• jeudi le 1 octobre, 2020

Spécial Relâche scolaire: “Canadiens, pensez à souscrire à une assurance voyage” recommande le gouvernement!

Partagez nous!

assurance maladie

5 mars 2019 – En cette semaine de relâche de mars, Allianz Global Assistance Canada met en garde les vacanciers qui voyagent sans assurance. Cette fracture à la cheville que vous vous faites pendant vos vacances en Floride, qui entraîne des factures d’hôpital pouvant monter jusqu’à 45 000$ USD ou plus, ne va pas se payer toute seule!

Même le gouvernement fédéral conseille à tous les Canadiens qui voyagent pendant la relâche scolaire et même après, de souscrire à une assurance voyage.

Les agents de voyages connaissent bien les risques liés aux voyages sans assurance, mais les clients pensent souvent qu’ils en savent davantage.

Comme le souligne Dan Keon, vice-président, Gestion des marchés chez Allianz Global Assistance Canada, une fracture à la cheville nécessitant une intervention chirurgicale à Orlando pourrait coûter à la famille 45 000 $ en frais d’hôpital et autres.

« À Puerto Vallarta, au Mexique, un bras cassé nécessitant une chirurgie et une hospitalisation de deux jours pourraient coûter en moyenne 32 800$ », a déclaré Keon.

De plus, un membre de la famille qui accompagne un proche blessé ou malade pourrait faire face à des coûts supplémentaires en hôtels et réservations de vols.

assurance maladie

Et comme le souligne Keon, la relâche du mois de mars n’est pas une période de voyage flexible, car les enfants sont en vacances pour une semaine seulement. Il est donc tout aussi important de penser à souscrire à une assurance annulation.

Cette cheville cassée pourrait représenter une facture de plus de 11 470$ avec une hospitalisation de 2 jours et demi aux Bahamas. À Cuba, le coût moyen d’une fracture à la jambe est de 3 835$ avec une hospitalisation de 8 jours. Et une fracture de la hanche en République Dominicaine pourrait aussi être catastrophique financièrement avec un coût moyen de 43 500$, selon Keon.

Ces coûts ne sont pas calculés à partir de rien, ce sont des moyennes basées sur les demandes d’indemnisation faites auprès d’Allianz Global Assistance Canada. 

Le 11 février dernier, le gouvernement fédéral a souligné l’importance d’être prudent lorsque l’on voyage, en particulier durant la semaine de relâche. « Tout le monde, y compris les Canadiens en bonne santé, devrait souscrire à la meilleure assurance voyage qu’ils peuvent se permettre. L’assurance voyage devrait comprendre une couverture santé, vie et invalidité qui aidera les voyageurs à éviter des dépenses importantes, telles que les frais d’hospitalisation ou de traitement médical à l’extérieur du Canada. »

Vous pouvez retrouver le communiqué de presse complet ICI.

assurance maladie

« Ce n’est pas seulement les coûts médicaux directs que les gens doivent connaître, explique Keon. Ce sont également les frais supplémentaires qui peuvent être inévitables si un membre de la famille doit rester plus longtemps dans la destination avec un être cher qui a été hospitalisé ou s’il ne peut pas voyager immédiatement à cause d’une blessure. »

Il ajoute: « Les nuits supplémentaires dans un hôtel pour le membre de la famille qui l’accompagne, les repas supplémentaires et le fait de devoir réserver à nouveau les vols sont des dépenses que la plupart des gens ne considèrent pas. Ces frais, ainsi que d’autres frais, peuvent être couverts par une assurance maladie, annulation et interruption de voyage et aider à compenser des pertes financières importantes. »

Qui dit semaine de relâche, dit semaine durant laquelle les enfants ne vont pas à l’école: il est donc souvent impossible de changer les dates de voyage à cette période. Par conséquent, une assurance annulation et interruption de voyage peut être aussi importante que l’assurance maladie de voyage.

« S’il vous arrive un imprévu, à vous ou l’un de vos compagnons de voyage, qui vous oblige à annuler vos vacances avant de partir, l’assurance annulation de voyage devient un avantage nécessaire pour tout le monde. En particulier pour la semaine de relâche, qui correspond à une période de vacances qu’on ne peut pas modifier, explique Keon. Les Canadiens dépensent en moyenne 2 573$ en vacances chaque année, ce qui en fait l’un des plus gros achats annuels d’un ménage moyen.

L’ajout de frais médicaux imprévus, de nuits d’hôtel supplémentaires, de repas non planifiés et de vols réservés à nouveau peut être catastrophique sur le plan financier. Il est donc logique de prévoir dans vos projets de vacances le coût relativement peu élevé de l’assurance.

Nous recommandons aux voyageurs de consulter leur conseiller en voyages ou leur courtier d’assurances pour comprendre l’ensemble des avantages que l’assurance voyage peut offrir, même pour une courte escapade durant la relâche. »

Partagez nous!

Postes connexes

Menu