croisières a mis à rude épreuve non seulement les compagnies de croisière, mais aussi les agences de voyages, grandes et petites.

“Bien que l’on soit optimiste quant à la forte reprise de l’industrie du voyage après la pandémie, les entreprises ont encore besoin de ressources financières pendant cette période intermédiaire où les affaires sont plus lentes que d’habitude”, a déclaré M. Fain.

Sources : Groupe Travelweek/Profession Voyages ; Travel Agent Central.

Partagez nous!

Postes connexes